Renaud règle ses comptes avec les Enfoirés et Jean-Jacques Goldman

Publié le par Bernard Gasnot

Le chanteur s'en est vivement pris à la troupe des Restos du Cœur et à son leader. Il dénonce notamment «l'immoralité qui règne au sein de l'association».

Mais quelle mouche a bien pu piquer Renaud? Interrogé par l'Express cette semaine, le chanteur a vivement attaqué les Enfoirés. Très remonté contre la même association dont il a pourtant fait partie à six reprises par le passé, de 1992 à 2004, ce dernier a ardemment condamné le manque d'engagement de Jean-Jacques Goldman.

«Jamais on n'a vu Jean-Jacques Goldman, qui a un tel pouvoir, un tel talent, dénoncer une injustice», a lancé Renaud. L'artiste ne mâche pas ses mots. Très investi dans la vie de son pays, le chanteur ne comprend pas l'inaction et le silence de son camarade, pourtant si fort de résolution au petit écran.

Pis encore, l'artiste qui n'a jamais hésité à user de son franc parler pour dénoncer les inégalités en France comme à l'étranger (il était notamment en fin de semaine dernière à Bruxelles aux côtés des familles des victimes belges), se questionne sur la moralité de l'association créée par Coluche en 1985.

«Les Restos du cœur, c'est bien, cela rapporte beaucoup d'argent à la télé et à l'association, mais j'ignorais que l'injustice et la misère étaient la serpillière de la charité», explique le chanteur visiblement attristé par le tournant licencieux qu'a pris l'association.

«C'est pour cette raison que je ne participe plus à l'émission, qui, en plus, s'est ouverte aux sportifs, aux célébrités en tout genre...», a enfin dénoncé Renaud, outré par la starification de la troupe avant de tacler au passage ses anciens camarades. «Je n'ai pas envie de chanter avec Mimie Mathy, Christophe Maé ou Patrick Timsit, ni de me déguiser en clown.» Le message semble clair...

Commenter cet article