Christophe Colomb  n’a jamais découvert l’amérique

Publié le par Bernard Gasnot

Christophe Colomb  n’a jamais découvert l’amérique
Christophe Colomb  n’a jamais découvert l’amérique

encore un mensonge de l’école

"Au XVème siècle, tout le monde cultivé, sous toutes les latitudes du globe, savait que la planète Terre était ronde, aussi bien Christophe Colomb que la reine et la Cour d'Espagne ! De même, au temps de Galilée, on savait que la Terre tournait autour du Soleil. On le savait même depuis 2 à 3000 ans, mais on le taisait, par ordre, par peur, par lâcheté."

D'après Piri Reis, Christophe Colomb n'a fait que redécouvrir l'Amérique. Il avait en main un ouvrage datant d'Alexandre Le Grand, révélant l'existence d'un continent au bout de l'actuel océan Atlantique et que les habitants aimaient la verroterie (ce pourquoi, il en a amené en grande quantité). Piri Reis indique que l'Amérique a été abordée avant Christophe Colomb par les vikings, Sanvobrandant (devenu plus tard Saint Brandant), Nicolas Griuvan, Anton le Génois (capturé par l'oncle de Christophe Colomb qui a fourni la carte à Christophe Colomb).

Les cartes de Piri Reis (1513 et 1528) montraient qu'il connaissait les longitudes (parfaitement exactes).

Piri Ibn Haji Mehmed fut un grand amiral ("Reis" en Turc) de la flotte turque ayant vécu au XVIè siècle. Fin lettré, il était passionné de cartographie et collectionnait les cartes, il était en outre lui-même un excellent cartographe. Lors d'une bataille, l'oncle de Piri fit prisonnier un marin, un ancien pilote de l'expédition de Christophe Colomb vers le Nouveau Monde. Le pilote avoua que Colomb n'était pas parti à l'aveuglette comme on le croyait, mais que, non seulement il possédait déjà des cartes et un livre, mais qu'en plus le pilote les avait encore ! Il les montra à Piri, qui put vérifier leur exactitude...

En 1513 et en 1528, l'amiral dessina deux cartes du monde, compilant les données de toute sa collection et, plus tard, écrivit le Kitab-i-Bahriye (Livre de Navigation) dans lequel on trouve en plus 215 cartes représentant principalement les rives de l'Atlantique. Dans cet ouvrage, il y est dit que non seulement il recopia les cartes de Colomb, mais aussi des cartes datant d'Alexandre le Grand ! Il cite aussi St Brandan, Nicola Giuvan, Anton le Génois, etc... Il y a aussi des apports de l'expédition de Cabral, qui découvrit le Brésil en 1500 lors d'un voyage vers l'Inde. D'étranges particularités, comme une légende irlandaise écrite en haut de la carte, montre que Piri s'est aussi inspiré d'autres cartes européennes.

1929, le savant allemand Deissman découvrait à Istanbul des cartes qui avaient appartenues à l'amiral turc Piri Reis. La carte de Piri Reis, réalisée en 1513 présente :la carte occidentale de l’Afrique, côte orientale de l’Amérique et la côte de l’Antarctique au sud de l’océan Atlantique.L’Antarctique y est présent sans glace. Le climat y est chaud car non situé au pôle d’après Charles Hapgood (enseignant d’histoire des sciences au Keen College). En 1520, Muhiddin Piri Reis, dit Amiral Piri Reis (1470 - 1554) publiait en Turquie l'atlas bahriyye destiné aux navigateurs.

Dans ses notes, l'amiral Piri révèle l'origine de ces cartes. Au cours d'une bataille navale livrée en 1501 contre les Espagnols, un officier turc du nom de Kemal fit un prisonnier qui avait participé aux trois voyages historiques de Christophe Colomb. Ce prisonnier espagnol possédait tout un lot de cartes qui ont permis à Christophe Colomb de définir le but final de son voyage. Parmi les documents, il y avait des cartes dessinées par Colomb en 1498. Ces cartes présentent d'une façon complète les continents de l'Amérique du Nord et du Sud, leurs fleuves, le Groenland et l'Antarctique, tous inconnus en 1498.

D'après le commandant Larsen : "l'Office Hydrographique de la Marine a vérifié une ancienne carte dite de Piri Reis établie il y a plus de cinq mille ans. Elle est tellement précise que seul un survol mondial pourrait l'expliquer. A première vue, l'Office Hydrographique s'est refusé d'y croire; mais il a fini par constater l'authenticité de la carte et il s'en est même servi pour corriger des erreurs dans certaines des cartes contemporaines." L'archéologie prouve que l'Amérique avait été explorée avant Christophe Colomb par plusieurs races qui ont laissé, entres autres, des vestiges et des ossements gravés. Les Celtes l'ont connu et colonisé avant Christophe Colomb. Des documents en parlent.

L'Empire Celtique s'étendait de l'Irlande jusqu'au delà du Danube, jusqu'aux rivages de la Méditerranée et aux pics des Balkans. Il a du exister environ à partir de 2500 avant JC (des archives secrètes du clergé druidique remontent jusqu'à cette date). Ils proclamaient l'Unité de Dieu et de l'homme à partir de la religion unificatrice de Iésa Christ (qui s'est incarné plus tard sous le nom de Jésus Christ). Saint Brendan, en 545 après JC est arrivé en Amérique. Les archives secrètes égyptiennes indiquent que les Celtes connaissaient l'hémisphère occidental presque 5000 ans avant le voyage de Christophe Colomb. Des textes sacrés des pyramides (datant d'environ 300 avant JC) parlent d'un territoire riche et prospère dans l'Atlantique Ouest. Christophe Colomb, un juif, dont la femme avait pour ascendance indirecte des dignitaires templiers, est parti découvrir l'Amérique avec la croix pattée sur ces navires. Les Templiers connaissaient l'Amérique avant Colomb

Christophe Colomb (1) avait eu une initiation de filiation templière. Il utilisait des connaissances qu'avaient eu les navigateurs au service du Temple d'une route menant au Nouveau Monde. Vers l'an 967 de notre ère, un yarl viking, qui s'appelait vraisemblablement Ullman -l'homme d'Ull, dieu des chasseurs- débarqua dans le golfe du Mexique, à Panuco. C'était l'époque des grandes expéditions maritimes des "Rois de la Mer". Ce dont nous pouvons être certains, c'est que les Indiens de Panuco furent bien plus impressionnés par le navire -ou les navires- des Vikings que par l'apparence physique de ces derniers. Ils avaient déjà vu d'autres Blancs, des moines irlandais qu'ils appelaient papas, à la manière scandinave, vraisemblablement venus de Huitramannaland, ou Grande Irlande, situé au nord de la Floride. Les vikings régnèrent pendant près de deux cent cinquante ans sur les régions qui constituent aujourd'hui la Bolivie et le Pérou. Vers 1290, ils furent attaqués par des forces araucanes diaguites venues de Coquimbo (Chili) sous les ordres de cacique Cari. Vaincus au cours de batailles successives, les Blancs perdirent leur capitale, Tiahuanacu, et se réfugièrent dans l'île du Soleil au milieu du Titicaca. Les indiens les y poursuivirent et les obligèrent à fuir en tuant la plupart d'entre eux.

(1) voir docs

a suivre

Commenter cet article