La face cache de Lénine (Volodia) 20

Publié le par Bernard Gasnot

Archives tirées du parti communisme soviètique

1923 1924

Dernier soupir de satan dans la grande maison

Lenine commenca a rédigé son testament politique le 23 decembre 1923, il voulait avertir le parti des idées qu’il développerait au congrès suivant, mais finalement préféra une version écrite, au cas où il serait dans l’impossibilité de s’exprimer. Il évoquait ensuite deux personnes, staline et trotsky, susceptibles de crées des scissions en prenant la tête du parti

« Le camarade staline en devenant secretaire general a concentré entre ses mains un terrible pouvoir, il est excessivement sur de lui, fourbe. Staline est trop grossier, ce n’est pas tolérable lorsqu’on s’occupe de la fonction de secretaire general, je propose aux camarades de trouver la meilleurs façon de le révoquer, de mettre un homme qui se distingue en toute choses »

Reprenant sa dictée le 26 decembre, lenine exigea une réorganisation de l’inspection drastique sur le monde ouvriers et paysans Le 4 janvier, mécontent de staline il ajouta a son attention la hache de guerre était déterrée, lenine voulait destituer staline et trotsky, en s’attaquant à staline trotsky tomberait apres. Sur son testament il ajouta pas grand-chose sur sa politique étrangère et continuait à croire à un effondrement inéducable du capitalisme. Le 4 fevrier satan donnait de plus en plus l’impression d’etre en voie de guérison malgres sa paralysie du cote droit, loin de réjouir staline. Le 15 mai au kremlin, on prépara à lenine un véhicule equipe de suspensions spéciales pour ses déplacements les jours suivant lenine était réduit a une incapacité presque totale, il fallait continuer son traitement remèdes a base d’arsenic et iode .A Gorky ce fut son dernier voyage, il reçut la visite de tout son parti certain jour lenine se sentait à merveille, pliens d’entrains, les médecins se réjouissait de le voir marcher un peu. De son cote trotsky avait critiqué le politburo, une nouvelle opposition de gauche s’était cree autour de lui, sournoisement tout ça plaisait à staline.

Dernière journée

La journée du 21 janvier 1924 commenca plutôt bien, lenine se réveilla a dix heures pour aller aux toilettes, avala une tasse de café, repartir se coucher et se réveilla a quinze heures la-il rebut du café et un bol de bouillon. Le medecin fut satisfait de sa santé mais a dix-sept heures il fut pris de vomissement, d’une crise et tremblements et tomba dans le coma sous les yeux de Boukharine, de sa femme Nadejda et de sa secretaire maria illinitchna La fièvre avait beaucoup montée, hurlant de douleurs. Boukharine assista à ses derniers moments, il était dix-huit heures du soir

Récit de Boukharine « je me précipitais dans la chambre de lenine pleines de médecins et de potions, juste au moment où il expira, sa tête livide bascula en arrière, sa respiration sifflante ses mains retombèrent satan n’était plus »

le dictateur sanguinaire avait rendu son dernier soupir. Le kremlin fut averti par téléphone afin que le parti prenne toutes les dispositions pour réagir a cette éventualité et s’organiser au plus vite voir l’enlèvement du corps a Moscou. Son corps fut expose à la maison des syndicats, la gepeou était en alerte ou le cas de formations politiques antibolcheviques tenteraient une action

Le 26 janvier s’ouvrit une séance solennelle du congrès soviétiques avec des discours commémorant la mémoire du leader défunt

« Nous te jurons, camarade lenine déclara cérémonieusement, de consacrer notre vie à consolider l’union des travailleurs du monde entier, internationale communiste »

.les obsèques de lenine eut lieu le 27 janvier jour le plus froid de l’année, les trompettes durent mouiller leurs instruments de vodka pour empécher l’air expiré de geler.la dépouille quitta la maison des syndicats, on avait érigé un mausolée sur la place rouge dans lequel lenine fut installé, dans une lumiere crépusculaire de plus en plus occultée

A suivre

Commenter cet article