Galilée a découvert que la terre était ronde

Publié le par Bernard Gasnot

Galilée a découvert que la terre était ronde
Galilée a découvert que la terre était ronde

Faux ! Galilée (de son vrai nom Galileo Galilei, 1564 - 1642.) ne fut pas le premier à découvrir que la terre était ronde.

1 Galilée, par SUSTERMANS, 1640, peinture conservée au Palais Pitti, Florence.

La rotondité de notre planète était un fait déjà avéré, et ce depuis l'antiquité: en effet, le savant Ératosthène (276 - 194 avant Jésus Christ.) avait depuis longtemps déjà calculé la circonférence de la terre (trouvant un résultat proche de 40 000 kilomètres.).

En fait, dans l'inconscient populaire, Galilée se retrouve souvent associé à tort à la découverte de la rotondité de la Terre. Mais il ne fut pas condamné par l'Inquisition pour cela. En effet, l'Église défendait la théorie du géocentrisme, alors que Galilée défendait l'héliocentrisme (rappelons que la théorie du géocentrisme avançait l'idée selon laquelle le soleil tournait autour de la terre, et qu'elle était au centre de l'univers ; au contraire, l'héliocentrisme affirmait que la terre tournait autour du soleil, qui était le centre de l'univers.).

La rotondité de la Terre était en effet connue depuis l’Antiquité, bien qu'au Moyen-âge, certains pensaient que la terre était plate. Galilée fut donc condamné car il défendait une théorie considérée comme hérétique par l'Église.

Galilée a inventé la lunette astronomique

Faux ! Galilée (1564 à 1642), considéré comme un des fondateurs de la physique moderne, est aujourd'hui reconnu pour sa défense de la théorie de l'héliocentrisme (idée selon laquelle la Terre tourne autour du soleil, ce dernier étant le centre de l'univers) et pour l'invention de la lunette astronomique.

Mais cette paternité est-elle attestée historiquement ou non ?

Malheureusement, la date d'apparition de la lunette astronomique nous est méconnue, tout comme l'identité de son créateur. Le plus ancien texte mentionnant un tel objet fut rédigé sous la plume de Leonard Digges, mathématicien et géomètre britannique. Dans ses écrits, ce dernier indique avoir construit une « miroir proportionnel » vers 1550, lui permettant de voir des objets et des gens situés à lointaine distance.

Aujourd'hui, scientifiques et historiens sont partagés sur l'invention de Digges. Ainsi, certains considèrent que ce dernier inventa la première lunette astronomique de l'Histoire, bien que rudimentaire ; alors que d'autres pensent que la fabrication de miroirs ou de lentilles grossissantes était bien trop complexe à mettre en œuvre au XVI° siècle.

1Le Tectonicon, ouvrage publié par Leonard Digges, 1634.

Quelques décennies plus tard, l'Italien Giambattista della Porta, physicien et alchimiste, mentionna l'utilisation de lentilles grossissantes dans son ouvrage La magie naturelle, dont l'édition complète fut publiée en 1591. Toutefois, ce savant ne fabriqua jamais de prototype, et s'il fut oublié au fil des siècles, il est parfois considéré comme l'inventeur de la lunette d'approche

2 Portrait de Giambattista della Porta, XVI° siècle.

Vingt ans plus tard, les Provinces-Unies furent le théâtre de l'affrontement entre trois inventeurs, chacun se présentant comme le créateur de la lunette d'approche : l'opticien Hans Lippershey, qui fut le premier à faire la démonstration d'un appareil doté d'un grossissement de trois, en septembre 1608 (son dépôt de brevet fut rejeté le mois suivant) ; Zacharias Janssen, fabricants de lentilles, qui vendit des lunettes astronomiques à la Foire de Francfort en septembre 1608, prétendant en être l'inventeur ; et Jacob Metius, autre fabricant de lentilles, qui déposa un brevet peu de temps avant Hans Lippershey, pour un appareil plus puissant, permettant un grossissement de quatre

3 Lunette de Hans Lippershey, début du XVII° siècle.

La lunette d'approche, principalement utilisée par les marins et les naturalistes, connut un important succès en l'espace de quelques années. Mais dès 1609, plusieurs scientifiques commencèrent à utiliser cette invention pour regarder les étoiles, comme l'avait sans doute fait Digges au XVI° siècle.

Galilée, qui commença à observer les astres à compter de 1609, ne fut donc ni l'inventeur de la lunette, ni le premier à avoir l'idée d'observer les étoiles. Cependant, ce dernier élabora rapidement ses propres appareils, permettant un grossissement de neuf dès l'été 1609 (sa lunette astronomique la plus perfectionnée fut dotée d'un grossissement de trente).

Grâce à ses inventions, Galilée découvrit quatre satellites de Jupiter (à savoir Callisto, Europe, Ganymède et Io) et les anneaux de Saturne, puis étudia les taches solaires et les phases de Vénus.

4 Copie d'une lunette de Galilée.

Commenter cet article