2. Colonisation Anglaise entre 1607 et 1732  les treize colonies d'origine

Publié le par Bernard Gasnot

"He, who does not work, will not eat." Captain John Smith

Lui qui ne travaille pas, ne mangera pas. "Capitaine John Smith

On a vu que la première implantation européenne permanente date de 1565 par les espagnols à Saint Augustine en Floride; suivie par leur domination sur les territoires actuels de la Floride, du Texas et de la Californie. Les français quant à eux commencent à s'installer au Canada en 1608 puis fondent la vaste colonie de la Louisiane (début XVIIIe siècle), englobant la région des Grands Lacs et toute la vallée du Mississippi.

Après une courte période d'exploration, les Anglais émigrèrent en masse dès le début du XVIIe siècle, fuyant les bouleversements politiques et religieux de l'Europe, ils colonisent la côte atlantique et formeront plus tard le noyau culturel et politique des États-Unis. En 1583, le navigateur et soldat anglais sir Humphrey Gilbert reçoit des lettres patentes de la Reine Elizabeth Ière, lui donnant le droit de coloniser les "territoires païens et barbares" du Nouveau Monde. Il fonde une colonie à proximité de la ville actuelle de Saint John's (capitale de l'actuelle province de Terre-Neuve-et-Labrador), qui est abandonnée au bout de deux ans. Il disparait en mer lors de son voyage de retour en Angleterre.

* Les dates citées ici sont données par rapport au calendrier Grégorien. En effet au XVIIe siècle, les, Pèlerins utilisaient le calendrier Julien, en utilisant notre calendrier Grégorien, on trouve que le calendrier Julien était "en retard" de 10 jours.

Première expédition

Disparu en mer c'est son demi-frère Walter Raleigh qui poursuivit sa mission entre 1584 et 1589. Navigateur, courtisan et écrivain anglais, il arma plusieurs expéditions, mais ne se rendit jamais lui-même sur place. En 1584, une première expédition de reconnaissance - menée par les capitaines Philip Amadas et Arthur Barlowe - avait identifié un endroit favorable pour la réalisation du projet de Raleigh: la Virginie.

La flottille de Richard Grenville mit au mouillage dans l'île de Roanoke, une île de l'archipel côtier des Outer Banks, le 5 juillet 1584. La taille de cette île fut estimée à 20 miles de longueur (env. 30 km) et 6 miles de largeur (env. 10 km).

Deuxième expédition

D'août 1585 à juin 1586, une deuxième expédition comportant un petit groupe de 75 colons séjourna sur l'île Roanoke, dans la baie de Chesapeake, mais l'hostilité des Amérindiens et le manque de vivres les forcèrent à regagner l'Angleterre. Le gouverneur de cette seconde expédition, John White, réalisa pas moins de 75 aquarelles illustrant la faune, la flore et le mode de vie des Amérindiens.

Troisième expédition

En mai 1587, Raleigh envoya une troisième expédition sous la gouverne de John White. Les 117 colons - hommes et femmes - se fixèrent sur l'île Roanoke le 22 juillet 1587; John White retourna en Angleterre chercher de l'approvisionnement. A son retour en 1590, il ne trouva plus personne ("Lost colony").

1 -Les premières colonies anglaises

C'est finalement entre 1603 et 1607 que la région fut colonisée par le capitaine Smith, à partir de la colonie de Jamestown. Les revenus tirés de la vente du tabac en Europe permirent de couvrir les frais d'entretien de la colonie.

La constitution des treize colonies anglaises en Amérique du Nord s'est fait par:

- immigration de personnel d'associations contractuelles de marchands, d'armateurs et de financiers qui se voient attribuer une charte par le souverain (Virginie en 1607, Massachusetts en 1620). L'émigration des britanniques n'était pas encouragée par le gouvernement mais par des groupements privés.

- concession de titres de propriété à un propriétaire privé, souvent un seigneur (Maryland, les deux Carolines et la Pennsylvanie).

- administration des colonies royales assurée directement par la couronne (Rhode-Island, et Connecticut)

- démantèlement des colonies hollandaises (New York, Delaware et New Jersey en 1664)

- sécession d'avec le Massachusetts (le Connecticut en 1635, le Rhode Island en 1636).

C'est ainsi que par goût de l'aventure, pour échapper aux discriminations religieuses ou pour fuir l'oppression politique, commença au XVIIe siècle (1607), et pendant 300 ans, une vague d'émigration constante qui déferla d'Europe vers l'Amérique du Nord. Ces premiers immigrants anglais arrivaient longtemps après la création des colonies espagnoles au Mexique, aux Antilles et en Amérique du sud et même après les Français au Canada.

Mais une nature impitoyable se chargeait d'opérer la sélection naturelle: le voyage en mer sur de petits bateaux pendant lequel il fallait affronter les tempêtes; la barrière des Appalaches; l'épaisseur des forêts; ainsi que la résistance de certaines tribus indiennes empêchaient toute progression depuis le littoral. Ces colons n'auraient peut-être pas pu survivre sans l'aide bienveillante de certains Indiens qui leur apprirent à cultiver les plantes indigènes. Les colons établirent donc leurs villages le long des côtes et utilisèrent les immenses ressources que renfermaient les forêts (gibier et bois pour la construction des maisons et des bateaux ainsi que pour le chauffage).

Il fallait en outre impérativement commercer avec l'Europe. Le littoral offrait pour cela de nombreux ports naturels et de nombreux fleuves (la Kennebec, l'Hudson, la Delaware, la Susquehanna, la Potomac) qui reliaient la plaine côtière et la chaîne des Appalaches à la mer. Seul, le Saint-Laurent, sous la domination des Français au Canada, offrait une voie fluviale vers l'intérieur du continent.

1- La fondation de Jamestown, en Virginie

Inauguration de la colonisation anglaise.

Colonie fondée en 1607 par John Smith à Jamestown.

Origine du nom de la colonie: Elizabeth Ière: la "Reine Vierge" d'Angleterre Villes principales: Richmond, Virginia Beach, Norfolk, Williamsburg, Chesapeake, Newport News, Hampton, Alexandria, Portsmouth, Roanoke, Lynchburg.

Devenu un état de l'Union le 25 juin 1788

Les redditions de la Révolution Américaine à Yorktown et de la Guerre Civile à Appomattox, se produisirent en Virginie.

En juin 1606 le roi James Ier accorda une charte à un groupe d'entrepreneurs londoniens de la Compagnie de Virginie à Londres (Virginia Company) en vue d'établir une colonie dans la région de Chesapeake en Amérique du Nord. Le 20 décembre 1606, 104 hommes, femmes et enfants, sous la responsabilité du Captain Christopher Newport, quittent Londres avec pour mission de coloniser la Virginie, de trouver de l'or, des fourrures, du sassafras (Laurier des Iroquois, utilisé comme antipyrétique et antiseptique), ainsi qu'une route vers l'Orient. Des raisons économiques, politiques et patriotiques et peut-être religieuses étaient à l'origine de cette expédition. Le Capitaine John Smith identifia environ la moitié du groupe comme des "gentlemen" et les historiens pensent que la plus part n'étaient pas en mesure d'apprivoiser la vie aventureuse.

• Le 30 avril 1607, après un voyage de quatre mois, dans des conditions pénibles, à bord de trois petits bateaux (le Godspeed, le Discovery, et le Susan Constant), ils sont dans la baie de Chesapeake en vue des côtes.

• Le 13 mai 1607 les colons de la Compagnie de Virginie débarquent sur l'île de Jamestown (actuellement péninsule) prêts à faire face à leur nouvel environnement. Le capitaine John Smith s'imposa comme chef de cette petite communauté et l'empêcha d'exploser. Ils établissent la colonie anglaise de Virginie sur les rives d'un fleuve qu'ils appellent James ("James River") à 60 miles de l'embouchure de la Baie de Chesapeake. A première vue, ils ont débarqué en cet endroit à cause de la profondeur d'eau du chenal qui permettait à leurs bateaux d'arriver assez près du rivage pour s'amarrer aux arbres. Les plus récentes découvertes archéologiques montrent que la première colonie et son Fort était située en un lieu sécurisé, assez loin du chenal pour que les bateaux espagnols ne puissent pas atteindre le Fort par leurs tirs. De plus, dès leur arrivée les nouveaux colons ont été la cible d'autochtones: les Algonquins. Ils décidèrent donc rapidement d'ériger des palissades, qui constituèrent un Fort. Des croquis de l'époque montrent qu'il s'agissait d'une construction triangulaire de murs en bois avec guérite, maisons et église, ils construisent des cahutes en planches et y fondent la ville de Jamestown.

Les premiers colons britanniques, qui s'étaient installés dans un lieu malsain (marécages) et à une saison défavorable, n'ont pas su pourvoir à leurs besoins. Ils trouvèrent sur place des Indiens aimables et amicaux que ceux-ci leur fournirent de la nourriture et soignèrent leurs malades, car il n'y avait pas de médecin dans la colonie. Les pionniers n'auraient sûrement pas survécu à leur premier hiver sans l'aide du chef Powhatan (de la tribu Potomack) qui régnait sur une confédération de tribus algonquiennes.

Pendant cette période de dépendance, les colons européens traitèrent Powhatan comme un égal et un invité d'honneur, courtoisie à laquelle il répondit en se montrant hospitalier. Les nouveaux arrivants furent invités aux pow wows (conseils de villages), reçurent des cadeaux en échange d’outils en fer et en cuivre, et furent traités comme des alliés respectés. Une fois installés ils commencèrent à labourer les territoires de chasse des Indiens ce qui entraîna de vives tensions.

• En décembre 1607, il ne restait que 38 survivants sur les 104 personnes que la Virginie comptait à l'origine.

• En septembre 1608 Smith fut élu président du conseil local. Il institua une police et une discipline rigide, renforça les défenses et encouragea le travail de la terre: en déclarant: "celui qui ne travaille pas, ne mangera pas" ("He who does not work, will not eat."). La même année Smith conduisit une expédition au nord dans la Chesapeake Bay avec quelques compagnons (vers Baltimore), à la recherche de nourriture; sur le chemin de retour, ils remontèrent la Potomac River (jusqu'à Washington DC). Smith tomba dans une embuscade et fut capturé par une tribu et conduit auprès du chef Indien Powhatan, tandis que ses camarades anglais étaient tués. Powhatan fut assez embarrassé par son prisonnier, impressionné par la boussole que portait sur lui Smith; après délibération, les Indiens décidèrent d'intimider le détenteur de "pouvoirs magiques". Au cours d'une cérémonie, Smith fut conduit à la pierre du sacrifice, et l'exécuteur s'approcha avec son tomahawk. Pocahontas âgée de 12 ans influença son père de laisser la vie sauve à Smith. Après quatre semaines de captivité Smith poursuivit ses explorations de la Virginie et regagna Jamestown malgré la piqûre d'un poisson venimeux qui faillit l'emporter.

• 1609 fut une année très dure pour la colonie. Ce fut une période de famine. De nombreux colons décédèrent. Les colons ne parvenaient pas à établir de contacts avec les Amérindiens pour se procurer de la nourriture. Leurs biens avaient été détruits par un incendie, beaucoup étaient malades et incapables de travailler.

Brûlé à la jambe par l'explosion de poudre à fusil en septembre 1609, John Smith retourna en Angleterre pour se faire soigner. Smith revint en Nouvelle-Angleterre en 1614 pour établir des cartes de Penobscot Bay à Cape Cod.

• Sir Thomas Gates - qui avait fait partie du premier voyage de Sir Walter Raleigh - arriva en 1609 avec une flotte de 9 bateaux de vivre et 500 colons dont certains échouèrent aux Bermudes, et ne rejoignirent la Virginie qu'en 1610, parmi eux se trouvait John Rolfe qui ramena des plants de tabac des Bermudes qu'il croisa avec ceux de Virginie. Sir Thomas Gates gouverna la colonie après le départ de John Smith. Sir Samuel Argall était capitaine d'une autre flotte de bateaux envoyée à Jamestown également en 1609.

• En 1610, Jamestown ressemblait plus à un champ de ruines et une ville fantôme. En juin, les survivants décidèrent d'enterrer les canons, les armures et d'abandonner la ville. Ils remontèrent à bord et étaient sur le point de lever l'ancre lorsqu'en juin 1610 Lord De La Warr arriva avec 150 nouveaux colons et des provisions, il fut immédiatement accueilli comme nouveau gouverneur de la colonie et les colons ont été incité à revenir au Fort initial.

Lord De La Warr en mauvaise santé retourna à Londres. Il mourut en 1618 lors d'un voyage de retour en Virginie.

• En 1611, pour repeupler l'établissement, dont il ne restait plus que quelques dizaines d'individus, le Gouverneur fit envoyer des repris de justice des prisons anglaises... "Car eux au moins seront contents de construire ici leur nouveau pays."

Thomas Dale était le nouveau leader de Jamestown. Il édicta des règles strictes. La plus importante était le châtiment en cas de désobéissance: ainsi, si on lui désobéissait, une première fois on était fouetté; une seconde fois on était mis en prison; et la troisième fois on était exécuté. Il obligea ainsi les colons, sous la contrainte, à travailler plus dur.

• En 1612 John Rolfe, obtient par croisement une nouvelle variété d'or vert: le tabac, très apprécié des européens. Les graines venaient des îles Caraïbes. Le tabac fut exporté en Angleterre et constituera ensuite la principale source de revenus de la Virginie.

• Capture de Pocahontas: La jeune Pocahontas - fille du chef Powhatan - se rendit à Jamestown, et devint rapidement une intermédiaire importante entre les colons et les indiens de sa tribu.

En 1613, lors d'un voyage sur le Potomac, Sir Samuel Argall, qui gouvernait la colonie, s'empara de Pocahontas et la garda comme otage jusqu'au rétablissement de la paix: en échange des Anglais prisonniers, des armes que les Indiens avaient obtenues jusque-là et d'une grande quantité de maïs.

Pendant sa captivité Pocahontas, la fille favorite du chef Algonquin Powhatan, se convertit au christianisme, elle fut baptisée sous le nom de Rebecca, épousa l'entrepreneur John Rolfe en 1614, qui l'emmena en Europe. Elle y mourut de la variole en juin 1616, à l'âge de 22 ans, juste avant de rentrer chez elle. Elle avait mis au monde un fils Thomas, élevé en Angleterre, qui retourna en Virginie et s'installa sur la terre de ses parents.

Ce mariage entraina la paix et la prospérité pendant 8 ans entre les colons de Jamestown et les Indiens. Après la mort de son père, les relations entre colons et Amérindiens se dégradèrent.

• Entre 1617 et 1618 on retrouve Sir Samuel Argall gouverneur de la colonie.

• En 1619, un évènement crucial qui jouera un rôle pour le développement de l'Amérique fut l'arrivée d'Africains à Jamestown. A peine 12 ans après la fondation de Jamestown, 20 Africains furent amenés en Virginie à bord d'un bateau hollandais, d'abord engagés comme serviteurs à long terme avec possibilité de s'affranchir au bout de 4 à 7 ans; puis devant l'exigence d'une main-d’œuvre plus importante, comme esclaves involontaires dans les années 1680.

• La première assemblée représentative au Nouveau Monde se réunit à l'église de Jamestown le 30 juillet 1619. L'Assemblée Générale reçut l'ordre, en réponse aux ordres de la Compagnie de Virginie "de mettre en place un gouvernement égal et uniforme pour toute la Virginie" qui pourrait décider de "lois pour guider et gouverner les gens d'ici".

• De 1618 à 1625, on compta 4.000 arrivées. Mais la population ne comptait que 1.132 habitants en 1624 et 1.210 individus blancs en 1625.

• En 1620, 90 jeunes femmes débarquèrent à Jamestown du Bride Ship. Elles étaient envoyées par la Virginia Company pour exécuter les tâches ménagères, le jardinage, le verger, les champs de tabac. Si un homme voulait se marier avec une de ces femmes, il devait payer le montant du voyage à la Virginia Company.

• En 1622 les Algonquins attaquèrent les plantations, tuant plus de 300 colons. En 1624 le roi ordonna la dissolution de la Compagnie de Virginie et la colonie devint une possession royale. Le fort paraît avoir existé dans les années 1620, mais la ville de Jamestown se développa vers l'Est et le Fort original disparu. Jamestown devint la capitale de la Virginie. En 1676 le village de Jamestown fut en grande partie détruit lors de la révolte de Bacon, la "State house" fut détruite par un incendie en 1698. La capitale fut alors transportée à Williamsburg et Jamestown perdit de l'importance.

2- Fondation de la colonie Massachusetts

Colonie fondée en 1620 et 1630

Origine du nom de la colonie: tribu Massachusetts dont le nom indien signifie "Site des Grandes Collines"

Villes principales: Boston, Worcester, Springfield, Lowell, Cambridge, Brockton, New Bedford, Fall River, Lynn, Quincy, Plymouth, Salem, Lexington, Concord

Devenu un État de l'Union le 6 février 1788

Le Massachusetts, était formé à l'origine de deux colonies distinctes: la colonie de Plymouth des Pères Pèlerins (1620) et la colonie des Puritains de la Baie du Massachusetts (1630).

Au début du XVIIe siècle les puritains anglais réclamèrent une Réforme de l'église d'Angleterre, initiative qui risquait de porter atteinte à l'autorité du souverain et de diviser le peuple. Mécontents, en 1607 un groupe de séparatistes trouvèrent asile à Leyde en Hollande.

En 1620, se sentant discriminer, certains décidèrent d'émigrer vers le Nouveau Monde. Pour cela ils obtinrent une concession foncière de la "Plymouth Company"

Le bateau affrété par Thomas Weston assisté de John Carver et Robert Cushman, dirigeants de la congrégation Séparatiste de Leyde en Hollande, s'appelait le "Mayflower", il s'agissait d'un navire de marchandise, de 180 tonnes, vieux de 12 ans environ.

Le "Mayflower" transportait 102 passagers (dont 3 femmes enceintes), 37 d'entre eux étaient des séparatistes puritains, appelés plus tard les Pères Pèlerins ("Pilgrims Fathers"), ainsi qu'un soldat professionnel, quelques hommes d'affaires, en plus de l'équipage - Christopher Jones en était le capitaine - Tous les passagers furent regroupés à Portsmouth Harbor en Angleterre sur le fameux bateau, au cœur du Solent, bras de mer entre la côte anglaise et l'île de Wight dont ils partirent le 6 septembre 1620*, pour le grand voyage.

La traversée dura 65 jours, pendant lesquels deux personnes décédèrent. Deux enfants naquirent à bord, Oceanus Hopkins en mer, et Pérégrine White au moment où le bateau approchait des côtes. Il fût pris dans une tempête qui les dérouta vers le nord, le 9 novembre 1620*, le bateau était en vue de Cape Cod. Les colons cherchèrent l'embouchure de l'Hudson et l'équipage jeta l'ancre à Provincetown le 11 novembre*.

• Ce jour-là, assurés de ne relever d'aucune autorité, 41 hommes signèrent la Déclaration du Mayflower ("Mayflower Compact"), par laquelle ils s'engageaient à respecter les "lois justes et égales pour tous" qu'adopteraient leurs dirigeants pour un gouvernement provisoire ("Civil Body Politic") de la Colonie de Plymouth. Les séparatistes craignaient d'être défiés par les non-séparatistes ("Strangers") qui faisaient partie du voyage. Ils élirent John Carver premier gouverneur de la "Colonie de la Grande Baie".

Après quelques semaines de recherche, les passagers s'établirent finalement sur un lieu qu'ils appelèrent "Plimoth", le 11 décembre 1620, sans doute aidés par la tribu indienne des Wampanoag. Le bateau resta ancré dans la baie de Plymouth pour servir d'abri, pendant le terrible hiver 1620/1621 au cours duquel la moitié des colons décédèrent, victimes du froid et du manque de nourriture. La troisième femme enceinte accoucha d'un enfant mort-né à bord pendant la construction des premières maisons.

Un Indien appelé Samoset vint à Plimoth souhaité la bienvenue aux Anglais, il avait appris un peu d'anglais avec des pêcheurs Européens. Il présenta les Pélerins (Pilgrins) au chef Massasoit de la tribu Wampanoag, qui offrit des cadeaux et son aide aux nouveaux venus; les deux groupes signèrent un Traité d'amitié ("Treaty of Friendship")

Le "Mayflower" retourna en Angleterre en avril 1621, tous les Pélerins décidèrent de rester.

Les membres de la tribu apprirent aux nouveaux arrivants la chasse, la pêche et l'agriculture. Un Wampanoag appelé Hobbamock vint avec sa famille s'installer à Plimoth.

Massasoit et Squanto furent capturés par une autre tribu, les Narraganset. Les Pélerins envoyèrent dix hommes affronter les Narraganset et Massasoit et Squanto furent délivrés.

• En octobre 1621 le Gouverneur de Plimoth, William Bradford organisa une grande fête pour remercier Dieu pour leur récolte. Massasoit et 90 autres membres de la tribu Wampanoag furent invités à se joindre aux 52 Pélerins du "Mayflower" restant pour 3 jours de fête. Les Anglais servirent des dindes, des oies et des canards. Les Wampanoag offrirent cinq cerfs, des homards, des palourdes, des huitres et du poisson. Il y avait également des concombres, des carrotes, des choux, des navets, des radis, des oignons, des betteraves, du maïs et des fruits.

Cet événement donnera naissance le 20 juin 1676 à "Thanksgiving day",(génocides des indiens) fête d'actions de grâces que le président Lincoln décrétera fête nationale en 1863, jour chômé qui se fête le quatrième jeudi du mois de novembre.

• En 1630, un peu plus au nord, avec l'autorisation de Charles Ier de créer une nouvelle colonie, de nouveaux émigrants arrivèrent dans la baie du Massachusetts, sous la conduite de John Winthrop qui établit une charte de gouvernement local composé d' "hommes libres", appartenant obligatoirement à l'église puritaine dont la plus part était membre.

John Winthrop obtint le 11 décembre 1630 une large concession. Avec ses alliés puritains ils instaurèrent leur propre gouvernement qui régissait la Colonie de la Baie du Massachusetts sur place et non en Angleterre. Il en devint le premier gouverneur et occupa cette fonction pendant plusieurs décennies. Le Maine fut annexée à la Colonie du Massachusetts en 1652, qui annexa la colonie de Plymouth en 1691.

3- Fondation de New-York

Ancienne Nouvelle-Hollande, (New Netherlands)

Colonie fondée en 1626 par Peter Minnuit sur l'île de Manhattan. Origine du nom de la colonie: Duke of York (futur Jacques II), auquel la colonie fut octroyée par son frère Charles II.

Villes principales: Albany, New-York City, Buffalo, Rochester, Yonkers, Syracuse, New Rochelle, Mount Vernon, Schenectady, Utica.

Devenu un État de l'Union le 26 juillet 1788

• L'Italien Giovanni da Verrazano navigant pour le compte de la France, découvrit la baie de New-York en 1524. Dès 1609, l'anglais Henry Hudson, mandaté par la Compagnie Hollandaise des Indes (Dutch West India Company), explore la rivière à laquelle il donna son nom, la même année le Français Samuel de Champlain explore et revendique au nom de la France la région où se trouve aujourd'hui la ville de New-York.

• En 1624 la première colonie Hollandaise permanente est établie au confluent de l'Hudson et du Mohawk, à Fort Orange (actuelle Albany) pour profiter du commerce des fourrures; un an plus tard Peter Minnuit acheta l'île de Manhattan aux Indiens pour une bouchée de pain: 24 dollars (60 gilders) et fonda la colonie Hollandaise de New Amsterdam (actuelle Cité de New-York). A partir de 1630, d'immenses domaines sont créés sur les rives de l'Hudson par une aristocratie féodale.

• En 1633, une compagnie suédoise associée aux hollandais tenta de fonder une colonie plus au sud, le long du fleuve Delaware. Mais manquant de ressources, la Nouvelle-Suède fut absorbée par la Nouvelle-Hollande, et ultérieurement par la Pennsylvanie et le Delaware.

• En 1664, les Hollandais furent chassés de la Nouvelle-Hollande par les Anglais qui sera rebaptisée "New York". New York City fut pendant peu de temps la capitale des Etats-Unis, depuis le 30 avril 1789 et pendant la période où George Washington exerça en tant que premier président

4- Fondation du Maryland.

Colonie fondée en 1632 par Cecil Calvert Lord Baltimore et sa famille,

Origine du nom de la colonie: Reine Marie-Henriette épouse de Charles Ier d'Angleterre.

Villes principales: Annapolis, Baltimore, Frederick, Gaithersburg, Bowie, Rockville, Hagerstown.

Devenu un État de l'Union le 28 avril 1788

• Le Maryland était déjà habité par des Indiens 10.000 ans avant J.C. Des vestiges de villages sont attestés vers l'an mil après J.C.

En 1608, la Capitaine John Smith explora la baie de Chesapeake. La famille de Cecil Calvert, Lord Baltimore, obtint du roi Charles Ier une charte à la fois féodale et moderne, lui permettant de coloniser les terres situées au nord du Potomac, l'actuel Maryland. C.Calvert quitta Avalon de Terre-Neuve, pour s'y établir avec 300 Irlandais catholiques, victimes de persécutions (22 nov. 1633). Entre 1632 et 1635 ils s'établirent sur l'île Saint Clément (actuel Blakistone).

En 1634, est créée la ville de Saint Mary.

Les propriétaires d'exploitations indépendantes exigèrent de participer aux affaires de la colonie et se réunirent en assemblée dès 1635.

• En 1649, une assemblée accorda la liberté religieuse ("Toleration Act") qui fut abolie à la suite d'une révolte des Puritains entre 1654 et 1658, avant d'être rétablie.

Entre 1763 et 1767, Charles Mason et Jeremiah Dixon inspectèrent la limite nord avec la Pennsylvanie. En 1791 le Maryland céda des terres pour constituer la région de Columbia.

5- Fondation de Rhode Island

Colonie fondée en 1636, par Roger Williams à Providence

Origine du nom de la colonie: du grec Island of Rhodes

Villes principales: Providence, Warwick, Cranston, Pawtucket, Woonsocket, Coventry, Cumberland, Portsmouth, Newport.

Devenu un État de l'Union le 29 mai 1790

• Colonie fondée à Providence en 1636 sur des terres achetées à la tribu de Narragansetts, par un jeune ecclésiastique Roger Williams et les frères Brown tous dissidents du Massachusetts. R Williams qui fut un des premiers à contester l’autorité locale de John Winthrop, avait été bannie de la baie du Massachusetts par les Puritains. Il fonda Pocasset (actuel Portsmouth) en 1638 et Newport en 1639.

En 1639, R.Williams inaugure la confession des Baptistes.

Bien qu'étant le plus petit des 50 États, les Rhode Islandais se sont souvent rebellés contre l'autorité en place.

6- Fondation du Connecticut

Colonie fondée en 1636 par Thomas Hooker à Hartford

Origine du nom de la colonie: du mot indien "Quinnehtukqut" qui signifie "Près du long fleuve de marées"

Villes principales: Hartford, New-Haven, Bridgeport, Stamford, Waterbury, Norwalk, Danbury, New Britain, Greenwich.

Devenu un État de l'Union le 9 janvier 1788

• Le navigateur Hollandais Adriaen Block fut le premier européen à explorer la région du fleuve Connecticut en 1614. En 1633, quelques colons Hollandais construisent un fort et un poste commercial près de l'actuel Hartford mais en perdirent le contrôle au profit d'ecclésiastiques dissidents du Massachusetts: Thomas Hooker et Samuel Stone, qui transplantent environ 100 adhérents de la colonie de la Baie du Massachusetts à Windsor, Wethersfield et Hartford. Les nouvelles communautés élargirent le droit de vote, en excluant la condition d'appartenance religieuse et adoptent le "Fundamental Orders". En 1662, John Winthrop, le fils, obtient une charte de Charles II.

A la même époque d'autres émigrants arrivaient en nombre sur les côtes du New Hampshire et du Maine Le Connecticut a joué un rôle fondamental d'approvisionnement de l'Armée Continentale pendant la Guerre Révolutionnaire. Hartford possède le plus vieux journal des États-Unis encore publié le Hartford Courant, créé en 1764.

7- Fondation du Delaware (ancienne Nouvelle-Suède).

Colonie fondée en 1638

Origine du nom de la colonie: Baie et rivière Delaware, du nom du premier gouverneur Sir Thomas West, Baron De La Warr

Villes principales: Dover, Wilmington, Newark, Milford, Seaford, Middletown, Elsemere, Smyrna, New Castle, Georgetown.

Devenu un État de l'Union le 7 décembre 1787, le premier à ratifier la Constitution.

• Contrée explorée en 1609, sous pavillon hollandais par Henry Hudson. Le virginien Samuel Argall lui donne le nom de son gouverneur: Thomas West, Baron De la Warr. Une tentative de colonisation par les Hollandais échoua en 1631. Une colonie suédoise s'installe à Fort Christina (actuel Wilmington) en 1638, sous le nom de Nouvelle-Suède (New Sweden). Les forces hollandaises menées par Peter Stuyvesant en prennent possession en 1655. Les anglais s'en emparent en 1664 et en 1682 son administration est transférée à William Penn

8- Fondation du New Hampshire et du Maine

Colonie fondée en 1638 par John Wheelwright, qui avait été banni de Boston (Massachusetts)

Origine du nom de la colonie: Comté de Hampshire en Angleterre.

Villes principales: Concord, Manchester, Nashua, Derry, Rochester, Salem, Dover, errimack, Londonderry, Hudson.

Devenu un État de l'Union le 21 juin 1788, il fut le premier à voter la Déclaration d'Indépendance le 4 juillet 1776.

• En 1623, le capitaine John Smith envoya des colons installer une colonie de pêcheurs à l'estuaire du Piscataqua, près de l'actuel "Rye and Dover". En 1630, c'est le capitaine John Mason, qui donna le nom de New Hampshire pour distinguer le continent - Mayne Land - des îles adjacentes, entre le Merrimac et le Kennebec.

A l'origine était intégré dans le Maine. En 1639, les colons signent le "Exeter Compact" inspiré du "Mayflower Compact", puis la colonie est annexée par le Massachusetts en 1641.

En 1679, après 38 ans d'union avec le Massachusetts, le New Hampshire se constitue comme colonie royale à part entière, son premier président est John Cutt.

2 -Les colonies anglaises de seconde génération

En 1643, pour se doter de moyens de défense que l'Angleterre négligeait de leur fournir, les colonies (limitées à des villes) de la baie du Massachusetts, de Plymouth, du Connecticut et de New Haven , se constituèrent en confédération; ici les querelles tant religieuses que politiques étaient mêlées à l'histoire de l'implantation des premières colonies.

La Révolte de Bacon

En 1675, survient la première grande insurrection des colonies contre l'autorité royale anglaise: la révolte de Bacon. Il s'agissait à l'origine d'une échauffourée entre les pionniers de Virginie et la tribu des Susquehannocks, qui servit de prétexte à une rébellion contre les grands propriétaires et le gouverneur William Berkeley. Malgré l'interdiction qui lui en avait été faite Nathanaël Bacon, attaqua la tribu amie des Ocaneechees; puis il saccagea la ville de Jamestown, en septembre 1676, et mourut d'une fièvre maligne un mois plus tard. W. Berkeley put rétablir son autorité.

9- Fondation de la Caroline du Nord

Colonie fondée en 1653 par des colons virginiens.

Origine du nom de la colonie: Carolus, mot latin de "Charles", pour Charles Ier d'Angleterre.

Villes principales: Raleigh, Charlotte, Greensboro, Durham, Greensboro, Winston-Salem, Fayetteville, Cary, High Point, Wilmington, Asheville.

Devenu un État de l'Union le 21 novembre 1789

• En 1585 et 1587 des colons envoyés par Sir Walter Raleigh voient leur tentative d'installation échouer sur l'Ile de Roanoke.

• En 1653, des pionniers anglais en provenance de Virginie s'installent près des rivières Roanoke et Chowan et constituent la première colonie permanente sur ce territoire. La Caroline a été séparée de la Virginie et donnée à une Compagnie anglaise privée en 1663; son premier gouverneur y arriva en 1664. Cette région isolée, vit sa première ville fondée par les huguenots Français en 1704. Elle fut divisée en deux colonies en 1711. La région fut le théâtre d'évènements violents: la Rébellion de Culpepper en 1677, la Rébellion de Quaker-led-Cary en 1708 et la Guerre Indienne de Tuscarora entre 1711 et 1713, ainsi que de nombreux raids de piraterie.

10- Fondation de la Caroline du Sud

Colonie fondée en 1663 par des colons anglais

Origine du nom de la colonie: Carolus, mot latin de Charles pour Charles Ier d'Angleterre

Villes principales: Columbia, Charleston, Greenville, Rock Hill, Mount Pleasant, Sparanburg, Sumter, Hilton Head Island, Florence.

Devenu un État de l'Union le 23 mai 1788

• Faisant suite à l'exploration qu'il fit en 1521, l'Espagnol Francisco de Gordillo, tenta en 1526, sans succès, de coloniser cette région d'Amérique du Nord, près de l'actuel Georgetown. En 1562 les Français tentèrent de prendre pied sur l'Ile Parris près de Fort Royal.

• En 1663 le roi Charles II accorde une charte à ses partisans. En 1670, les colons originaires de la Nouvelle-Angleterre et d'une île des Caraïbes (La Barbade) occupèrent cette région pour y créer la ville de Charleston (Charles Town), après avoir échoué à Albemarle Point sur la Rivière Ashley.

La Caroline du sud fut une des premières à pratiquer la traite des esclaves indiens. A l'origine intégrée à la Caroline elle fut séparée de cette dernière en 1729.La Caroline du Sud fut le premier état à faire sécession en 1861 et à tirer sur les troupes fédérales à Fort Summer dans le port de Charleston.

11- Fondation du New Jersey

Colonie fondée en 1664, par des colons anglais

Origine du nom de la colonie: Ile Jersey en Angleterre

Villes principales: Trenton, Princeton, Newark, Jersey City, Paterson, Elizabeth, Edison, Woodbridge, Dover, Hamilton, Trenton, Camden.

Devenu un État de l'Union le 18 décembre 1787

• En 1624 la colonie de New Jersey était intégrée à la colonie de New York (New Netherlands). Un an après la reddition des Hollandais à l'Angleterre en 1664, le duc d'York accorde la propriété de la terre située entre les fleuves Hudson et Delaware: le New Jersey, à Philip Carteret qui en devient gouverneur.

• En 1676 la colonie fut divisée entre Carteret et une compagnie de Quakers Anglais qui avait obtenu les droits appartenant à John Lord Berkeley. New Jersey devint une colonie réunie à la couronne en 1702, administrée par le gouverneur de New York. C'est finalement en 1738 que New Jersey fut séparé de New York avec son propre gouverneur Lewis Morris

12- Fondation de la Pennsylvanie

Colonie fondée en 1682

Origine du nom de la colonie: William Penn et "sylvania" qui signifie forêt en latin.

Villes principales: Harrisburg, Philadelphie (30.000 habitants au XVIIIe), Pittsburg, Allentown, Erie, Upper Darby, Reading, Scranton, Bethlehem,

Devenu un État de l'Union le 12 décembre 1787

• Deux lieux célèbres sont situés en Pennsylvanie: Valley Forge qui s'illustra pendant la Guerre Révolutionnaire et Gettysburg où se déroula une bataille décisive pendant la Guerre Civile.

• Dès 1633 son territoire fut colonisé par les Hollandais, les Suédois et les Anglais, le long du fleuve Delaware. La Nouvelle Suède fut progressivement absorbée par la Nouvelle Hollande et ultérieurement par la Pennsylvanie et la Delaware.

• Sous contrôle anglais en 1664 elle fut laissée à William Penn, un Quaker, par le roi Charles II en 1681 qui lui octroya un vaste territoire à l'ouest de la Delaware que l'on appela en son honneur la Pennsylvanie. C'est là qu'il fonda Philadelphie, la "Ville de l'amour éternel", siège du gouvernement fédéral de 1776 à 1800, de la Déclaration d'Indépendance en 1776 et de l'établissement de la Constitution des Etats-Unis en 1787. W. Penn fut un des premiers à accorder le droit de vote aux femmes et en 1682 à indemniser les tribus indiennes pour les terres sur lesquelles s'installaient les Européens.

13- Fondation de la Georgie

Colonie fondée en 1733 par James Oglethorpe Origine du nom de la colonie: Roi George II d'Angleterre

Villes principales: Atlanta, Augusta-Richmond Countyl, Savannah, Columbus, Athens-Clarke Countryl, Macon, Roswell, Albany

Devenu un État de l'Union le 2 janvier 1788

• L'explorateur espagnol Hernando de Soto fut le premier à voyager au large de la Georgie en 1540. Les Anglais revendiquèrent ce territoire, le roi George II d'Angleterre accorda une charte à James Oglethorpe, général et philanthrope anglais, en 1733, pour servir de refuge aux anciens détenus et aux protestants qui souhaitaient se réhabiliter. En 1742, Oglethorpe repoussa les Espagnols à la bataille de "Bloody Marsh".

• La Georgie fut un bastion des confédérés pendant la Guerre Civile.

Dernière des treize colonies. Région proche de la Floride, elle était censée protéger contre les incursions espagnoles.

Commenter cet article