Les services secrets français ont-ils organisé les attentats de Paris pour faire accepter un coup d’État

Publié le par Bernard Gasnot

L’ÉTAT D’URGENCE EST UN COUP D’ÉTAT

Spectacle de terrorisme à Paris des 13 et 14 novembre 2015. Quelques éléments de réflexion…

La théorie du complotisme est un vaccin inventé par le pouvoir pour neutraliser par avance toute dénonciation de ses manipulations, lui permettant ainsi à loisir de continuer, malgré les dénonciations, à commanditer divers attentats terroristes et à mettre en scène la "lutte contre le terrorisme", pour justifier des lois dictatoriales lui autorisant d’espionner et de contrôler totalement la population, et ainsi d’empêcher la révolution.

La dictature sioniste française commandite une attaque terroriste à Paris

Les kamikazes étaient tous équipés de ceintures ou gilets explosifs, qu’ils ont actionnés pour commettre leur attentat, ou au moment d’être tués par la police : une première en France ! Comme fabriquer un tel gilet explosif n’est pas à la portée du premier bricoleur venu connecté sur internet, il faut se demander qui, en France, les leur a procurés.

Bien sûr, si les terroristes étaient sous la protection des services secrets français, ils n’avaient aucun problème pour obtenir de leur part des gilets explosifs, ni pour rentrer au Bataclan avec lesdits gilets et avec des kalachs.

La différence essentielle entre le stade de foot et le Bataclan

Remarquons aussi que, comme c’est curieux, Hollande était présente dans l’un des lieux (le stade de foot) où s’est déroulé l’un des attentats. Quel courage !

Cependant, contrairement à ce qui s’est passé au Bataclan où les terroristes ont pu entrer en force grâce à leurs kalachnikovs, et assassiner ainsi un maximum de personnes ; les terroristes du stade de foot, s’ils sont venus avec leurs ceintures d’explosifs, avaient "oublié" leurs armes à feu, et n’ont pas pu entrer dans le stade à cause de la surveillance par palpation ; par conséquent, ils n’ont pas pu viser de loin expressément Hollande, qui a donc pu s’en sortir sans dégât aucun. Quel heureux hasard !

Un heureux hasard, c’est bien sûr ? Ou bien s’agissait-il de terroristes bien contrôlés par des services secrets français qui, ne voulant faire courir aucun risque au Président Hollande, avaient envoyé les dits terroristes au stade de foot sans kalachnikov afin qu’ils ne puissent y entrer en force ?

Remarquez bien aussi, à propos de terroristes bien contrôlés, que ceux du stade de foot ne se sont pas fait sauter en plein milieu de la foule des gens qui se pressent les uns contre les autres pour rentrer. Vous me direz que ces idiots, qui avaient oublié leurs kalachnikovs, ne savaient peut-être pas lire l’heure et sont arrivés en retard. Dans ce cas, il faut ajouter qu’ils étaient idiots au point de ne même pas penser à attendre la sortie de la foule ! Ils ont "choisi" de se faire exploser pile entre ces deux moments, comme pour être sûrs d’être entendus par les spectateurs du foot, tout en étant sûrs aussi de tuer le minimum de gens !

Hollande ne courait vraiment aucun risque !

Drôles de coïncidences

Le matin-même de l’attaque du 13 novembre 2015, un exercice simulant des attentats simultanés à Paris avait été conduit sous le contrôle des ministères français de l’Intérieur et de la Défense.

Une drôle de coïncidence que l’on avait déjà relevée lors des attentats du 11 septembre 2001 à New York et Washington, de ceux du 11 mars 2004 à Madrid, ou encore de ceux du 7 juillet 2005 à Londres ; alors que ces attentats avaient tous été programmés par les services secrets des pays où ils ont eu lieu.

Les élections

Il faut de plus noter qu’il y a peu de temps, le dictateur turc Erdogan a commandité un terrible attentat pile trois semaines avant des élections qu’il a ainsi gagnées ; alors que, sinon, sans ces attentats qui l’ont fait passer pour un héros antiterroriste, il allait les perdre.

En France, il va y avoir des élections — à l’origine fort peu favorable au parti au pouvoir — trois semaines après les terribles attentats qui viennent d’avoir lieu à Paris ! curieux, non ? Le succès de la tactique d’Erdogan serait-il source d’inspiration à Paris ?

L’évidence

La direction de DAECH appartient aux services secrets occidentaux . Donc, quand DAECH commet du terrorisme en Occident, ce ne peut qu’être à leur demande.

La direction de DAECH appartient aux services secrets occidentaux qui s’en servent pour faire la guerre contre le régime antisioniste syrien, dont Bachar el-Assad n’est que le plus haut représentant (Croient-ils vraiment, les crétins sionistes qui nous dirigent, qu’il suffise d’éliminer Bachar pour que soudainement la Syrie devienne une alliée d’Israël ?!). On a essayé de nous faire croire que DAECH n’était pas soutenu, mais combattu par l’Occident, mais c’est faux. C’est un mensonge ! Quand l’Amérique a fait la guerre contre la Yougoslavie de Milosevic, elle a détruit son armée en quelques semaines alors que son succès est nul au bout d’un an contre DAECH ! Pourtant, l’armée yougoslave était infiniment plus puissante que DAECH ! L’Amérique est derrière DAECH. Par contre les Russes, eux, ont de nombreux succès contre DAECH, bien que ce soit difficile puisque DAECH est très bien armé par l’Occident !

Commenter cet article