1 le passe Navigo à 70 euros pourrait bientôt augmenter

Publié le par Bernard Gasnot

1 Le passe Navigo unique à 70 euros pourrait bien être augmenté dans les prochaines semaines à venir. Organisée par le Stif (Syndicat des transports d'Ile-de-France), une table ronde intitulée "Le passe Navigo à 70 euros est-ils viable?" sera organisée lundi prochain pour débattre du sujet.

Depuis septembre 2015, le passe Navigo coûte 70 euros pour tout le monde. Mais peut-être plus pour longtemps. Cela fait maintenant plusieurs mois que la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, ne cesse de répéter qu'une hausse de tarif pourrait être envisagée en contrepartie d'une amélioration de l'état des transports généraux dont les coûts sont estimés entre huit et neuf milliards d'euros. Cette éventualité, qui pourrait pénaliser des milliers de voyageurs, semble désormais prendre forme.

Selon un blog de France 3 Ile-de-France, le STIF (syndicat des transports d'Ile-de-France) accueillera lundi prochain des économistes et des experts reconnus dans le domaine des transports pour une table ronde baptisée "Le passe Navigo à 70 euros est-il viable?". L'objectif: "éclairer les enjeux de la politique tarifaire et dialoguer avec les élus et les acteurs des transports collectifs en Ile de France".

Instauré en septembre 2015, le passe Navigo était destiné à effacer les importantes différences de tarifs entre les usagers parisiens et ceux de la grande couronne. Auparavant, les tarifs des transports publics en Ile-de-France (sauf Orlyval), s'échelonnaient de 67,10 euros pour la zone 1-2 jusqu'à 113,20 euros pour la carte couvrant l'ensemble des cinq zones. Le tarif unique de 70 euros devait ainsi permettre une économie pouvant aller jusqu'à environ 500 euros pour les abonnés les plus excentrés de la capitale. Seul point noir: les abonnés de la zone 1-2 ont perdu près de 3 euros par mois, soit environ 35 euros par an. Mais cette mesure présentait des problèmes de financement. Selon le Stif, qui s'était exprimé avant l'entrée en vigueur du passe à 70 euros, le manque à gagner était évalué à 400 millions d'euros. Cette somme devait être compensée par 210 millions provenant d'une augmentation du versement "transport" acquitté par les entreprises, et des économies de fonctionnement que devra faire la région.

2 Bientôt la fin du passe Navigo à 70 euros ?

C'est une mauvaise nouvelle pour les Franciliens. Mis en place en septembre dernier, le passe unique pourrait voir son tarif augmenter.

Le passe Navigo à 70 euros vit ses dernières heures ? À en croire une information de France 3 Ile-de-France, la question est plus que jamais sur la table. Le Stif (syndicat des transports d'Ile-de-France) recevra lundi prochain des économistes et des experts reconnus dans le domaine des transports afin d'« éclairer les enjeux de la politique tarifaire et dialoguer avec les élus et les acteurs des transports collectifs en Ile-de-France ».

Une réunion qui survient après les déclarations ambiguës de celle qui dirige la région depuis quelques mois. Car depuis l'instauration de ce passe unique en septembre dernier, Valérie Pécresse, ne sait visiblement pas sur quel pied danser. Alors qu'elle avait promis, durant sa campagne, qu'elle ne toucherait pas au passe unique en cas de victoire aux élections régionales, son discours semble légèrement différent aujourd'hui. Depuis son élection en décembre dernier, la présidente LR martèle qu'elle n'exclut pas une hausse de tarif en échange d'une amélioration de l'état des transports. La présidente de droite a d'ailleurs promis 700 rames neuves d'ici 2021, pour des coûts estimés entre huit et neuf milliards d'euros.

Pourtant, en mars dernier, Valérie Pécresse, avait rassuré les usagers franciliens en affirmant que le passe Navigo serait maintenu au tarif unique de 70 euros en 2016 et qu'elle avait « un engagement écrit » de Manuel Valls pour « trouver une recette fiscale » lui permettant de maintenir ce même tarif en 2017. Valérie Pécresse aurait-elle à nouveau changé son fusil d'épaule ? Intitulée « Le passe Navigo à 70 euros est-il viable ? », la table ronde prévue lundi sème un peu plus le doute sur l'avenir de cet abonnement parisien.

Commenter cet article