La face cache de Lénine (Volodia) 2

Publié le par Bernard Gasnot

Ces Archives tirées du parti communisme soviètique ; Là où ses idées ne rejoignent pas celle de certaines idées

Sibérie

Sortie de Sibérie il commence à voyager pour faire admettre des idées révolutionnaires chaotiques, lénine a ecrit lors de sa «belle prisons » plusieurs livres (250) dans le fond de malle (200kg) qui fit sortir discrètement avec financement

Allemagne :

Lenine fut rejoint par sa bande d’intellectuelles, aux réunions il essaye d’imposer ses vues, des débats houleux s’en suit au parti « Le Bund » mouvement socialiste juif abhorrant l’idée d’un parti hautement centralisé et extrémiste Lenine reviendras plus tard les affronter avec les racines juive de sa mere

Abhorrant (Qui s'écarte du type normal, qui va contre la logique, la vérité ; absurde)

Lettre d’un membre du Bund parlant des idées, des méthodes de lénine

Il illustre parfaitement les méthodes d’homme qui possède un art consonné de la manipulation et la conspiration et tenter de les inculter

Suisse : jugée trop inapproprié

Bruxelles

Lenine lors de ses réunions furent encore houleuse et à cause des interventions de la police il du partir pourquoi : car le gouvernement belge reçu de l’Okhrana, service secret du tsar des intentions agressions aux réunions connaissant Lenine

Londres

Lenine dut surmonter sa répugnance a l’idée voir les réunions sur un site chrétien appartenant à un pasteur socialiste peu de temps. Il parti de ce lieu se dirige organise des réunions (chez lui).

Comme toujours lénine dans ses débats virulents agitèrent tous les congrès .Ses manipulations firent l’objet de nombreuses critiques en vers les délégués « Napoléon disait a ses maréchaux assez régulièrement de divorcer ; certains finirent par céder qu’alors ils étaient épris de leurs femmes » voilà ce que pensaient certains délégués anglais socialistes en vers lénine, il ne vivait que pour ses idées et la réalisation de ses ambitions politiques A londres il changea de tactique il retourna a la religion juive vers son cote maternelle pour mieux aborder sa politique. Horrible il voyait souvent des socialistes entrains de prier, or pour Lénine le socialisme chrétiens était incompatible

La vie à londres

Tout n’était pas à son gout cependant, il est outré par le manage a trois ou quatre familles socialistes dans un meme appartement qu’il qualifiait de « communautés » un thème tres révélateur de Lénine le marxiste qui croyait au bien-fondé et a l’inéluctabilité de l’émergence d’une societe communiste ,il trouvait répugnant l’idée de vivre en collectivité . Communauté était un gros mot à ses yeux, il preferait le registre de l’ordre, de la proprete de la discipline Le cote boheme lui semblait refléter les pires caractérisés de l’intelligentsia (1) malgres tout il réussit il s’était construit une petite russie autour de son appartement A londres il rencontra trotsky « quand satan rencontre son fils » ils vont pouvoir poser les premières pierres à leur dictature sanglante révolutionnaire en leur pays et grace aux braquages et à l’argent des multinationales (Rotschild et CIE ) et l’histoire du wagon plombé

(1) Intelligentsia

Une classe sociale engagée dans un travail de création et de dissémination de la culture, accompagnée par les artistes et les enseignants.

De son compagnon Martov il critiqua sa vie dégoutante et aussi celles de ses camarades

Un tel relâchement est proscrit chez lénine Par-dessous tout, il aimait l’ordre son bureau comme sa chambre tout soigneusement rangés formant un contraste brutal et froid. Il ouvrait systématiquement toutes les fenêtres de son appartement par tous les temps lors ses invites voulait fumer une cigarette

Avec la chambre de Martov, il régnait un désordre innommable : des mégots et cendres de cigarettes partout du tabac jusqu’à dans le sucrier à tel point que lorsque qu’il servait le the ; ses invites faisaient la moue devant le sucre Chez les autres camarades c’étaient la meme chose et il se permettait de faires des remontrances

Cuisine et medecine anglaise

Il détestait la cuisine anglaise trop dégoûtante et fit venir sa femme afin de lui faire la cuisine. Cote medecine il la trouva pas bonne, une certaines incompétences des médecins londoniens car dans son pays il avait toujours son médecin de famille a sa botte bref il partir de l’Angleterre en laisse une ardoise a la medecine londonienne via suisse

Le suisse par un vent d’accalmie : pour une remise en cause de la part de ses compagnons

D’apres les archives russe a Genève il tombe malade sérieusement vue le surmenage de sa vie politique et certains de ses camarades l’avaient constaté bref il continue car carrière d’arriviste, Lenine n’avait pas reçu d’éducation manuelle, mais ses parents l’avaient elevé dans le respect des tâches à accomplir pour servir les grandes causes .Son père avait œuvré pour l’instruction ; lénine se consacrerait a sa révolution et l’instruction par la révolution

Lenine avait perdu le soutien de ses vieux amis, on le savait exalté a un degrés incroyable, mais désormais plusieurs de ses acolytes avaient le sentiment qu’il perdait de sens de la mesure et de l’esprit comme gleb krjijanovicki qui trouvait insupportable ses luttes permanente entre fraction .Galperine son vieux compagnon, lui ses quatre vérités sans toutes fois jusqu’ a le traitre d’irréductible egocentrique

« Nous te conjurons de laisser tomber tes querelles et de te remettre au travail c’est la meilleurs façon de calmer tes nerf et des répondre aux calomnies sereinement »

Ces deux phrases montrent l’évolution des relations entre Lénine et ses camarades du comité central

Avec lui il fallait agir avec tact on ne lui donnait pas d’ordre, on le conjurait seulement, sa supériorité était incontestable, mais cela m’empêchait pas les membres du comité de lui faire remarquer qu’il était trop absorbé par des questions d’autorités au sein du parti et de voir ses nerf en prendre un coup .Krjijanosky, Noskoy et Galperine etaient convaincus que la solution aux problèmes du parti était que lénine accepte de se reprendre en main. Ses camarade fut tous convaincus que ce n’était pas suisse mais la russie ou d’eux meme opéraient on lui ordonnât de se soumettre à la discipline du parti

Tres éprouvé Lénine par l’attitude de ses compagnons de devoir collaborer. Il estimait que le parti rendrait la situation tres difficile, il était convaincu que dans son ensemble que la cause révolutionnaire etait malmenée

« En realité le parti est déchiré, le règlement jeté par-dessus bord et l’organisation c’est fait crache dessus il faut etre un pauvre plouc bien naïf pour ne pas le voir et non par des jérémiades a cent sous pour réclamer une solution d’apaisement et pacifique, et cela requiert de concentre toutes ses forces »

il s’en tiendra toujours à cette analyses. Il avait une volonté extraordinaire et s’en servait pour surmonter ses doutes comme les critiques Au cours du mois de juin 1904 il prit ces distances avec le parti et de ses luttes intestines (vacances)

Russie

Il rentre à Genève le 2 septembre puis part travailler en russie a force de persuasions à convertir sa politique en conciliation (un jeu de dupes) mais on reproche secrètement a Lénine de n’avoir rien publié car ils ont peur et n’oser affronter le leader. Pendant ce temps Lénine rassemble certains de ses fidèles émigrés étrangers (juifs durs pour la plupart) parcourir le pays il reçut une véritable manne financière (voir doc ci-dessous) grace à alexandre bogdanov médecin, auteur marxiste le pauvre completement soumis à Lénine celui-ci n’était pas tendre avec lui l’abreuvait d’injures

Peu de temps apres il s’associe avec Anatoli lounatcharsky pour fonder le journal Vperiod (en avant) journal de propagande afin que la guerre se poursuivre, avec lénine à la tête d’une organisation parallèle qui se révéla etre une véritable force de combat contre bolchevik mencheviks qui s’opposerait à lui ainsi et c’est dans de climat néfaste et confiant qu’il aborde la nouvelle année 1905

Comment a-t-il eut cette manne financière

ce fut par le vol d’une cargaison de trésorerie de la banque de Tiflis (aujourd'hui la Géorgie capitale de Tbilissi a été a été organisé par les bolcheviks par un certain nombre de haut niveau bolcheviks , , joseph staline Lénine, maxim litvinov , leonid krassine , et alexander bogdanov et ce dernier apporta cette somme pour financer son activité révolutionnaire. le vol et les meurtres ont provoqué l’indignation au sein du parti contre les bolcheviks les voleurs ont attaqué une diligence bancaire et de la police autour et militaire en utilisant des bombes et des fusils alors que le stagecoach transportait l' argent grâce à Erevan place (aujourd'hui place de la liberté). l'attaque a tué quarante personnes et blessé cinquante autres, selon les documents officiels d'archives. les voleurs se sont échappés avec 341.000 roubles (équivalent à environ 22.6 millions d’euros).

A suivre la maladie de Lénine dans le 3

Commenter cet article