Vaccins Anti Grippe Attention Danger

Publié le par Bernard Gasnot

Les redoutables vaccins anti grippe dont on ne parle qu'en coulisse.

Le vaccin anti-grippe est constitué de fragments d’ARN double brin, il bloque donc certains gènes. Injecté à des personnes âgées, dont les gènes des cellules se ralentissent ou diminuent leur production, va donc bloquer certains gènes déjà déficients. Il en résulte un fonctionnement anormal des cellules, au premier plan desquelles les neurones ! D’où la floraison actuelle grandissante des cas d’Alzheimer… 

 

L’ouverture hier) à Stockholm de la cérémonie des Prix Nobel a vu le prix de Médecine attribué à deux chercheurs américains, Andrew Fire et Craig C. Mello, pour leur découverte des mécanismes biologiques contrôlant les flux d’informations génétiques. Leurs travaux originaux portaient sur l’étude des ARN interférence double brin chez le nématode Caenorhabditis elegans.

Le prix Nobel de Médecine et Physiologie 2006, sur l’ARN interférence, explique comment une régulation du noyau et donc des gènes des cellules, est exercée par des ARN double brin. Ces doubles ARN bloquent sur la chaîne d’ADN certains gènes.

Le vaccin anti-grippe est constitué de fragments d’ARN double brin, il bloque donc certains gènes. Ce dernier, injecté à des personnes âgées, dont les gènes des cellules se ralentissent ou diminuent leur production, va donc bloquer certains gènes déjà déficients, comme exposé par le prix Nobel.

Il en résulte un fonctionnement anormal des cellules, au premier plan desquelles les neurones ! D’où la floraison actuelle grandissante des cas d’Alzheimer qui grèvent le budget et la vie des citoyens et qu’on tend à nous faire croire inéluctable et pourvoyeuse d’emplois !

Faire à gogo du vaccin anti-grippe est aussi grave que le vaccin hépatite B. Le faire chez le nourrisson comme c’est programmé (élections présidentielles obligent !) va entraîner, c’est prévisible, des maladies par arrêt de fonctionnement de certains types cellulaires mais surtout va retentir sur les neurones, complétant le programme de dégénérescence de la population entamé par le vaccin hépatite B !

Précisions sur les vaccins anti-grippe :, 11 vaccins étaient utilisés.

7 comportent des doubles ARN : Fluarix, Immugrip, Mutagrip, Prévigrip, Vaxigrip (1+2)

N’en comportent pas : Agrippal, Fluvirine, Gripguard, Influvac, MHG.

L’Hydroxyde d’Aluminium

L’Hydroxide d’Aluminium est un adjuvant des vaccins destiné à stimuler la réponse immunitaire. L’Aluminium est présent dans 25 vaccins couramment utilisés en France, dont les vaccins diphtérie, tétanos, polio, ainsi qu’hépatite A et B (650 à 1250 mg par dose, alors que les normes européennes fixent son seuil à 15 mg par litre (sachant qu’au-delà il y a toxicité et risques d’effets secondaires graves).

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article