La France autorise l'installation de bases de l'OTAN sur son territoire - c'est-à-dire de bases américaines.

Publié le par Bernard Gasnot

Pendant plus de 50 ans le mouton francais a préfère jouer l’individualisme (profiter), fermer sa gueule, à ne rien dire de la perte des acquis
Toutes les reformes lois passent derrière notre dos grace a votre cher president que vous avez élu en 2012 et allez pouvoir en plus lécher la q…. aux américains
Quand voyer un collectif comme debout la nuit une mascarade voir l’article « Nuit debout, un mouvement à dormir debout »
Qu’elle avenir aura t-on ?


-La France autorise l’installation de bases de l’Otan sur son territoire
Le Parlement français a adopté, le 7 avril 2016, le Protocole sur le statut des quartiers généraux militaires internationaux créés en vertu du Traité de l’Atlantique-Nord.
Ce texte, qui avait déjà été ratifié par la France, en 1955, avait été dénoncé à l’initiative du général De Gaulle, en 1966. Il autorise l’installation de bases de l’Otan sur le territoire national.
Compte rendu du Conseil des ministres du 4 janvier 2016
Accession de la France au protocole sur le statut des quartiers généraux militaires internationaux créés en vertu du Traité de l’Atlantique Nord
Le ministre des affaires étrangères et du développement international a présenté un projet de loi autorisant l’accession de la France au protocole sur le statut des quartiers généraux militaires internationaux créés en vertu du Traité de l’Atlantique Nord.
Le Protocole sur le statut des quartiers généraux militaires internationaux créé en vertu du Traité de l’Atlantique Nord, signé à Paris le 28 août 1952 (ci-après "Protocole de Paris »), définit le cadre juridique du stationnement des quartiers généraux de l’OTAN et de leurs personnels au sein des pays de l’Alliance.
Suite logique de son retour dans la structure de commandement intégrée de l’OTAN, l’accession de la France à ce Protocole entraînera une simplification et une harmonisation des règles et procédures administratives liées à l’accueil de personnel de l’OTAN.
Cette accession permettra de mettre en valeur l’excellence des structures militaires nationales, d’augmenter l’attractivité du territoire et, conformément aux conclusions du "rapport Védrine" de 2012, de renforcer l’influence de la France au sein de l’OTAN.

Commenter cet article