Contamination des vaccins avec des virus de leucémie, de VS 40 et de cancer...

Publié le par Bernard Gasnot

Maurice Hilleman reconnut la présence des virus du VS 40 (virus simien 40), du SIDA et du cancer dans les vaccins.

ce brave docteur appartenant à l'église luthérienne, sauva plus de vies pendant le 20ème siècle que n'importe quel autre scientifique, nous avons sur le site Shomrei Torah un hommage rendu aux Juifs morts en 5765 (2005). Dans cette liste de Notable Deaths élaborée par Rabbi Randall Mark Wayne NJ compilées par les rabbins Arthur Weiner et Howie Siegel, figure le nom de Maurice Hilleman avec la mention "le microbiologiste qui développa le vaccin contre les oreillons, la rougeole, la varicelle, la pneumonie, la méningite et d'autres maladies ayant sauvé des dizaines de millions de vies." Voici encore l'habituel et récurrent mensonge de Wikipédia. Il est clair que ne figurent sur Wikipédia indentifiés comme Juifs, seulement ceux dont cette appartenance est connue de tous et ne peut donc être niée. Sinon, nous avons droit à l'aménagement ces cvs, histoires familiales, dates et autres renseignements afin de dissimuler la véritable identité. Nous avons vu le cas pour les Rockefeller pour lesquels il a été si difficile à certains auteurs d'authentifier la judaïcité tandis que Wikipédia balade encore le lecteur avec une fable sur l'origine de cette famille.

Un des plus éminents scientifiques dans l'histoire et l'industrie du vaccin - un scientifique de Merck - a fait un enregistrement dans lequel il admet ouvertement que les vaccins donnés aux Américains étaient contaminés par la leucémie et le virus du cancer. Ils suggèrent alors que, parce que ces vaccins sont d'abord testés en Russie, ils aideront les Etats-Unis à gagner les Jeux Olympiques parce que les athlètes russes seront tous atteints de tumeurs. (Ils savaient donc que ces vaccins causaient le cancer chez les humains.)

Ceci n'est pas une théorie du complot - ce sont les mots d'un scientifique de haut niveau de chez Merck qui avait probablement aucune idée que son enregistrement serait largement diffusé sur Internet (qui n'existait pas lorsque cet enregistrement eut lieu). Il pensait probablement que ceci resterait un secret pour toujours. Quand il lui fut demandé pourquoi ceci n'avait pas été diffusé par les médias, il répondit "Évidemment vous ne le sortez pas, c'est une affaire scientifique qui appartient à la communauté scientifique."

Autrement dit, les scientifiques inventeurs de vaccins couvrent les scientifiques inventeurs de vaccins. Ils gardent leurs immondes secrets selon la loi du silence à l'intérieur de leur communauté scientifique et ne révèlent pas la vérité sur la contamination de leurs vaccins.

Voici la majeure partie de la transcription de l'interview audio avec le Dr Maurice Hilleman

Dr Horowitz Len: Ecoutons maintenant la voix de l'expert mondial du vaccin, le Dr Hilleman Maurice, chef de la division vaccin pour la société pharmaceutique Merck nous parler du problème qu'il avait avec des singes importés. Il explique bien l'origine du sida, mais ce que vous allez entendre a été retiré de toute déclaration publique.

Dr Maurice Hilleman: et je pense que les vaccins doivent être considérés comme la base des bonnes affaires de la technologie du 20ème siècle.

Narrateur: Il y a 50 ans lorsque Maurice Hilleman était un étudiant du secondaire à Miles City dans le Montana, il espérait qu'il pourrait être qualifié comme stagiaire en gestion pour le magasin local JC Penney. Au lieu de cela, il allait réaliser plus d'avancées dans la recherche du vaccin que quiconque dans l'histoire de la médecine américaine. Parmi les découvertes qu'il fit pour Merck, il y a les vaccins contre les oreillons, la rubéole et la rougeole ...

Dr Edward Shorter: Dites-moi comment vous avez trouvé le VS40 et le vaccin contre la polio.

Dr Maurice Hilleman: Eh bien, c'était chez Merck. Oui, je suis allé chez Merck. Et, j'allais développer des vaccins. Et nous avions des virus sauvages à cette époque. Vous vous souvenez des virus sauvages de reins de singe et ainsi de suite? Finalement après 6 mois, j'abandonnais et dis "vous ne pouvez pas développer des vaccins avec ces foutus singes, nous sommes finis et si je ne peux pas faire quelque chose, je partirai, je ne vais rien tenter." Alors je descendis voir Bill Mann au zoo de Washington DC et lui dit: «Ecoutez, j'ai eu un problème et je ne sais pas quoi faire". Bill Mann est vraiment un gars brillant. Je lui dis que ces singes étaient infectés de poux attrapés en restant stockés dans les zones de transit de chargement et déchargement des aéroports. Il me répondit, très simplement, vous partez chercher vos singes verts en Afrique de l'Ouest, vous les ramenez à Madrid où là ils sont déchargés et repartent pour Philadelphie où vous les récupérez. Ou vous les faites expédier à New-York et vous les récupérez à la sortie de l'avion. Nous avons donc importé des singes verts d'Afrique et je ne savais pas à l'époque que nous importions le virus du sida.

Divers voix de fond: ... (rires) ... c'est vous qui avez introduit le virus du sida dans le pays. Maintenant, nous savons! (Rires) Voilà la vraie histoire! (Rires) Qu'est-ce que Merck ne va pas faire pour développer un vaccin! (Rires)

Hilleman explique ensuite qu'il était invité à parler lors d'un meeting et qu'il choisit de parler de la détection de virus non détectables.

Un certain Dr Albert Sabin intervient dans la conversation et explique qu'il y avait ceux qui ne voulaient pas d'un virus vivant dans le vaccin et ceux qui voulaient un virus vivant. Les recherches de Sabin étaient financées sur le virus vivant.

Aussi maintenant Hilleman tenait un sujet pour son intervention et il allait attirer l'attention. "J'ai pensé à ce foutu VS40, ce virus était dans les vaccins. Il était dans les vaccins de Sabin."

Dr Edward Shorter :Donc vous avez juste sorti de l'étagère le stock de vaccins de Sabin ici à Merck.

Dr Maurice Hilleman: Oui ils étaient faits ici à Merck.

Dr Edward Shorter : Donc à ce moment là vous le faites pour Sabin ?

Dr Maurice Hilleman: C'était fait avant que j'arrive.

Dr Edward Shorter : Oui mais à ce moment-là Sabin fait simplement des essais.

.Dr Maurice Hilleman: euh ......

Dr Edward Shorter : Ok

Dr Maurice Hilleman : ..... en Russie et ainsi de suite. Donc je pars et je parle de la détection de virus non détectables et dit à Albert : "Ecoute Albert tu sais que toi et moi sommes bons amis mais je vais aller là-bas et tu vas t'énerver. Je vais parler du virus qui est dans ton vaccin. Tu vas te débarrasser du virus, ne t'inquiète pas de ça, tu vas te débarrasser de lui ... mais bien sûr, Albert était très contrarié ...

Dr Edward Shorter : Qu'a-t-il dit ?

Dr Maurice Hilleman: bien en gros il a dit que c'est juste une autre mystification, tricherie qui allait bouleverser les vaccins. Je lui ai répondu, "bien tu sais que tu as absolument raison mais nous avons une nouvelle ère qui s'ouvre ici, une nouvelle ère de la détection et la chose importante est de se débarrasser de ces virus.

Dr Edward Shorter : Pourquoi l'appelait-il une tricherie, une mystification si c'était un virus qui contaminait le vaccin ?

Dr Maurice Hilleman : bien il y a 40 virus différents dans ces vaccins de toute façon que nous rendions inactifs et euh...

Dr Edward Shorter : Mais vous ne désactiviez pas son...quoique

Dr Maurice Hilleman : non c'est vrai, mais le vaccin contre la fièvre jaune contenait le virus de la leucémie et vous savez, c'était à l'époque où la science était rudimentaire. Donc de toute façon je suis descendu pour lui parler et lui ai dit, "pourquoi es-tu préoccupé à ce sujet?" Ensuite je lui dis "je vais te dire quelque chose, j'ai le sentiment que ce virus est différent, je ne sais pas pourquoi je te dis cela, mais je ... (inintelligible) ... Je pense juste que ce virus aura quelques effets à long terme." Et il me répondit quoi ? Et j'ai répondu "cancer". (Rires) Je sais Albert, tu penses probablement que je suis fou, mais j'ai juste ce sentiment. Simultanément, nous avons pris le virus que nous avons inoculé aux singes et aux hamsters. Nous avons donc eu cette rencontre qui a été en quelque sorte le thème de la journée et les blagues qui allaient avec du genre "Nous pouvons gagner les Jeux olympiques parce que les Russes seront tous atteints de tumeurs." (Rires)

En fait, cet échange même s'il est riche d'informations prouvant que ces hommes se sont bien amusés à fabriquer des vaccins empoisonnés, est à la fois pitoyable de par le niveau de conscience de ces soi-disant scientifiques reconnus mondialement et immonde par l'horreur qu'ils ont fait subir et font toujours subir à des millions de personnes atteintes de ces maladies. Il est clair aussi que les vaccins ont rapporté et rapportent toujours des sommes folles aux laboratoires qui s'enrichissent en injectant du poison dans le corps des êtres humains; un poison qui amène dégénérescence et mort lente.

Le docteur Len Horowitz finit l'interview en disant : "Malgré le sida et la leucémie devenant subitement des pandémies "de virus sauvages", Hilleman nous dit que "c'était de 'la bonne science' à l'époque.

Il est intéressant aussi de noter qu'Albert Sabin était un juif qui a travaillé pour les Rockefeller et comme président de l'Institut Weizmann.

D'autre part, concernant la France et le vaccin, il faut savoir comme chacun sait d'ailleurs pour avoir eu des enfants à vacciner, que certains vaccins sont toujours obligatoires dans notre pays alors que ce n'est pas le cas ailleurs. Il y a en effet nombre de pays en Europe et ailleurs ou AUCUNE VACCINATION N'EST OBLIGATOIRE. L'Etat a donc encore une fois une énorme responsabilité établie désormais par des documents incontestables et des témoignages de plus en plus nombreux. Lire à ce sujet le texte éloquent sur la vaccination de Roger Polacco de Ménasce.

Commenter cet article