La face cache de Lénine (Volodia)  11 a suivre

Publié le par Bernard Gasnot

La face cache de Lénine (Volodia) 11

Ces Archives tirées du parti communisme soviètique

Hiver 1917 1918

La situation économique allait à vau de l’eau, beaucoup de désertions, soldats qui rentraient chaque eux. Lénine persuada aux bolcheviques que la tâche ne serai pas aussi aisé qu’ils les avaient convaincus autrefois. Le régime dictatorial de Lénine était fréquemment la cible de critique, au ton acerbe , mais parfois aussi sous forme satirique

Au Sovnarkom la charge de travail était monumentale et se faisait sentir l’état de santé de Lénine. En novembre Lénine dissoudre l’assemblée constituante pour plus de liberté (pouvoir)

Attentat contre Lénine le 1 janvier 1918

En novembre et décembre 1917 Lénine avait fait ce trajet à plusieurs reprises et sans prendre de précautions, il voulait s’afficher comme une personne populaire. Vers dix-neuf heures, ap un discours bien accueilli par les soviets, la petite équipe se mit en route, impatient de se retrouver autour d’un bon dîner à l’institut. La nuit étant tombé la voiture approchait du pont Simenon, quand deux hommes armés ouvrirent le feu et visèrent les occupants du véhicule Platten ami suisse eu le réflexe de se jeter sur Lénine lui permettant d’échapper aux balles, cet attentat failli bien réussir. On se lança à la recherche des auteurs, quelques jours plupart, on découvrit qu’il s’agissait de partisans du tzar. Devant cet événement, Lénine renforça les consignes de sécurité (draconienne)

Néanmoins, il ne cherchait pas à être un martyre et qu'il vivra il aurait beaucoup à faire accroître les chances de son succès avec une nécessité d’agir rapidement sans s’encombrer de pitié. Sa maladie lui donnait le sentiment de n’avoir pas le temps à perdre, poursuivre son combat et ne laisser aucun obstacle se dresser devant lui.

Commenter cet article