Kinder, ses oeufs avec la surprise dedans, son chocolat, et son huile minérale cancérigène…

Publié le par Bernard Gasnot

Quelle surprise, la marque Kinder ne proposerait pas uniquement des friandises pleines d’huile de palme, il y aurait également dans la recette de l’huile minérale cancérigène, plus exactement des hydrocarbures d’huiles minérales (MOH)

Les huiles minérales sont des mélanges complexes d’hydrocarbures, obtenus par distillation du pétrole brut. Tout comme le pétrole que nous utilisons comme combustible, les huiles minérales subissent un processus de raffinage dont l’on obtient des substances extrêmement purifiées. De fait, elles sont considérées comme les plus raffinés et les plus purs des dérivés du pétrole.

Cette huile est cancérigène génotoxiques (c’est-à-dire qu’ils peuvent endommager l’ADN, le matériel génétique des cellules, et également provoquer le cancer), tandis que certains MOH ‘saturés’ peuvent s’accumuler dans les tissus humains et induire des effets indésirables pour le foie » comme l’explique l’article.

L’Allemagne tire la sonnette d’alarme: un agent alimentaire présent dans la composition des célèbres barres de chocolat Kinder serait potentiellement cancérigène…

La célèbre entreprise Ferrero doit sans doute s’inquiéter de ces accusations et dans son sillage des millions d’inconditionnels de la marque italienne également. Il faut dire que la maison incarne un acteur incontournable de la chocolaterie populaire: Nutella, Ferrero Rocher, Mon Chéri et les multiples déclinaisons de sa gamme Kinder enchantent petits et grands depuis plus de soixante ans.

Hydrocarbures d’huiles minérales
Mais, en Allemagne, une association de consommateurs pointe du doigt la présence préoccupante d’hydrocarbures d’huiles minérales (MOH) dans la composition des arômes. Selon Foodwatch, la substance incriminée serait en effet cancérigène et certains produits de l’entreprise italienne en contiennent, parfois trop. Selon Johannes Heeg, membre de l’association, « les quantités d’huile minérale constatées » dans ces produits de consommation sont « inacceptables ». Il invite d’ailleurs à se référer à l’avis de l’autorité alimentaire européenne sur la question.

EFSA
L’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) précise en effet que « les MOH dits ‘aromatiques’ peuvent agir comme des cancérigènes génotoxiques (c’est-à-dire qu’ils peuvent endommager l’ADN, le matériel génétique des cellules, et également provoquer le cancer), tandis que certains MOH ‘saturés’ peuvent s’accumuler dans les tissus humains et induire des effets indésirables pour le foie ». Les experts peinent cependant à adopter une position ferme et claire sur le sujet.

Foodwatch a déconseillé l’achat de ces articles avant de pouvoir faire toute la lumière sur ces risques. Ferrero n’a pas encore réagi à ces déclarations.

, William Avery Rockefeller (1810 - 1906) est un marchand itinérant, officier de santé vendant des « médicaments-miracles » qui étaient en fait des flacons d'huile mélangée a du petrole qu'il vendait sans scrupules sous ce titre de laxatif, certains comme remèdes contre le cancer dont il se prétendait spécialiste

Ferrero a appris la leçon, remarquez que le français est tellement ignare et con continuera a bouffer et à faire bouffer du Nutella dans son entourage la publicité est là pour les aider

Commenter cet article