L’ascendance davidique (Jésus et Marie Madeleine)  et les rois de france

Publié le par Bernard Gasnot

L’ascendance davidique (Jésus et Marie Madeleine)  et les rois de france
L’ascendance davidique (Jésus et Marie Madeleine)  et les rois de france

1

"Les exilarques occidentaux, régnèrent à narbonne (sud-est de la france) jusqu'en 1306 quand ils furent expulsés de france. de cet exilarcat occidental sont issus de nombreux princes de la maison royale de david comme leaders des communautés juives. les familles beneveniste étaient des descendants d'exilarques occidentaux. ils comptaient de nombreuses personnalités telles que isaac benveniste, le prince de la communauté juive d'aragon. au début des années 1200, isaac benveniste était le médecin royal de jacques ier d'aragon (également un descendant de l'exilarque occidental makir todros) et il était une figure de premier plan dans les conseils juifs à montpellier et saint-gilles en 1214 et 1215. le pape honarius iii lui reconnut sa position de leadership au sein des communautés juives. Isaac benveniste était l'arrière-petit-fils de sheshet ha nasi (prince) de barcelone. Son père était sheshet benveniste qui servit raymond bérenger IVème comte de barcelone, et il continua à servir son fils alphonse ii et petit-fils Pedro ii, tous les deux rois d'aragon et descendants catholiques de makir ben judah de narbonne. sheshet ha nasi le grand-père de sheshet benveniste était un membre de la famille occidentale exilarchique de narbonne. le descendant d’Isaac benveniste, samuel benveniste (mort après 1356) était également un médecin du frère du roi pedro iv d'aragon. le descendant d’Abraham benveniste, samuel était le "rabbin de la cour" sous le roi jean ii de castille. d'abraham benveniste descendent les célèbres marranes gracia nasi (appelé ha geveret ou la senora) et son neveu et beau-fils joseph nassi duc de naxos."

il est à noter que toute la lignée des aragon possède du sang juif.

les rois de septimanie étaient aussi des exilarques

"les descendants mâles de la maison de david au moyen-orient était venus à narbonne dans le sud la france et avaient reçu le royaume de septimanie. en plus d'être les dirigeants temporels de cette région semi-autonome, ils étaient également les héritiers spirituels de l'exilarchat. comme le royaume juif de mahoza, le nouveau royaume juif de septimanie dans le sud de la france et nord de l'espagne ne dura pas longtemps. en tant que royaume ou principauté, la septimanie devait durer trois générations ou à peu près, mais comme siège de l'exilarcat occidental, il dura trois siècles, lorsque la tête de la lignée masculine passa à barcelone, Espagne.

la descendance juive de la lignée des femmes continua depuis narbonne jusqu'à l'expulsion au 14ème siècle. Ermengarde la vicomtesse de narbonne au 12ème siècle fit un mariage avec la famille halévy, et dès lors les dirigeants juifs à narbonne furent tous et seulement issus de la lignée féminine de la maison de david. la lignée masculine des exilarques continua depuis barcelone puis tolède et passa au portugal au moment de l'expulsion de 1492. Joseph nasi, duc de naxos était le dernier grand prince exilarque de la maison royale de david. Salomon Abenaes, duc de mytilène, lui succéda, c'était au 11e siècle que les descendants catholiques de makir et gershom avaient conquis la palestine et établi le royaume latin de jérusalem."

L’arrivée en France

Les origines de la branche occidentale de la maison de david fut par l’arrivee de marie madeleine femme de jesus (descendance)

La soeur de makir devient la mère de charlemagne

"Sir Iaian Moncrieffe se réfère aux travaux du professeur arthur Zuckerman de l'université de columbia qui écrivit sur l'identité juive de Theuderic, duc de Toulouse, dans son livre «une principauté juive dans la france féodale». il explique comment, en tant que récompense pour l'aide des juifs de narbonne accordée au roi pépin, il leur accorda au 8ème siècle une principauté juive en septimanie, qui reconnaissait la suzeraineté carolingienne."

2


"Charles martel avait vaincu les armées musulmanes en 732 et elles se retirèrent à narbonne. Ce fut le début d'un état de siège de sept ans. Afin d'obtenir l'allégeance de la population juive de narbonne, charles alla chercher en irak un fils d'exilarque babylonien afin qu'il vienne et mène les juifs de France, cela put être réalisé à l'instigation de sa femme d'ascendance juive rutrud (ruth), issue de la célèbre famille mérovingienne Leviti des généalogistes comme le professeur david kelley et sir iaian Moncrieffe confirment le récit des origines davidiques de théodoric (aimeri) de narbonne et de ses descendants."

Les juifs de babylone avaient toujours été administrés depuis l'époque de leur captivité au 6ème siècle avant jc, par leurs propres exilarques ou "princes en captivité". Ils descendaient du roi Joachin de la maison royale de david(jesus et marie madeleine). Ils vivaient dans un grand état et dans leur propre palais, et continuèrent jusqu'à ce qu'ils soient renversés par Tamerlane au XVe siècle de l'ère chrétienne.""

Les juifs de narbonne en septimanie (aujourd'hui le sud de la france, mais alors sous une Espagne musulmane) aidèrent les francs à capturer la ville qui étaient aux mains des califes omeyyades d’Espagne. en retour le roi des francs obtint de l'ennemi traditionnel omeyyade, le calife abbasside d'islam à Bagdad, seigneur des exilarques de babylonie, prince de la maison royale de david. Ce prince était destiné à être le «roi juif» local à narbonne." "gershom ben judah et son frère cadet makir arrivèrent à narbonne en 739. Charles martel fit de makir le comte de narbonne et comte d’Autun, de son frère, gershom, le comte de vienne." ou Girart de vienne /gerald qui à la suite de son mariage avec imma (emma) devient le souverain de l'allemagne. Makir et gershom étaient de grands érudits de la torah. Gershom était un particulièrement brillant talmudiste et halakhiste.

De charles martel et son épouse rotrude, ruth d'ascendance juive, naîtront:

- carloman, maire du palais d'austrasie avant de se retirer au monastère du mont-cassin

- pépin le bref, maire des palais de bourgogne, de Neustrie et d'austrasie, roi des francs

- hiltrude mariée à odilon, duc de bavière

- alda (aude/olba/alba/aldana) mariée à makir devenu théodoric, comte d'autun.

Ce qui fait de cette lignée, des juifs par leur mère.

"Makir épousa donc la fille de charles martel, alda née de son épouse ruth, également connue sous le nom Swanchilde (sunnihilda). La datation de l'arrivée de la famille exilarque en france est confuse (!!!!).

"Certains récits tels que les chansons la situant pendant le règne de charlemagne, d'autres pendant le règne de pépin puisque makir épousa la sœur de pépin, aude (aldana / olba / alba). Certaines sources juives disent qu'elle eut lieu pendant le règne du roi charles et plus tard des personnes pensèrent que cela signifiait du célèbre charlemagne [dont le nom signifie "charles le grand»]. C’était toutefois sous le règne de charles martel (grand-père de charlemagne)."

"Charles martel était le véritable dirigeant de la france et père du roi pépin, alors qu'il ne l'était pas officiellement en titre quoique dans les récits ultérieurs, il put être ainsi mentionné, rendant l'histoire un peu plus opaque." donc, charles martel fut de facto souverain du royaume des francs dans lequel le sang juif coule à flots.

On peut noter à partir de là, l'appellation "de france", pour des individus qui sont tous liés de près, et même de très près à la lignée de david. Ce qui en fait des juifs.


Il s'avère aussi que les rabbins aient planifié en amont des alliances aussi bien par les filles du peuple d'israel que par les fils. ce qui signifie que dans le cas qui nous occupe, il ne s'agit pas de transmettre la religion, puisque tous seront catholiques mais de contaminer le sang goy. Et pour ce faire, mâle ou femelle juif, tout le monde fait l'affaire.

Il s'agit bien de contamination.

Ce qui fait qu'aujourd'hui la communauté juive notamment en france est la partie émergée de l'iceberg. la partie immergée, et donc la plus importante en nombre, sont bien entendu toutes les familles régnantes d'europe et leur descendance en plus des chefs de gouvernement, comme en france, par exemple. ce qui démontre une totale collusion des dirigeants européens aristocratiques ou non contre leurs populations par le sang. le sang juif. Tout ceci démontre une fois de plus, l'importance de l'adn et ce que j'ai déjà expliqué; à savoir que dans l'adn, il y a le code génétique de la race qui va agir comme un programme informatique, pour caricaturer mais en fait, cela revient à ça.

Continuons

"Makir (theuderic) en épousant alda devient le beau-frère de pépin le bref, de l'union de makir et aude naîtront 4 fils :

- menachem (hernaut de gironde/harald Hildetonn)

- nehemiah ha makiri (aymer le chétif/ theuderic de ripaurien et saxon/namon de bavière/naime/namus)

-nathan kalonymus (guillaume de gellone ou guillaume d'aquitaine ou guillaume le grand) qui inspira plus tard le personnage de guillaume d'orange dans les chansons françaises et fut surnommé «nez crochu». Il parlait couramment l'arabe et l'hébreu. L’étude des armoiries nous indique que son bouclier portait la même armoirie que celle des exilarques orientaux, le lion de juda. Guillaume observait le chabbat et Souccot même au cours de ses campagnes."

- yakar (guibelin/gui alberic de narbonne/bellon)

"Pépin installa makir, le fils de l'exilarque babylonien comme roi juif de narbonne, dans les chansons françaises [ballades], il était appelé aimeri, mais était connu parmi la noblesse en tant que theuderic ou thierry, duc de toulouse.

Le professeur zuckerman déclare qu'il était reconnu par le calife abbasside de Bagdad et par pépin comme étant «la semence de la maison royale de david». Zuckerman mentionne également l'affirmation selon laquelle les exilarques occidentaux étaient de sang plus pur que ceux de l'orient."

"Zuckerman déclare: "le chroniqueur qui écrivit le rapport initial de l'état de siège et de la chute de barcelone enregistra les événements selon le calendrier juif ... le commandant de l'expédition, le duc guillaume de narbonne et de toulouse mena l'action dans le strict respect des shabbats juifs et des jours saints. pour tout cela, il jouissait de la pleine compréhension du roi louis". Guillaume de gellone créa en 792 une Yeshiva [collège rabbinique] à gellone (appelé plus tard saint-gilles) rassemblant des érudits de la torah et créant ainsi une bibliothèque juive. En 806, guillaume se retira dans cette Yeshiva pour finir sa vie (814). Plus tard les historiens essayèrent de cacher la judéité de cette dynastie et de supprimer de tous les récits et rapports la réalité de ce royaume juif d'europe, mais l'érudition moderne est maintenant en mesure de mettre en évidence une grande partie de cette histoire cachée."

En effet, on nous dit que ce guillaume de gellone, aristocrate de l'époque carolingienne et personnalité militaire du royaume d'aquitaine et comte de toulouse est le fondateur de l'abbaye de gellone en 804. or on nous dit aussi que cette abbaye s'inscrit dans le contexte de la conquête franque de l'occitanie: pépin le bref puis charlemagne s'efforcèrent de mettre en place une nouvelle structure administrative tandis qu'un certain benoit d'aniane et guillaume de gellone se chargèrent de la reprise en main religieuse. guillaume se retire à la fin de sa vie soi-disant dans l'abbaye). Une abbaye qui s'avère en fait être une Yeshiva. en tout état de cause, il sera canonisé en 1066 en tant que saint Guilhem.

En fait, dans cette histoire française, il y a toujours une façade chrétienne qui cache des origines juives souvent très marquées (comme ici où nous sommes à 3/4 de sang juif).

Il est évident que l'outil-programme juif appelé christianisme, en plus d'asservir spirituellement, énergétiquement et financièrement la race humaine, autrement dit les goyim ou gentils, aura eu l'énorme avantage de permettre aux juifs d'avancer masqués, invisibles. Nous avons donc un double invisibilité, celle du mélange de leur adn qui leur donne une apparence humaine alors qu'ils ne le sont pas, et l'autre qui consiste à se faire passer pour chrétiens alors qu'ils sont juifs. Etant donné que de toute manière, chrétien ou juif, revient au même. Nulle trahison, tout le monde prie Yahvé: les uns directement, les autres indirectement via jésus.

Charlemagne

"La soeur de makir connue sous le nom de berthe aux grands pieds épousa le fils de charles martel, pépin le bref et devint la mère de charlemagne." donc celle qui est désignée comme une aristocrate franque de l'époque carolingienne est juive, directement issue de la lignée de la maison de david de babylone !!


Cette berthe (ou Bertrade de Laon), épouse de pépin le bref met au monde celui qui devient charlemagne. Celui-ci, membre le plus éminent de la dynastie franque, autrement dit juive, sera considéré comme le père de l'europe pour avoir notamment assuré le regroupement d'une importante partie de l'europe occidentale et pour avoir posé des principes de gouvernement dont ont hérité les grands états européens. Ceci explique cela.


Un charlemagne, roi de francs qui devient par conquête roi des lombards et est couronné empereur à rome par le pape Léon III il se bat contre les saxons païens dont la soumission fut difficile et très violente. Il est également à l'origine de la renaissance carolingienne qui verra l'application d'une orthodoxie religieuse.


"Berthe, bertha (également appelé Bertrade) donna naissance à charlemagne en 742. La mère de bertha (donc juive aussi) était appelée «fleur blanche» (blanche fleur) ou lys, qui est à l'origine du nom de la "maison du lys" pour les rois de france. Lys est aussi un titre familier de la maison de david et du futur messie à venir comme étant le "lys de la vallée".

"D’un autre côté, charlemagne était appelé "david" par ses partisans. Quand charlemagne devint roi en 768 à la mort de son père, il proclama makir, l'exilarque occidental, roi de septimanie. Makir était son oncle maternel [le frère de sa mère]."

Les familles de makir, gershom et bertha se substituèrent à l'ancienne dynastie mérovingienne et prirent pour eux-mêmes les noms et les titres mérovingiens. En conséquence, les généalogies devinrent opaques et confuses. et les générations futures occultèrent le fait de cette puissante dynastie juive d'europe.

Plus tard, les généalogistes cachèrent l'origine de la mère de charlemagne grâce à une fausse généalogie qui la liait aux mérovingiens. et ils firent de même pour toute la lignée exilarque.

Vous devez garder en mémoire que les carolingiens remplacèrent les mérovingiens et qu'ils avaient besoin de se légitimer en se présentant comme étant eux-mêmes le prolongement de la lignée mérovingienne.

Heureusement, dans de nombreux cas, ils ne firent que maquiller, à peine déguiser les généalogies, de sorte qu'il fut possible de les reconstruire.

Un des descendants de makir, bertrand de Bar-sur-Aube, originaire de champagne est l'auteur de deux chansons de geste entre 1190 et 1217. Elles furent appelées «aimeri de narbonne» et «girart de vienne». "Aimeri de narbonne" centré sur aimeri, fils de hernaut de beauland, le comte de narbonne, dans sa jeunesse il avait accompagné charlemagne après le massacre de la bataille de roncevaux et parce qu'il était le seul guerrier assez courageux pour assiéger narbonne. Charlemagne d'ailleurs lui fit cadeau de narbonne, comme fief.

"Aimeri se rendit ensuite à pavie pour demander la main de Hermenjart, fille de desier. il fut aidé par girart de vienne. a son retour à narbonne avec son épouse, il avait à reconquérir narbonne aux sarrasins."

"Les chansons françaises parlent de la dynastie davidique mélangeant petits-fils et neveux de makir avec ses fils. d'autres sources juives nous disent que makir eut quatre fils dont les noms juifs étaient nathan, menachem, néhémie et yakar. ces quatre fils étaient théodoric, duc de ripaurien; guillaume de gellone duc de septimanie; harald roi de lethra et jutland, et albéric (oliba) comte de toulouse et Carcassonne. "

"Le nom juif de guillaume était nathan kalonymus. Son fils était bernard de septimanie connu sous le nom bernart de brubant dans les chansons. Bernart dérivant certainement de ben natan ou au bar natan."

"Le fils de bernart de brubant était bertrand de narbonne dans les chansons qui est identifié au fils de bernard Naso."

Les descendants de david dans l’eglise

Bon nombre des descendants de makir et gershom devinrent de zélés catholiques et certains faisaient partie de l'eglise et furent déclarés saints tels que saint mayeul, saint odon, et saint-hugues de l'ordre de cluny."

Dans le secret de leurs familles, les traditions mystiques du judaïsme furent transmises et certains de leurs descendants, comme sainte hildegarde et sainte mathilde furent de grands saints mystiques. Ces traditions mystiques pouvaient facilement être comprises (et donc interprétées) en termes aussi bien catholiques que juifs."

Ceci fut démontré plus tard, lorsque de nombreux hébreux-catholiques commencèrent à révéler ces mystères au grand public comme de son côté, le juif moïse de Léon les révéla au public juif. Des familles entières de saints sont nées à partir de la maison de david, comme la famille de St.Matilda du saint empire romain germanique, l'impératrice mathilde, épouse de l'empereur henri i l'oiseleur." (Henri ier de germanie ou henri ier de saxe)

Propagation de la kabbale (ou "mysticisme juif")


Saint-gilles (à narbonne, france) était une yeshiva juive rabbinique et un centre à partir duquel la mystique juive spirituelle (la kabbale), fut propagée dans toute l'europe. Saint-gilles avait été fondé par isaac benveniste, ancêtre de guillaume i (surnommé nez crochu), duc de narbonne et exilarque occidental au 9ème siècle.

cet article fait partie d'une série d'athol bloomer. les prochains articles fourniront davantage d'information sur l'histoire et sur les personnages évoqués. Athol continuera de révéler l'ascendance davidique d’anciens monarques qui furent importants dans la formation des etats européens et dont les descendants sont encore parmi nous. les prochaines révélations comprennent: l'origine des Welfs, l'ascendance davidique des rois d’Angleterre, les Plantagenet en détail, de guillaume le conquérant, des rois du danemark, de rollon de normandie, des fondateurs du royaume de russie, de suède, et de norvège, les ancêtres de la reine victoria, de la princesse

Lion de judah - dynastie de david

. Diana et du prince phillip 3

blason des ducs de brabant Guillaume III d'orange - prince de nassau (Belgique) 4


blason du Commonwealth 5



En fait, pépin le bref usurpera la monarchie, la conséquence est que la dynastie des carolingiens remplace celle des mérovingiens et fait de pépin le 1er monarque carolingien. Mais si pépin gagne le titre de roi des francs par son pouvoir, il n'en a pas la légitimité, et cette rupture de la dynastie mérovingienne en appelle une nouvelle qui doit remplacer la succession naturelle de père en fils. Cette continuité est assurée par le sacre royal, continuité de l'onction symbolisant le baptême de Clovis i, premier roi franc mérovingien, et l'alliance particulière entre l'église et le roi des francs.

6

là, à Soissons, l'évêque boniface, son conseiller diplomatique, le sacre au nom de la sainte église catholique, en lui donnant la sainte onction, en marquant son front avec de l'huile sainte, le saint-chrême, pour lui transmettre l'esprit saint — comme cela se faisait déjà lors d'une cérémonie chez les rois wisigoths de tolède ou comme l'onction des rois d'israël dans la bible. par cette onction, le roi des francs, est désormais investi par dieu d'une mission de protection de l'église. De plus, en détenant la force morale du droit divin, il a la charge de « diriger les peuples que dieu lui confie » selon le dogme catholique, au nom de l'église, et sous la direction du pape. Mais cette légitimité a un coût politique, celui de la fidélité à l'église, et à celui qui la dirige, le pape Zacharie, qui, de rome, donne son assentiment au changement de dynastie.

Etienne II en personne sacre une nouvelle fois pépin. il lui confère les titres de roi des francs et de patrice des romains (patricius romanorum). les fils et héritiers de pépin, carloman i et charlemagne, tous deux futurs rois, sont aussi sacrés par la même occasion. Leur mère, bertrade de laon, reçoit la bénédiction du souverain pontife. Le pape, par cet acte, établit un lien étroit mais continu, entre l'onction faite aux rois de l'ancien testament, et celle des rois de la nouvelle dynastie.

Ce sacre marque officiellement la fin de la dynastie mérovingienne, et l'avènement de la dynastie des carolingiens au pouvoir."

Makir, grâce à son beau-père charles martel et son beau-frère pépin le bref bénéficie d'emblée d'une autonomie juridique sur le territoire narbonnais. et charlemagne confirmera plus tard ces droits.

Charlemagne qui est donc ne l'oublions pas fils de pépin l'usurpateur, lui-même fils de charles martel et de son épouse juive.

Pépin consolide la lignée juive en épousant la soeur de makir, connue sous le nom de berthe aux grands pieds.

Charlemagne qui lui-même aura un fils louis dont une des grand-mères est une pure juive et le grand-père moitié juif aussi.

Quant à un des fils de makir, guillaume, en plus du titre de duc d'aquitaine, il est aussi appelé le roi des goths, le sud de la france de cette époque abrite une population importante de goths. a moment donné, il apparait que de nombreux goths se convertirent au judaïsme au point que juif et goth était devenu synonyme.

De surcroit, tous ces individus avaient plusieurs femmes, plusieurs noms et engendrèrent beaucoup d'enfants qui se marièrent aussi entre eux. Ce qui ajoute encore à la confusion dans les faits historiques rapportés, d'autant plus qu'ils sont nombreux à porter les mêmes prénoms ce qui complique encore plus les choses.

En tout état de cause, cette infiltration de l'aristocratie gentille par les juifs est multiple, massive et sur tous les fronts.

aussi même s'il y a discussion ou désaccord sur qui est le père de qui, il n'en demeure pas moins, qu'ils sont tous juifs par un parent ou un autre, et le plus souvent via les deux branches maternelle et paternelle.

Tous ces juifs deviennent bien sûr chrétiens. On peut aussi noter que dans leurs descendants, il y en a qui fuient tout rapprochement avec leurs origines juives jusqu'à devenir eux-mêmes antisémites et combattre à mort leurs origines juives.

il faut bien comprendre que les juifs-juifs donc restés juifs sont expulsés de partout au cours de leur histoire terrestre tellement les gentils-gentils non encore complètement lessivés voient dans ces individus la pire des racailles; aussi ceux qui sont des juifs devenus chrétiens, et par là-même ont acquis pouvoir, argent, une façade noble "gentille", le respect n'ont pas du tout envie de se retrouver mis à l'index en tant que juifs et voir remonter à la surface leur ascendance juive , des juifs infiltrés dans les plus grandes familles, se faisant passer pour des chrétiens et mariés avec des chrétiens gentils. La majorité fait partie de ce que l'on appelle les crypto-juifs, autrement dit, qui se prétendent chrétiens mais pratiquent le judaïsme en cachette.

La femme de guillaume le conquérant dit le guillaume le bâtard est mathilde de Flandres, elle-même descendant de makir.

nombre de ducs d'aquitaine descendent de makir et font partie des ancêtres des rois d’Angleterre. Il est à noter que l'aquitaine comme toute la région toulousaine et narbonnaise sera tout au long de l'histoire un puissant fief juif.

Louis ii de france dit louis le bègue serait aussi un des fils de bernard de septimanie. Isabelle de france est également une de ses descendantes. En épousant Edouard ii roi d’Angleterre, elle donne naissance à une lignée de monarques anglais de sang juif. Donc pour résumer, la lignée davidique pénétra la noblesse d'europe occidentale par la France grace a marie madeleine et jesus

Le constat qui s'impose est que toute l'aristocratie européenne contemporaine possède du sang juif. Et c'est donc via la france que les juifs prennent le contrôle de l'europe. C’est pourquoi il est si essentiel pour eux que ce soit ce pays qui mène et dirige les autres vers l'établissement irréversible du nouvel ordre mondial, lequel, je le rappelle est en marche depuis 3000 ans sur les aveux mêmes de jacques Attali.

La france, un territoire celte et c'est ce pouvoir là que vous devez récupérer à tout prix, en luttant par tous moyens (légaux) contre cet avancée mondialiste. Avec en priorité la diffusion de l'information via internet qui touche tout le monde partout. Aussi, il s'avère que la france d'avant la france, autrement dit le territoire celte est la seule référence que vous deviez garder à l'esprit si vous voulez sortir vivants de ce cauchemar

.

58 avant jésus-christ

Et tous ceux qui font constamment référence à la gaule, à leurs racines celtes ont bien raison. Ce territoire celte est la terre de vos ancêtres, les authentiques, elle porte leur énergie, leur histoire. Avant qu'ils ne soient soumis par l'empire romain (par la force) et ensuite par les francs (de manière plus subtile, moins visible, plus efficace, plus dangereuse).

7

Les différents peuples gaulois avant la conquête romaine

8

Vue générale des territoires de la civilisation de Hallstatt et de la Tène. le berceau du Hallstatt (- 800) est en jaune foncé, et les territoires sous son influence (- 500) sont en jaune clair. le berceau de la Tène (-450) est en vert foncé et les éventuels territoires sous son influence (- 50) sont en vert clair. Les territoires de quelques tribus celtes importantes sont nommés.

9

Commenter cet article