3 Le rôle des juifs dans la révolution bolchevique et les débuts du regime soviètique……. fin

Publié le par Bernard Gasnot

Dans les archives du parti communiste russe

Un trait frappant dans l'analyse de la période tumultueuse 1917-1919 en Russie est son exposé du rôle éminemment important joué par les Juifs dans l'établissement du régime bolchevique.

La liste suivante est la liste des membres du Parti Bolchevique et de l'administration soviétique pendant cette période, sur la base de rapports officiels et de documents originaux du parti, et cette liste met en évidence le rôle crucial joué par les Juifs dans ces organismes..

Dans le but d'éviter toute accusation de porter préjudice, la liste des membres du Comité Central [du Parti Bolchevik], de la Commission Extraordinaire [la Tchéka, ou police secrète] et du Conseil des Commissaires, en activité à l'époque de l'assassinat de la famille impériale.

«Les 62 membres du Comité [Central] étaient composés de cinq Russes, un Ukrainien, six Lettes [Lettons], deux Allemands, un Tchèque, deux Arméniens, trois Géorgiens, un Karaim (une secte juive), et 41 Juifs. La Commission Extraordinaire [Théka ou Vétchéka] de Moscou était composée de 36 membres, incluant un Allemand, un Polonais, un Arménien, deux Russes, huit Lettons, et 23 Juifs. Le Conseil des Commissaires du Peuple [le gouvernement soviétique] comptait deux Arméniens, trois Russes, et 17 Juifs.

«D'après les informations fournies par les archives soviétique, sur 556 importants fonctionnaires de l'Etat Bolchevique, incluant ceux mentionnés précédemment, en 1918-1919 il y avait : 17 Russes, 2 Ukrainiens, 11 Arméniens, 35 Lettes [Lettons], 15 Allemands, un Hongrois, 10 Géorgiens, 3 Polonais, 3 Finnois, un Tchèque, un Karaim, et 457 Juifs.»

«on s'étonne de trouver la main des Juifs partout dans l'affaire de l'assassinat de la famille impériale russe, il doit garder à l 'esprit la formidable prépondérance numérique des Juifs dans l'administration soviétique»

Le pouvoir gouvernemental réel, réside dans le Comité Central du Parti Bolchevique. En 1918, cet organisme comptait douze membres, dont neuf étaient d'origine juive, et trois étaient Russes. Les neuf Juifs étaient : Bronstein (Trotsky), Apfelbaum (Zinoviev), Lurie (Larine), Uritsky, Volodarski, Rosenfeld (Kamenev), Smidovitch, Sverdlov (Yankel) et Nakhamkes (Steklov). Les trois Russes étaient Ulyanov (Lénine), Krylenko et Lunacharsky.

«Les autres partis socialistes russes avaient une composition similaire». «Leurs Comités Centraux étaient composés comme suit:

Mencheviks (Sociaux-Démocrates) : Onze membres, juifs en totalité.

Communistes du Peuple : six membres, dont cinq étaient juifs et un, russe.

Sociaux-Révolutionnaires (aile droite) : quinze membres, dont 13 étaient juifs et deux étaient russes (Kérenski, qui était peut-être d'origine juive, et Tchaïkovski).

Sociaux-Révolutionnaires (aile gauche) : douze membres, dont dix étaient juifs et deux, russes.

Comité des Anarchistes de Moscou : cinq membres, dont quatre étaient juifs et un, russe.

Parti Communiste Polonais : douze membres, juifs en totalité, incluant Sobelson (Radek), Krokhenal (Zagonski), et Schwartz (Goltz).

«Ces partis», «en apparence opposés aux Bolcheviques, jouaient le jeu des Bolcheviques d'une manière sournoise, plus ou moins, en empêchant les Russes de se rassembler. Sur 61 individus à la tête de ces partis, il y avait 6 Russes et 55 Juifs. Quel que soit le nom qu'on lui donne, le gouvernement révolutionnaire était juif.»

[Bien que les Bolcheviks permettent à ces groupes politiques de gauche d'opérer pour un temps sous un strict contrôle et dans des limites étroites, même ces pitoyables résidus d'opposition organisée furent complètement éliminés à la fin de 1921.]

Le gouvernement Soviétique, ou «Conseil des Commissaires du Peuple» (également connu sous le nom de «Sovnarkom») était composé comme suit,

Commissaires du Peuple (Ministres) Noms Nationalité

Président V.I. Ulyanov (Lénine) juif Russe

Affaires Etrangères G.V. Tchitherin Russe

Nationalités J. Diougashvili [Staline] juif Géorgien

Agriculture Protian Arménien

Conseil Economique Lourié (Larin) Juif

Ravitaillement A.G. Schlikhter Juif

Armée et Marine L.D. Bronstein (Trotsky) Juif

Contrôle d'Etat K.I. Lander Juif

Terres d'Etat Kaufmann Juif

Travail V. Schmidt Juif

Aide Sociale E. Lilina (Knigissen) Juif

Education A. Lunacharsky Russe

Religion Spitzberg Juif

Intérieur Apfelbaum [Radomyslski] (Zinoviev) Juif

Hygiène Anvelt Juif

Finances I. E. Gukovs [et G. Sokolnikov] Juif

Presse Voldarski [Goldstein] Juif

Elections M.S. Uritsky Juif

Justice I.Z. Shteinberg Juif

Réfugiés Fenigstein Juif

Réfugiés Savitch (Assistant) Juif

Réfugiés Zaslovski (Assistant) Juif

Sur ces 22 membres du «Sovnarkom», résume Wilton, il y avait trois Russes, un Géorgien, un Arménien, et 17 Juifs. Le Comité Central Exécutif, était composé des membres suivants:

Y. M. Sverdlov [Solomon] (Président) Juif

Avanesov (Secrétaire) Arménien

Bruno Letton

Breslau juif Letton

Babtchinski Juif

N. I. Bukharin Russe

Weinberg Juif

Gailiss Juif

Ganzberg [Ganzburg ] Juif

Danichevski Juif

Starck Allemand

Sachs Juif

Scheinmann Juif

Erdling Juif

Landauer Juif

Linder Juif

Wolach Tchèque

S. Dimanshtein Juif

Encukidze Géorgien

Ermann Juif

A. A. Ioffe Juif

Karkhline Juif

Knigissen Juif

Rosenfeld (Kamenev) Juif

Apfelbaum (Zinoviev) Juif

N. Krylenko Russe

Krassikov Juif

Kaprik Juif

Kaoul Letton

Ulyanov (Lenin) Russe

Latsis Juif

Lander Juif

Lunacharsky Russe

Peterson Letton

Peters Letton

Roudzoutas Juif

Rosine Juif

Smidovitch Juif

Stoutchka Letton

Nakhamkes (Steklov) Juif

Sosnovski Juif

Skrytnik Juif

L. Bronstein (Trotsky) Juif

Teodorovitch Juif

Terian Arménien

Uritsky Juif

Telechkine Russe

Feldmann Juif

Fromkin Juif

Souriupa Ukrainien

Tchavtchévadzé Géorgien

Scheikmann Juif

Rosental Juif

Achkinazi Imeretian

Karakhane Karaim

Rose Juif

Sobelson (Radek) Juif

Schlichter Juif

Schikolini Juif

Chklianski Juif

Levine-(Pravdine) Juif

La Tcheka une police constitue avec un ramassis de mafieux, repris de justice, de bouchers. Meyer Lansky fut le principal pourvoyeur d’hommes de main pour lenine Meyer Lansky fut le chef mafieux américain, associé de la famille Luciano, Bugsy Siegel et Frank Costello. Juif Il est né à Grodno dans l'Empire russe le 4 juillet 1902 et est mort à Miami le 15 janvier 1983. Surnommé dans les médias « Mastermind of the Mob » (« le cerveau de la mafia ») il fut durant de nombreuses années le trésorier du Syndicat national du crime — d'où son autre surnom, « The Ganglang Finance Chairman », faisant de lui, un des plus riches et plus puissants chefs du crime organisé américain. Trotsky fut celui qui s’occupa de ce travail

La Commission Extraordinaire de Moscou (la Tchéka), la police secrète soviétique, ancêtre du GPU (Guépéou), du NKVD et du KGB, était composée comme suit:

F. Dzerzhinsky surnommé le boucher (Président) Polonais

Y. Peters (Vice-Président) Letton

Chklovski Juif

Kheifiss Juif

Zeistine Juif

Razmirovitch Juif

Kronberg Juif

Khaikina Juif

Karlson Letton

Schaumann Letton

Leontovitch Juif

Jacob Goldine Juif

Galperstein Juif

Kniggisen Juif

Katzis Letton

Schillenkuss Juif

Janson Letton

Rivkine Juif

Antonof Russe

Delafabre Juif

Tsitkine Juif

Roskirovitch Juif

G. Sverdlov (frère du Président du Comité Central Ex.) Juif

Biesenski Juif

J. Blumkin (assassin du Comte Mirbach) Juif

Alexandrovitch (complice de Blumkin) Russe

I. Model Juif

Routenberg Juif

Pines Juif

Sachs Juif

Daybol Letton

Saissoune Arménien

Deylkenen Letton

Liebert Juif

Vogel Allemand

Zakiss Letton

Sur ces 36 fonctionnaires véreux de la Tchéka, un était Polonais, un Allemand, un Arménien, deux Russes, huit Lettons, et 23 étaient Juifs.

«En conséquence» conclut Wilton, «il n'y a pas de raison d'être surpris du rôle prépondérant des Juifs dans l'assassinat de la famille impériale. C'est plutôt le contraire qui aurait été surprenant

Commenter cet article