L’opération Paperclip, des nazis au coeur du système militaire américain

Publié le par Bernard Gasnot

L’opération Paperclip, des nazis au coeur du système militaire américain
L’opération Paperclip, des nazis au coeur du système militaire américain

Werner Von Braun et son équipe sur la base de Fort Bliss au Texas où ils travaillaient dans les années 50 pour la recherche du département de la Défense. Dès la fin de la seconde guerre mondiale, la CIA lançait l’opération « Paperclip » destinée à recruter des anciens nazis spécialistes de l’espionnage, des fusées, mais aussi de la propagande, du conditionnement mental, de la guerre chimique et bactériologique, de l’expérimentation médicale et de la torture. Le but était de mettre leurs « talents » au service des États-Unis dans la lutte contre le nouvel ennemi: l’Union Soviétique et le communisme.

C’est ainsi que 1500 nazis, tous criminels de guerre, ont été intégrés à la CIA, dans l’armée, et dans l’industrie de l’armement où ils allaient diffuser leur mode de pensée, leurs méthodes, et tisser leurs réseaux. Parmi eux, il y avait notamment Werner Von Braun qui allait devenir le concepteur des fusées de la NASA et des missiles balistiques de l’armée, après avoir conçu les fusées allemandes V2 qui étaient utilisées par les nazis pour bombarder Londres.

Ce noyau de nazis transplantés au coeur du système américain était en phase avec une partie de l’élite américaine qui partageait la même vision et les mêmes objectifs: eugénisme, domination d’une « race supérieure », suppression de la démocratie, absence de toute considération éthique, idée que « la fin justifie les moyens », etc.

L’opération Paperclip a été dirigée par Allen Dulles, qui dirigea ensuite la CIA où il conçut l’opération Northwood (opération false flag de faux attentats contre des avions qui auraient ensuite attribués à Cuba afin de justifier son invasion). Ce qui lui valut d’être viré de la CIA par Kennedy choqué qu’un tel projet ait pu être imaginé.

Après quoi, Dulles a probablement participé à l’organisation de l’assassinat de Kennedy. Il a ensuite été l’un des 8 membres de la commission Warren chargée par Lyndon Johnson de « faire la lumière » sur l’assassinat et qui est à l’origine de la version officielle de la balle magique avec tireur unique.

En fait, les nazis ont perdu la guerre, mais ils ont gagné l’après-guerre. Grâce aux États-Unis, ils sont acquis un pouvoir planétaire, au-delà de ce qui leur aurait été possible à partir de l’Allemagne ou même de l’Europe. Et pour contrôler la population, ils disposent désormais de technologie qui relèguent Hitler et la Gestapo au rang d’amateurs (fichiers informatiques, RFID, vidéosurveillance, biométrie, génétique, armes nucléaires, télévision, etc).

Commenter cet article