Attila était un barbare inculte

Publié le par Bernard Gasnot

Attila était un barbare inculte

Faux ! Car contrairement à ce que l'on pourrait penser, Attila, roi des Huns, était bien moins sauvage qu'on ne pourrait le croire. Le manque de sources au sujet de ce personnage constitue la première difficulté à laquelle sont confrontés les historiens. Ainsi, nous ne disposons que de textes latins ou grecs, hostiles à Attila, mais pas de textes hunniques. Attila et son frère Bleda montèrent conjointement sur le trône en 434, à la mort de leur oncle Ruga. Les deux hommes poursuivirent la politique du défunt, et s'attaquèrent à l'Empire d'Orient (Ruga, présenté comme arien par certaines sources, avait peut être combattu Constantinople pour des questions religieuses). Après avoir contraint Théodose II, Empereur d'Orient, à signer un traité de paix défavorable (ce dernier devait doubler le tribut annuel versé aux Huns,700 livres d'or, et ne plus s’allier avec des peuplades germaniques), Attila élimina son frère Bléda en 445.

1 Buste de l'Empereur d'Orient Théodose II, musée du Louvre, Paris.

En 450, Alors qu'Attila faisait face à un Empereur d'Orient plus hostile qu'autrefois (Marcien, successeur de Théodose II, refusait de payer le tribut aux Huns), il reçut une bague de la part d'Honoria, sœur de Valentinien III, Empereur d'Occident.

Pièces de monnaie à l'effigie de Marcien (à gauche)2, et de Valentinien III (à droite).3

Le roi des Huns considéra l’appel comme une demande en mariage, et réclama alors la moitié de l’Empire d’Occident en dot. Cependant, Valentinien III refusa de se soumettre et la guerre fut déclarée. En 451, Attila traversa la Germanie, se dirigeant vers la Gaule. Pendant cette expédition, les envahisseurs commirent d'importantes déprédations sur leur passage, pillant Cologne, Mayence, Worms, Metz, Trèves, Reims, etc Les Huns se dirigèrent ensuite vers la Loire, où ils rencontrèrent les troupes du général romain Aetius. Ce dernier était à la tête d'une armée coalisée, regroupant Romains et Barbares (Francs, Alains, Burgondes, Saxons, Wisigoths, etc.).

La bataille des champs catalauniques, livrée en juin 451 près de Troyes, accorda finalement la victoire à Aetius, et Attila, vaincu, fut contraint de sonner la retraite, reculant jusqu'au Rhin 4

Les Huns à la bataille des Champs catalauniques.

Le personnage d'Attila fut rapidement noirci par les auteurs antiques, qui le baptisèrent le fléau de Dieu. En outre, les nombreuses déprédations commises lors de l'expédition de 451 contribuèrent à faire des Huns des nomades barbares, à l'opposé du monde romain, sédentaire et civilisé. Mais il convient toutefois de préciser que les Huns n'étaient pas des sauvages sanguinaires, subitement sortis des neuf cercles de l'Enfer. En effet, ces derniers avaient fait leur apparition sur les rives du Danube vers 370, rentrant rapidement en contact avec les Romains. C'est ainsi qu'une alliance entre les deux peuples fut nouée sous le règne de Ruga, en 401. Ainsi, les Huns étaient employés comme mercenaires par les Romains, qui récompensaient leurs alliés par le versement d'une indemnité financière.

Par ailleurs, l'Empire des Huns, s'étendant des frontières romaines jusqu'à l'actuel Kazakhstan, ne formait pas un ensemble uni. Ainsi, l'on retrouvait une constellation de petits royaumes, plus ou moins soumis à l'autorité hunnique : peuples assimilés ; peuples soumis mais conservant leur roi peuples seulement tributaires ; peuples reconnaissant la suzeraineté des Huns mais conservant leur indépendance ; etc.

Contrairement à une idée reçue, ce n'est pas sous le règne d'Attila que les Huns firent le plus de conquêtes, au contraire. Leur territoire évolua très peu à cette époque, d'autant que c'est sous le règne de ce souverain que les Huns commencèrent à se sédentariser. Ainsi, Attila fit construire une capitale dont l'emplacement nous est aujourd'hui inconnu

5 La cour d'Attila, par Olaj VASZON, 1870, musée de Budapest.

Enfin, notons qu'Attila n'était pas un barbare inculte, ce dernier ayant été élevé à Ravenne, à la cour d'Honorius Empereur d'Occident (il avait été envoyé là en tant qu’otage.). Il savait donc parler latin et Grec (cette langue étant l'apanage de la noblesse), connaissant parfaitement les mœurs et coutumes des Romains (à noter que selon certaines sources, Attila aurait aussi été envoyé à Constantinople en tant qu'otage).

Commenter cet article