2 Jüri Lina: 2-2 Dans l'Ombre d'Hermès. Les Secrets du Communisme"  Sujet : communisme occulte

Publié le par Bernard Gasnot

2 Jüri Lina: 2-2 Dans l'Ombre d'Hermès. Les Secrets du Communisme"  Sujet : communisme occulte
2 Jüri Lina: 2-2 Dans l'Ombre d'Hermès. Les Secrets du Communisme"  Sujet : communisme occulte

Autres témoignages fiable de la révolution russe

Une barbarie sans nom du temps de lenine et de Trotski suivit par Staline et Beria ….et dire que des camarades vénèrent ces bourreaux « à vomir »

« L’auteur, journaliste, apolitique, athée de surcroît, voire anti-catholique politiquement, a eu accès à d’importantes archives, jusque-là inaccessibles et inédites… Le travail fourni est tout aussi exceptionnel que la qualité et l’intérêt de ce livre. L ‘empire soviétique fut instauré à 14 h 04, le 8 novembre 1917, dans la capitale de la Russie, Saint-Pétersbourg. En astrologie, le soleil était précisément juste au centre du signe du Scorpion. Ainsi, le Scorpion peut être considéré comme le symbole et le gardien du pouvoir soviétique. »

C’est en ces termes que Jüri Lina, introduit son ouvrage “Sous le signe du Scorpion “, consacré aux origines obscures et à la geste effroyable du communisme, responsable du plus gigantesque holocauste de l’histoire humaine.., au moins 100 millions de morts (début lenine jusqu’à fin staline)

Le journaliste estonien (ex Rép.d'URSS) exilé en Suède, il a eu accès à d'importantes archives du parti communiste soviétiques ouvertes aux chercheurs à partir de 1991 lors de la Pérestroïka, jusque-là inaccessibles et inédites

Journal New York Herald Tribune écrivit : "On dirait que la Révolution bolchévique en Russie n'est en réalité qu'une énorme opération financière qui n'a pour objectif que de transférer le contrôle d'énormes sommes de la Russie vers des banques européennes et américaines.

Kuhn, Loeb & Co avait fourni à Léon Trotsky, via ses affiliés allemands, la modique somme de 20 millions de dollars afin d'organiser le putsch bolchévique.

En l'espace de six mois, ils reçurent en retour plus de 100 millions ($ 102 290 000) d'après le New York Times du 23 août 1921. Tous ceux qui étaient impliqués dans la conspiration firent d'énormes gains grâce à la souffrance du peuple russe. Jacob Schiff donna l'ordre de liquider le Tsar et toute sa famille d'un seul coup. L'ordre fut délivré au membre du Politburo Jakov Sverdlov [alias Jacob Salomon] par l'entremise de la Délégation américaine qui était alors postée dans la ville de Vologda. Le rapport de Sverdlov a été acheminé en retour à Schiff via la même organisation.

Sverdlov ordonna à Yankel [alias Jacob] Yanovsky d'exécuter l'ordre dans le soubassement de la maison appartenant au marchand Nicolaï Ipatiev à Ekaterinbourg.

Lénine mit sa fortune personnelle, qu'il avait gagnée, à l'abri des pillages, ainsi que objets de valeurs et pierres précieuses qu'il avait vendus, sur un compte bancaire en Suisse. En 1920 seulement, Lénine transféra 75 millions de francs suisses sur son compte. Trotski avait deux comptes bancaires personnels aux Etats-Unis sur lesquels il avait un total de 80 millions de dollars. Et il en avait d'autres qui contenaient 90 millions de francs suisses dans les banques en Suisse. Moïsei Uritsky (alais Boretsky) possédait 85 millions de francs suisses. Félix Dzerzhinsky (alias Rufin) 80 millions, et Ganetsky 60 millions de francs suisses et 10 millions de dollars.

Ces sauvageries ont été justifiées en utilisant l'idéologie créée par les Illuminati pour tromper

1

« Le bien, c’est le mal en un sens, c’est ce qui doit être éliminé, c’est ce qui s’oppose à un progrès des relations interhumaines ; le "mal", c’est le bien puisqu’il produit le mouvement qui fait l’histoire en constituant la lutte. »

(Karl Marx à Georg Weydemeyer, 5 mars 1862)

Marx était un franc-maçon du 31e degré. En février 1848 il publia sous ordre de la direction maçonnique "Le Manifeste du Communisme". Ici, Marx nous montre le signe maçonnique du "Maître", tout comme l'on fait d'autres francs-maçons avant et après lui, un signe énigmatique, aussi vu dans le "Rituel de la Franc-maçonnerie de Duncan" [Duncan's Ritual of Freemasonry].

Afin d'initier la Terreur Rouge, les bolchéviques avaient besoin d'un prétexte. C'était le matin du 30 août 1918. Moïsei Uritsky arrivait dans sa voiture aux environs de 10h00. Il était le directeur de la Tcheka de Petrograd. Uritsky avait une réputation infâme et était surnommé "Le boucher de Petrograd". Il prenait plaisir à regarder les exécutions par la fenêtre de son bureau. Le suspect du meurtre d'Uritsky était âgé de 22 ans, étudiant en technique : Leonid Kannegisser. Le meurtre d'Uritsky a été organisé par le protégé de Dzerzhinsky, Glob Boky qui succéda à Uritsky dans ses fonctions. L'organisation centrale de la Tcheka, avec à sa tête Lénine et Dzerzhinsky était derrière le meurtre d'Uritsky. Boky le franc-maçon nourrissait les animaux du zoo de Petrograd avec la viande des exécutés. Lénine donna personnellement l'ordre d'assassiner Uritsky, ainsi que de mettre en place aussi une tentative de meurtre contre sa propre personne, afin d'avoir une raison de commencer immédiatement la Terreur de masse contre le peuple russe. L'assassinat a aussi été une punition pour Uritsky, pour avoir volé, dans le dos de Lénine, certaines richesses confisquées avec Volodarsky (de son vrai nom Moïsei Goldstein) et le franc-maçon Andronnikov (qui était le chef de la Tcheka à Cronstadt). Le butin avait été revendu via certaines banques scandinaves dont, entre autres, la Nya Banken possédée par Olof Aschberg. Les voleurs avaient dérobé des biens pour un montant total de 2,5 milliards de roubles-or. Kannegisser n'a jamais eu de procès; il a été tué en toute illégalité. Volodarsky a été assassiné en juin. Uritsky était en train de faire une enquête sur le meurtre de Volodarsky et avait découvert la vérité à ce sujet. C'est pour cette raison qu'il fut tué. Fanny Kaplan était à moitié aveugle et était incapable de tirer un coup de feu. Elle fut néanmoins accusée d'avoir mis en scène la tentative de meurtre sur Lénine. Lénine écrit : "Même si 90% du peuple russe périt, ça vaut quand même le coup... si les 10% restant peuvent assister à la révolution mondiale".

La Commission spéciale, la TCHEKA qui était la police politique a fourni les cachots et les charniers où ils exterminèrent autant d'"ennemis de classe" que possible. Le camarade et "âme soeur" de Lénine, Grigorï vanta : "Nous pouvons annihiler toute une classe sociale !" Le Mal dans le communisme est sans fond.

Lénine : "Plus les représentatifs de la bourgeoisie et... du clergé réactionnaire sont fusillés, mieux c'est." Lénine surenchérit : "Nous devons utiliser toutes les ruses et méthodes illégales... pour nier et cacher la vérité."

Le franc-maçon Lénine a dit : "Nous pouvons et nous devons écrire dans un langage qui enflamme les masses pour les dégoûter et les faire haïr ceux qui ne sont pas d'accord avec nous."

La liste de ces fusillades et autres exécutions ont été publiées dans le journal hebdomadaire de la Tcheka. De cette façon nous pouvons prouver que 1,7 million de personnes ont été exécutées durant la période 1918-1919. Une rivière de sang s'est mise à courir à travers la Russie.

La Tcheka a dû employer des personnes pour compter les corps. D'après les rapports officiels soviétiques, datant de mai 1922,

ce sont 2 695 904 personnes qui furent exécutées de janvier 1921 à avril 1922.

Parmi ces victimes, l'on trouvait des évêques, des professeurs, des docteurs, officiers, policiers, gendarmes, avocats, personnels civils, journalistes, écrivains, artistes, des infirmières, des ouvriers communistes, et des agriculteurs. Leur crime était pensé "antisocial". Les yeux étaient désorbités, les oreilles et les nez étaient tranchés. Les tchékistes de Kharkov plaçaient les victimes en rang-d ‘oignons et arrachaient les ongles des mains sur une table, leur trancher tout autour des poignets avec un couteau et leur versaient de l'eau bouillante sur les mains et tiraient afin de les dépecer. A d'autres endroits, on plaçait la tête des victimes sur des enclumes et on les éclatait doucement avec un marteau à pression vapeur. Ceci dû pour faire subir la même punition le jour suivant et être forcé à regarder. Les yeux des dignitaires de l'Eglise étaient désorbités, leur langue était tranchée, arrachée et ils étaient brûlés vivants. Ce sont les tchékistes qui étaient habitués à couper et ouvrir les estomacs de leurs victimes et à tirer dessus pour faire sortir le petit intestin qu'ils attachaient ensuite à un poteau de télégraphe, la victime était forcée de courir en rond autour du poteau jusqu'à ce que l'intégralité de l'intestin fut éventré et que la victime mourût. L'évêque de Toronnez a été bouilli vivant comme un porc, après quoi ce fut le tour des moines sur la tempe desquels on pointait un revolver pour les forcer à boire cette soupe. A Odessa, les officiers ont été bouillis dans une immense marmite. La calotte supérieur du crâne était sciée finement et une queue était forcée de manger la cervelle, ensuite la procédure était répétée ainsi de suite jusqu'à la fin de la queue.

2 3

Etoile rouge à cinq branches Drapeau de l'Union soviétique

4 La "Loge Jean Jaurès", au sein de la Grande Loge "de France".

Cette loge vit le jour en 1917 comme par hasard...; sa bannière reproduit l'Etoile rouge soviétique avec la lettre "G" à l'intérieur, signifiant "Gnose". Encore un "hasard"...

La loge Jean Jaurès N° 469 existe toujours aujourd’hui à la Grande Loge "de France"...

5

Une tentative d'infiltration communiste maçonnique est visiblement en cours en ce moment dans le camp des défenseurs pro-russes du Donbass, résistants authentiques à l'Oligarchie mondialiste et à la corruption, dont les valeurs sont à l'opposé de celles de l'Occident et du modèle libéral de société occidental.

Ainsi, en juin 2014, la Constitution de la république populaire de Donetsk inscrit dans son préambule le fondement orthodoxe de la République, protective l’être humain dès sa conception (Art. 12.2), interdit le mariage homosexuel et sa promotion (Art. 4.3, 31.1, 31.3), protège la vie privée (Art16.2, 17.1), interdit les arrestations arbitraires (Art. 15.2) et de la torture (Art. 14.3). Et le manifeste du Front populaire de Libération de l'Ukraine de juillet 2014 prévoit une démocratie directe et l'interdiction l'usure bancaire

Une des tactiques des francs-maçons étant l'"ordre (maçonnique) par le chaos", le "diviser pour mieux régner", et l'infiltration des deux camps adverses, il faudra d'une manière générale nous méfier des instrumentalisations en cours entre les pro et les anti-Maidan, et être très attentifs

.Le "Maidan" est le coup d'Etat atlantiste pro UE, pro US, réalisé en Ukraine début 2014 qui a été réalisé dans le but de rayer la Russie de la liste des partenaires de l'Union européenne et la remplacer par les Etats-Unis.

A Kharkov les gens étaient scalpés. A Voronezh, les victimes étaient torturées et placées dans des barriques dans lesquelles on jetait les ongles écrasés au marteau. Une fois les victimes coincées et collées à l'intérieur, on faisait rouler les tonneaux. Une étoile à 5 branches était marquée au fer rouge sur le front des victimes.

A Tsaritsyn et Kamyshin, les mains des victimes étaient amputées à la scie. A Poltava et Krementchoug, les victimes étaient empalées. A Odessa, elles étaient rôties vivantes dans des fours et réduites en pièces.

A Kiev, les victimes étaient placées dans des cercueils avec un corps en décomposition pour être enterrées vivantes puis être déterrées seulement trente minutes après.

Lénine n'était pas encore satisfait par ces rapports et demanda : "Plus de pouvoir à la terreur !"

L'objectif immédiat était l'établissement d'un système de camps de travail pour les esclaves.

Le 5 septembre 1918, dans un article du "Décret de la Terreur Rouge", on pouvait lire : "La République soviétique doit se débarrasser de ses ennemis de classe en les isolant... dans des camps de concentration."

Il se présentait deux choix à soi: soit rejoindre le peuple du Mal ou le camp des gens ordinaires.

Le franc-maçon KarlMarx a décrit avec sa prose son monde idéal qui le faisait rêver : "S'il y a quelque chose qui dévore, alors je lèche avec, et ce jusqu'à ce que le monde finisse en ruines."

Le monde tombé en vrac entre moi et les abysses, je finirai ma course endurée, échoué en pièces. " (Karl Marx)

Les doctrines haineuses de Marx ont été utilisées par les francs-maçons communistes pour justifier les horreurs qu'ils commettaient dans le monde civilisé qu'ils visitaient.

En 1919, Lénine envoie d'énormes sommes d'argent au Grand Orient pour la rénovation de son Quartier général à Paris, et pour sa propagande, ainsi que d'autres opérations. Tout ceci pendant que des millions de Russes subissaient la famine.

6 Sergueï Essénine, poète marquant russe « né le 21 septembre 1895 (le 3 octobre selon le calendrier grégorien adopté en Russie en février 1918), il "mit fin à ses jours le 28 décembre 1925 à Léningrad

Le nouveau régime avec Léon Trotsky à sa tête, s'est chargé des poètes russes éminents, comme Sergeï Essenine : liquidé.

Dans son poème "Le Pays des Escrocs" [Country of the Crooks] Essenine appela les nouveaux maîtres des "parasites" et avait dit que la République soviétique n'était rien d'autre qu'un bluff (écrit en alphabet latin). Il a également décrit la haine grandissante de Trotski envers la culture russe. "Apporte deux hommes, de préférence de la Tcheka. Des gars efficaces !" [Ur filmen "Jesenin", tiré du film "Essenine" : on a retrouvé Essenine "pendu"]

Trotski était un cynique et un sadique de la pire espèce. Il exécutait souvent ses victimes personnellement. Il a même ordonné des meurtres d'enfants. Il ordonnait tout en grimace des "exécutions punitives." Ses cruautés ont été bien documentées dans les Archives du Parti communiste. Les officiers et leurs familles étaient aussi exécutés s'ils désobéissaient à ses ordres. La cruauté et l'absence de pitié de Lénine et Trotski définissent la pierre angulaire de tout le Pouvoir soviétique. La Krasnaya Gazeta révéla le premier objectif du régime soviétique le 31 août 1919 : "Déjà, des ruisseaux de sang de bourgeois coulent à flots. Allez ! Plus de sang ! Le plus possible !" Déjà durant la Guerre civile de 1920, Trotski commença à établir les plans pour la militarisation de l'économie afin de la préparer dans sa Guerre du Communisme. Il avait besoin d'esclaves militarisés.

Des paysans et des ouvriers auraient dorénavant les mêmes statuts que les soldats engagés et formeraient des "unités-de-travail comparables" "aux unités militaires" (bataillons ouvriers) guidés par des commandants. "Chaque individu était considéré comme un 'Soldat du Travail' qui ne peut être son propre maître." "S'il reçoit l'ordre de bouger, il doit obéir; s'il refuse, il sera considéré comme déserteur et devra être puni" (habituellement de mort).

Trotski renchérit : "Ce n'est pas vrai que le travail forcé est improductif dans toutes les circonstances." Les usines étaient dirigées avec une discipline militaire. Les dirigeants bolchéviques commencèrent à exécuter les ouvriers grévistes en tant que "déserteurs". Beaucoup furent arrêtés. Trotski disait que toutes ces demandes de liberté d'expression, de presse libre et d'unions marchandes libres devaient être fusillées "comme des canards dans une mare" ou "comme des chiens".

Tout comme en 1917, Lénine insista sur le fait que les ouvriers n'avaient pas besoin ni de liberté, ni d'égalité et ni de fraternité. Les tchékistes ont utilisé la moindre excuse imaginable pour tuer. Dans la ville de Bryansk (Russie centrale), la peine de mort a été introduite pour les cas d'ébriété, à Viatka pour "être dehors après 20h00", et dans d'autres endroits pour vol. Les prisonniers étaient amenés dans des cellules d'exécution, étaient mis à nus, ensuite alignés contre un mur et tirés par un petit peloton d'escadron armé d'un pistolet. Ceci peut être clairement vu dans le film "Les Tchékistes" d'Alexandre Rogozhkin.

A Petrograd, le dirigeant soviétique Grigorï Zinoviev fit la promesse de tuer dix millions de Russes et de faire du reste de bons communistes

Durant la famine de 1921-1922, c'est à nouveau 5 053

000 de plus qui périssent. Les Bolchéviques, sous la direction de Lénine, se sont arrangés pour envoyer à la mort plus de 30 millions de personnes pendant les quatre premières années où ils sont au pouvoir, dont huit millions de paysans

Lénine annonça qu'il n'y avait pas d'argent pour lutter contre la faim ou pour la culture

Si l'on en croit les mythes, Lénine pensait toujours aux autres en premier. Lénine voulait supprimer de Russie 60 millions de paysans. "Tuez-les!" qu'il criait. Il était communément admis que la belle jeunesse était destinée à devenir intellectuelle. Dorénavant, les jeunes séduisants étaient tués, considérés comme des dangers pour la société. Jamais dans l'histoire, l'on avait enregistré de crime plus répugnant.

Les francs-maçons bolchéviques avaient besoin de sacrifices humains. D'après Lénine, ils sacrifiaient les gens au dieu Moloch. Ceci a été révélé par les Bolchéviques ayant déserté, comme le chef Georges Solomon dans son livre "Parmi les maîtres Rouges" ["Among the Red Rulers"]. Ainsi, après tout cela, que pouvaient espérer les survivants ?

Lénine a fait remarquer qu'il accueillait favorablement le métissage de différents groupes ethniques et tout ce qui menait à la création d'un peuple unique.

Durant la nuit de Noël 1923, seulement quelques semaines avant sa mort, Lénine était assis sur son balcon et hurlait à la pleine lune tel un loup. Dans ses derniers spasmes, il bavait en allemand : "Weiter, weiter !" ["Plus tard, plus tard !"] Lénine meurt le 21 janvier 1924 à 18h30 [Hasard de la Providence, le même jour que Louis XVI qui mourut de la main des "révolutionnaires" illuminés le 21 janvier 1793, Ndlr.]. L'autopsie révéla que la moitié gauche de son cerveau était atrophiée et déformée.

En août 1927, Staline s'est arrangé pour manœuvrer Trotski hors du parti. Et le 16 janvier 1928, il fut exilé à Alma-Ata au Kazakhstan. Ensuite, Trotski est expulsé en Turquie. Trotski a ensuite vécu en Norvège, puis au Mexique. Sur ordre de Staline, un agent du NKVD, Ramon Mercader, défonce le crâne de Trotski avec un pic à glace le 20 août 1940. Trotski meurt le jour suivant, le 21 août 1940.

Rockefeller a embauché l'agence publicitaire Ivy Lee pour redonner un coup de peinture sur les Bolchéviques et leur donner un aspect plus chaleureux et amical.

La propagande soviétique avait dragué 100.000 travailleurs américains pour venir en Russie. Ceux qui commencèrent à protester ou à critiquer le communisme finissaient en camps de prisonniers. Ceci démontre à quel point les autorités étaient inquiétées par la moindre information détaillée que le public américain pourrait trouver sur les conditions de vie dans le "paradis" communiste. L'un d'entre eux assez fou pour avoir séjourné dans l'enfer communiste fut Andrew Smith ["J'ai travaillé chez les Soviets"] Lorsqu'il s'est finalement réveillé, il quitta l'Union soviétique et il a alerté les jeunes "bleus" qui seraient tentés de tomber dans le piège.

60.000 ouvriers allemands ont aussi déménagés pour s'installer dans l'empire de Staline. On utilisait le travail d'esclave partout. Pour la construction du Canal Maritime Blanc, 1000 esclaves mouraient chaque jour durant les douze mois de la construction. Au total, ce canal a coûté 600.000 vies (six cent mille). Si nécessaire, l'esclave le plus proche était poussé vivant dans un trou dans le mur du canal. Le Canal Maritime Blanc, long de 227 km a été terminé le 2 août 1933, quand Staline vint personnellement l'inspecter

La collectivisation de l'agriculture en 1932-33 a été suivie de famines d'une ampleur jamais connue auparavant. ["Holodomor", famine provoquée en Ukraine en 1932-1933.]

Six millions périssent dans la famine soviétique, la récolte des Paysans saisie, Eux et leurs animaux sont affamés" (Une du Chicago American du lundi 25 février 1935

Holodomor, Scène de rue à Kharkov en 1933

Le Parlement européen reconnaît l'Holodomor en Ukraine comme « un crime effroyable perpétré contre le peuple ukrainien et contre l'humanité » sans pour autant lui donner une qualification de « génocide »... (Texte adopté le jeudi 23 octobre 2008 par le Parlement européen.).

) 7

En décembre 2009, la commission de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe pour les questions politiques a rejeté tous les amendements contenant la mention du génocide, proposés par la délégation ukrainienne, dans son rapport sur Holodomor (Agence de presse URA-Inform, Ukraine. 17 décembre 2009).

En France, en novembre 2006, le député conservateur (UMP) Christian Vanneste a déposé une proposition de loi relative à la reconnaissance du génocide ukrainien. Il a déposé à nouveau la proposition de loi le 9 octobre 2007, proposition cosignée par plus de trente députés centristes et conservateurs

Les activistes politiques grattaient le moindre grain de blé et chipaient le moindre oeuf, le moindre légume, et le moindre fruit. Des convois de marchandises faisaient évader la moindre nourriture. Tout Ukrainien qui était suspecté d'un rien du tout, et qui souvent inventait des excuses pour faire baisser l'impact de la famine ou pour cacher n'importe quel aliment à la barbe des autorités, celui-là était fusillé ou envoyé en camps de travail.

Les enfants orphelins par la famine étaient tués dans des établissements spéciaux comme des abattoirs et leur viande était vendue comme nourriture Presque 15 millions de personnes sont mortes pendant la grande famine

Le slogan officiel des Soviets était très cynique : "TOUT POUR LE BIEN DU PEUPLE ! TOUT AU NOM DU BONHEUR DU PEUPLE !"

L'économie de la Russie s'est immédiatement écroulée après le Coup d'Etat d'Octobre. L'aide américaine était

vaine.

Rockefeller paya une attention toute particulière à la

construction d'une machine-de-guerre soviétique.

Les experts américains avaient admis que le Communisme aurait pu s'effondrer très facilement si tout le premier quinquennal n'avait pas été financé par les Américains et si les autres qui ont suivi ne l'avaient pas été également en partie par eux. L'ignorance des Russes créait constamment de nouveaux problèmes. L'argent américain continua d'assister la respiration de ce régime fragile, inefficace et brutal, et ce en dépit de toutes les difficultés. Les Russes étaient souvent incapables de construire des usines sophistiquées et ce malgré la fourniture des plans détaillés par les Américains. Ceci amena Albert Kahn, fournisseurs en contrats de construction de la ville de Détroit (USA) de conclure un marché avec Moscou en février 1930 où il devait construire un certain nombre d'usines en Union soviétique. Le coût total avoisinait les 2 milliards de dollars. Son assistance rapprochée a servi de conseil au gouvernement des Soviets pendant le second plan quinquennal.

8 Lazare Kaganovitch avec Joseph Staline

Vers 1937, ce sont 18 millions de personne supplémentaires qui meurent sous la vague de terreur [image: le chef de la Police Genrikh (Henry) Yagoda] lancée par l'homme de confiance de Staline, Lazar Kaganovitch. Ceci en plus, à rajouter aux 30 millions qui ont déjà péri durant la collectivisation et la famine.

La grande terreur commença en 1937. Les gens étaient exécutés par vagues. L'une de ces vagues déferla sur Moscou et Leningrad le 30 octobre 1937 où un assez grand nombre de personnes furent tuées L'extermination a été là aussi exécutée selon un plan. Kaganovitch a dessiné en juillet 1937 le premier plan d'extermination. Selon ses plans, le NKVD devait emprisonner 268 950 personnes sur une période de quatre mois et dont 75 950 furent exécutées immédiatement. Très rapidement, Kaganovitch réalisa que la cadence était trop lente. Des fonctionnaires locaux proposèrent des solutions aux problèmes de cadence lente qui furent soumises au politburo et qui adopta toutes les suggestions. En effet, celles-ci permirent à 48 000 personnes supplémentaires d'être assassinées et d'attraper 9 200 autres personnes en plus à emprisonner pendant cette période de quatre mois. Et pourtant, les quotas n'étaient toujours pas suffisamment élevés. Un total de 7 millions de personnes sont devenues des prisonniers politiques en Union soviétique pendant les années 1937-1938.

Alexandre Soljenitsyne a estimé le total des exécutés pour la période 1937-1938 à 1 million d'exécutés + 2 autres millions morts dans les camps de travail.

Le Literaturnaya Rossiya ["Littérature russe"] publia en 1992 le plus grand nombre estimé sur le nombre total des victimes du régime des Soviets, incluant celles qui étaient mortes affamées et celles de la guerre civile à 147 millions de victimes.

L'assassinat systématique des enfants commença en 1934. Après tout, ils coûtaient bien trop chers. Entre 1935 et 1939 seulement, 92 000 adolescents âgés de 12 à 16 ans sont poursuivis en justice

Le 1er avril 1939, ce sont 10 000 mineurs qui sont envoyés en camp de travail. En octobre 1940, les Tchekistes emprisonnent jusqu'à 1 millions de jeunes entre 14 et 17 ans. Ce sont les unités du NKVD qui ont kidnappé ces jeunes dans différentes villes de Russie et sont immédiatement rassemblés comme du bétail dans des camps de travail où la plupart d'entre eux meurent de faim ou exténués de travail. En 1943, les Tchekistes se débrouillent pour collecter 2 millions d'enfants.

Afin de surpasser ses problèmes économiques, Staline a prévu une attaque (Opération Eclair) contre l'Allemagne et d'autres nations occidentales, le 6 juillet 1941. Pour mettre à exécution ses plans, Staline devait entériner deux traités, le premier, le 23 août 1939 avec l'Allemagne (Pacte Ribbentrop-Molotov), et le second, le 15 octobre 1939 (Pacte Staline-Churchill) avec l'Angleterre, ce dernier étant plus favorable. Le Secrétaire d'Etat à la guerre de Churchill signa les documents exécutifs de ce pacte, le 8 février 1940 à Londres.

L'Union soviétique n'avait aucune base en Finlande, alors le 30 novembre 1939, Staline attaque la Finlande sans même lui déclarer la guerre. La guerre d'hiver a commencé. Mais en Bessarabie (aujourd’hui la Moldavie), en Lithuanie, en Lettonie et en Estonie, les troupes soviétiques ont été admises à établir des bases. Le 21 juin 1940, des coups d'Etats sont organisés le même jour dans les trois Pays Baltes. Ensuite est arrivée la terreur communiste. "Maintenant brille sur nous le soleil de la constitution de Staline et dans les faits, elle prend déjà effet"

Des victimes des Communistes en Estonie, dont Tartu, où les prisonniers sont été jetés dans les puits des prisons au Centre pénitentiaire de Talllinn, Estonie].

Dans la nuit du 14 juin 1941, des dizaines de milliers de personnes sont déportées des Etats baltes vers la Sibérie. Les Communistes voulaient déporter plus de 700 000 Estoniens et ne laissaient derrière que 358 000 tout juste comme administrateurs, mais il n'y avait pas assez de temps. L’Estonie s'est vue inondée par un flot de centaines de révolutionnaires internationaux venus de différents pays pour terroriser, torturer et tuer les meilleurs éléments en accord avec les standards des pratiques communistes. Parmi eux, il y avait Idel Jakobson venu de Lettonie pour être à la tête de la section des investigations du NKVD. Il a envoyé beaucoup d'Estoniens à la mort. Lénine: "Quest-ce que le pouvoir des Soviets?" Comme Lénine, beaucoup d'Estoniens demandèrent: c'est quoi le pouvoir soviétique ? La réponse était simple : prison, meurtres de masse et travail pour esclaves

Le 22 juin 1941, les troupes d'Hitler envahissent l'Empire soviétique pour prévenir une attaque soviétique planifiée. Les Services Secrets allemands l'avaient apprise et avaient préparé une contre-attaque appelée : "Opération Barbarossa". 3,8 millions de soldats soviétiques se rendent eux-mêmes. Ils refusent de se battre pour Staline. C'est dans une Estonie qui souffre l'Enfer communiste que les Allemands pénètrent et son accueillis dans l'enthousiasme comme des libérateurs. Les Allemands permettent aux Estoniens de conserver leur drapeau national.

9 Lavrenti Beria, Chef de la police politique de Staline.

Durant la Seconde Guerre mondiale, la tête du NKVD, Lavrenti Beria, était connu pour être un infâme boucher. Il commit ses crimes en les collants sur le dos des nazis. Il a envoyé 20 millions d'âmes dans les camps de travail pour esclaves. Dans les camps allemands, les choses étaient différentes

Après la défaite allemande par les USA, la Grande-Bretagne et l'Union soviétique, de nouveaux territoires en Europe de l'Est ont été mis sous la main de l'Union soviétique par les puissances occidentales.

En 1946, l'Union soviétique commença à tenter de faire rapatrier ses réfugiés, la plupart partis en France. Des dizaines de milliers d'Emigrants russes crurent la propagande et espérèrent que les Communistes étaient devenus plus humains. Leur réveil a été brutal. Ils n'avaient aucune idée du fait que l'Union soviétique avait grandement besoin de nouveaux esclaves. Les plus jeunes d'entre eux étaient envoyés dans des camps d'esclaves pour le travail, pendant que les plus vieux étaient fusillés directement. Les familles étaient séparées. Tout cela se passait dans le port d'Odessa [Ukraine, Mer Noire]. Les femmes étrangères voyaient leurs passeport confisqué On avait besoin de millions d'esclaves. Alors furent créés les camps d'esclaves pour étrangers avec le consentement tacite des dirigeants occidentaux.

10 Vladimir Illitch Lenin, Bundes archiv Bild satan

Dans un décret signé par Lénine en 1919 (sur lequel était écrit : "Publication interdite!"), tous les étrangers reconnus "sans valeur" devaient être envoyés en camps de concentration.

Un citoyen américain, John Noble, a été emprisonné à Dresde [Allemagne], le 5 juillet 1945. Le fait qu'il avait l'immunité diplomatique suisse ne l'a pas sauvé lui et sa famille. John Noble a écopé d'une peine de 15 ans en camps d'esclaves à Vorkouta. Vorkouta était connu pour être une destination de non-retour. "Je me souviens du Général Maslenikov lorsqu'il arriva à Vorkouta. Il est venu dans notre camp et dans bien d'autres. Il nous a demandé de nous lever afin que nous nous exprimions. Il nous a dit : 'Tout le monde est libre de parler. Personne ne sera puni'. Il se trouve que personne ne s'est levé. Alors il répéta encore et encore, et encore... Puis finalement, environ vingt hommes se sont levés. Le premier était un professeur d'histoire de l'Université de Leningrad. Et il dit : 'Je sais que pour ce que j'ai à dire je risque de me prendre au moins dix ans de plus à ma peine'. Et le Général Maslenikov a dit : 'Non, non il ne vous arrivera rien. Vous avez la liberté de parole.' Alors ce professeur a énuméré toutes les étapes de l'esclavagisme dans l'histoire de l'humanité. Et quand il est arrivé à la situation présente, il a dit : 'Général, jamais un régime d'esclavage pareil, aussi brutal, aussi inhumain n'avait vu le jour jusqu'alors que celui que nous vivons actuellement.' Il n'a pas reçu dix ans supplémentaire à sa peine, il a été fusillé."

A Vorkouta, un total de 2 millions d'esclaves ont travaillé dans 40 mines de charbon, et usines de ciment et briques. Des documents révèlent que plus de 60 000 étrangers, dont des Finlandais et des Roumains, ont été amenés à Petchora en Komi.

Pas même avant 1955 le Président Eisenhower demanda que l'on relâche John Noble. Il fut finalement relâché en 1955

Le nouveau dictateur Nikita Kroutchev relâcha dans les années 1950 des camps d'esclaves, plus de 200 000 étrangers issus de 45 pays.

En 1945, dans le Nieder-Schlesien dans l'Est de l'Allemagne, l'Armée Rouge a mis la main sur 25 immenses wagons de chemin-de-fer contenant du matériel d'archives ultra-sensibles, dont des documents provenant de différentes loges maçonniques en Allemagne, France, Belgique, Hollande, Luxembourg, Pologne et Tchécoslovaquie. Les documents donnent une image compréhensible du pouvoir secret exercé par l'Internationale franc-maçonnerie. Tout le matériel a été expédié à Moscou et a constitué la base des Archives spéciales de l'Union Soviétique : le fond "OSOBY ARKHIV/OA." De cette façon avec ces archives secrètes maçonniques, Staline tenait en laisse plusieurs politiciens francs-maçons en Occident qui craignaient que leurs activités hautement sensibles soient révélées.

Les minutes enregistrées lors de rencontres à la Grande Loge d'Allemagne en 1917, mentionnent la déclaration suivante : "L'anarchiste et révolutionnaire Lénine... représentent actuellement et conformément les idéaux politiques de la franc-maçonnerie internationale

On y trouve également beaucoup de documents maçonniques essentiels concernant le rôle des sociétés secrètes dans le monde politique.

Staline est devenu une sérieuse menace pour l'élite qui a décidé qu'il devait être éliminé.

L'un des conspirateurs était Lazar Kaganovitch, membre du Politburo. Les tablettes médicales que prenait régulièrement Staline ont été échangées avec d'autres dont Molotov avait dit que c'était de la mort-aux-rats. Beria se sentait aussi menacé et avait développé son propre plan; nom de code : Mozart. Il s'assura que Staline n'eut point reçu d'aide médicale pendant 12-13 heures et trois jours plus tard, le 5 mars 1953, Staline meurt.

Après la mort de Staline, plusieurs révoltes éclatent dans différents camps de travail d'esclaves et qui provoqua la levée de 22 millions d'esclaves. La révolte à Vorkouta commença le 1er août 1953, et la révolte à Karaganda (Kazakhstan) le 16 mai

Essai nucléaire de Totskoïe, le 14 septembre 1954

11 La terreur continua tout de même sous Nikita Kroutchev. Entre autres choses, il donna l'ordre de tester une bombe atomique sur des êtres humains près du village de Totskoïe, le 14 septembre 1954

Le putsch en Chine par les Communistes a été planifié au moins depuis la Conférence de Potsdam à l'été 1945. Les Etats-Unis souhaitaient que soit dissimulé son rôle dans ce processus. Ceci a été confirmé par le Représentant du Département d'Etat, Owen Lattimore qui a dit : 'Le problème est comment leur permettre (la Chine) de sombrer sans faire que cela se voit que ce sont les Etats-Unis qui les y ont poussés'. Au début, les Chinois pro-communiste s'entretuèrent les uns les autres à cause de leurs convictions politiques. Ensuite, ils se mirent à manger les gens. Juste les tuer n'était pas suffisant. Par contre, en mangeant la chair de ses ennemis, l'on pouvait démontrer sa conscience de classe. Vous n'aviez qu'à torturer les gens d'abord, ensuite les éventrer et sortir leurs estomacs pendant qu'ils étaient encore en vie. Comme vous abattriez un cochon, vous en extirperiez le coeur et le foie pour les attraper et les manger. Au pic de cette mode épidémique, la viande humaine était même préparée pour les repas des réceptions du comité révolutionnaire de la ville de Wuxuan. Les victimes du Communisme en Chine uniquement sont au nombre de 140 millions d'âmes

Avec le temps qui passe, les dysfonctionnements de l'Union soviétique commencent à devenir de plus en plus évidents. Il était temps de liquider le système défaillant. Au printemps 1990, l'Union soviétique faisait face à une crise monétaire aigüe où le produit intérieur brut a fondu à 2%, l'inflation s'envole d'au moins 23% par an, ainsi que des pénuries de toutes sortes sur les biens de consommation. Une vague de grèves a aggravé la situation. En 1991, entre 14 et 19 milliards de dollars en devises étrangères ont été envoyées à l'étranger. Le résultat a été une production qui s'est drastiquement effondrée. L'Union soviétique s'effondre. Après la désintégration du communisme, de nombreux criminels communistes devinrent francs-maçons à travers toute l'Europe de l'Est. A l'image nous voyons leur rite d'initiation en Ukraine : le président Leonid Kravtchouk devient franc-maçon, ainsi que son ministre de la Défense, Procureur national, et fameux chanteur populaire, Josef Kobzon. Dans le centre de Kiev, nous voyons bien ce symbole maçonnique connu, qui est présent dans toutes les loges [image: mappe-monde Ndlr]. A New York ou à Dallas. Tous ensemble avec Vladimir Poutine, nous pouvons poser cette question : "C'est quoi ce signe maçonnique ?"

En Estonie, c'est pareil; les gens malhonnêtes ont recueilli protection dans les sociétés secrètes. Ici [image] nous avons Arno Köörna, Secrétaire du Parti, à l'Université de Tartu en 1950 et un informateur communiste. Il est devenu "Grand Maître" maçonnique d'Estonie. A cause de lui, des centaines d'enseignants et d'étudiants ont été persécutés. On peut constater que Silvio Berlusconi, et bien d'autres politiciens occidentaux ont reçu protection pour leurs activités criminelles grâce aux sociétés secrètes. La carte de membre de Berlusconi à la loge P2 [Propaganda Due] comporte le numéro 1816.

Même l'Union européenne a été créée sous le signe du Scorpion puisque le 1 novembre 1993. Dans le cercle de la réforme de de l'organisation franc-maçonnique européenne, nous pouvons voir une certaine similitude avec l'actuel drapeau de l'Union européenne.

Le meeting Bilderberg des Illuminati de l'année 2003 a retenu Jose Manuel Barroso ainsi que l'année suivante et il a été acclamé en tant que dirigeant de l'Union européenne.

12 John Quincy Adams, sixième président des Etats-Unis (1825-1829), fils de John Adams, le second président des Etats-Unis

Le président américain, John Quincy Adams (1825-1829) pensait que : "La maçonnerie devrait être abolie à tout jamais." Il déclara : "Elle est mauvaise - essentiellement mauvaise - une graine du Diable qui ne pourra jamais produire de bien. L'existence d'un tel ordre est une tache de puanteur sur la morale de la communauté."

La franc-maçonnerie continue de nous tourmenter sous de nouvelles formes. Le mondialisme (globalisme) n'est rien d'autre que ce vieux communisme mais sous une forme différente. Son but suprême est de détruire toute conscience nationale. La conscience nationale est la plus grande menace pour la franc-maçonnerie internationale.

Hermès ricane de l'ignorance des humains car nous ne voyons toujours pas, malgré les tromperies de la franc-maçonnerie, et nous continuons de croire en leurs projets

[Tous leurs projets ne sont pas intrinsèquement mauvais - au contraire un piège serait de s'opposer frontalement à leurs dénominations au motif qu'ils seraient des projets maçonniques alors que souvent chrétiens à la base, ces projets subvertis et déformés, ne sont que des leurres (Ex: la laïcité chrétienne subvertie en laïcisme, religion occulte de la franc-maçonnerie) destinés à nous faire oublier leur véritable pouvoir de domination sur la société.].

Ainsi, ne croyez pas tout ce que vous disent ces faux détenteurs de puissances ! Pensez par vous-mêmes, et les secrets du monde vont commencer à s'ouvrir devant vous ! Même le pouvoir secret des francs-maçons peut être brisé.
[nous l'avons vu, un des moyens pour briser le secret maçonnique est d'établir une loi de transparence et de responsabilité démocratique imposant aux forces de l'ombre qui font de la politique à se déclarer devant les assemblées dites "représentatives", afin que le peuple sache réellement qui est qui, qui fait quoi, et qui est responsable de quoi.]

Commenter cet article