USA, le génocide des amérindiens n’a pas suffit, les apaches vont être dépouillés de leurs terres pour permettre l’exploitation minière

Publié le par Bernard Gasnot

Ce n’est pas vraiment étonnant, dès qu’il y a de l’argent à prendre, le respect des traditions, du patrimoine, de l’environnement, des libertés, tout cela disparait bien vite. Les amérindiens ont été victimes d’un génocide colossal peu reconnu, car cela ne serait pas ceux ayant le plus souffert officiellement, à moins qu’ils ne soient pas assez vendeurs dans le domaine, au choix… Mais le dépouillement de leurs terres ancestrales continue lui aussi pour permettre comme c’est le cas ici, d’y exploiter un gisement de cuivre.

Cette semaine, le Sénat votera pour dépouiller les Amérindiens de terres ancestrales, ce qui laisse la place à une société minière étrangère. L’action est inscrite dans le National Defense Authorization Act 2015, qui ces dernières années a été très critiqué non seulement pour avoir approuvé de manière systématique l’octroi de milliards de dollars pour la guerre, mais également pour avoir autorisé la détention indéfinie de citoyens américains sans procès. La version du NDAA de cette année a ajouté une disposition qui accorde 2400 acres de terres Apache dans la forêt nationale de Tonto en Arizona à Rio Tinto, une société anglo-australienne. La région de la médecine apache, les terres rituelles et les cimetières seront donnés à la filière Cuivre, une filiale de Rio Tinto et de BHP Billiton.

Le transfert de la terre des apaches est passé indépendamment à la Chambre une fois en 2011, mais deux fois l’année dernière sans avoir recueilli suffisamment de soutien. Les démocrates et les républicains ont contré un intense lobbying de la part de Rio Tinto durant près d’une décennie.

Le gouvernement justifie ce transfert en arguant le fait qu’il va de gagner des terres en échange des hectares ancestraux des Apache. Il affirme également que les emplois et le développement économique qui font le «marché» justifie tout cela. La société Rio Tinto explique quant à elle qu’elle va générer $ 61, 000, 000,000 et 3700 emplois directs et indirects sur plus de 40 ans, chiffres qui sont contestés.

Cela n’est malheureusement pas un un événement sans précédents, ceux-ci sont nombreux, même le Vatican a participé à ces expropriations. Souvenez-vous du télescope LUCIFER que le Vatican a fait construire sur un mont sacré pour les amérindiens… Expropriation pour mieux voir les étoiles soi-disant…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article