La syphilis: Pourquoi revient-elle en France et comment la soigner?

Publié le par Bernard Gasnot

Quand le sida recule, la syphilis avance. Alors que l’on croyait cette maladie disparue, les médecins relèvent un inquiétant retour en force de cette infection sexuellement transmissible (IST) : depuis 1999, date de la réapparition de la maladie, 400 à 500 nouveaux cas sont déclarés chaque année en France. En cause : la désaffection des jeunes pour le préservatif.

Pourquoi la syphilis revient en France ?

D’après l’Institut national de veille sanitaire (Invs), il n’y a pas de mystère : le retour en force de la syphilis est du « à la hausse des pratiques à risque, en particulier chez les homosexuels masculins », explique Florence Lot, responsable de l’unité VIH, hépatite B et C à l’Invs. Les médecins ont observé que parmi les personnes atteintes de la syphilis, 84 % étaient des hommes homosexuels et 40 % d’entre eux sont aussi séropositifs.

Qu’ils soient hétéros ou homos, les malades ont tous en commun d’avoir attrapé la syphilis en ayant des rapports sexuels non protégés. Le port du préservatif est en baisse, en particulier chez les jeunes : un sondage réalisé en mars 2015 sur les 15-24 ans révélait que 53 % d’entre eux n’avaient pas utilisé de préservatif lors de leur dernier rapport sexuel avec un partenaire non régulier et 42 % n’avaient pas mis de préservatif quel que soit le partenaire.

Des statistiques biaisées ?

Les jeunes qui ont commencé leur vie sexuelle après l’arrivée des trithérapies et qui n’ont pas connu les années noires du VIH se sentent moins concernés que leurs aînés et délaissent le préservatif. Ils oublient que le préservatif ne protège pas seulement du sida mais de toutes les IST : chlamydiose, blennorragie gonococcique (dite « chaude-pisse »), hépatite B, herpès génital, papillomavirus… et syphilis.

Toutefois, les statistiques des cas déclarés de syphilis sont biaisées depuis 2014 : le laboratoire Sanofi a cessé la commercialisation de l’Extencilline, seul antibiotique disponible contre la syphilis, qui pouvait être achetée en pharmacie. Désormais, les malades doivent désormais se rendre dans les pharmacies d’hôpital pour se procurer le Sigmacillina, un médicament importé d’Italie. L’arrivée dans quelques semaines d’un nouveau médicament français disponible en pharmacie pourrait faire diminuer le nombre de déclarations de syphilis dans les hôpitaux.

Comment se manifeste la maladie ?

La syphilis est causée par une bactérie, nommée Treponema pallidum, qui se transmet par voie sexuelle ou de la mère à l’enfant durant la grossesse. Le dépistage se fait par une prise de sang.

Son premier symptôme est l’apparition d’un chancre sur les organes génitaux, une lésion indolore qui durcit et produit un liquide clair, parfois accompagné de ganglions. La phase secondaire de la syphilis se produit entre 1 mois et 1 an après l’infection : les lésions se répandent à la peau et aux muqueuses. Des ganglions apparaissent sur le corps et le malade ressent souvent de la fatigue, des maux de tête et peut voir sa température légèrement augmenter. On peut encore à ce stade traiter la syphilis avec des antibiotiques à base de pénicilline G administrés sous forme d’injection intramusculaire. A son troisième stade, la syphilis peut avoir des répercussions sur le système nerveux, le cœur, le sang, le système digestif, les reins, les yeux…

Après administration des antibiotiques, la maladie disparaît rapidement mais, ne s’agissant pas d’un virus, un malade guéri peut être de nouveau contaminé par la bactérie. La prudence reste donc de rigueur.

Les médecins corréziens sont inquiets. La syphilis, une maladie sexuellement transmissible (MST) que l’on pensait jusqu’ici bel et bien disparue, fait son grand retour dans la région. Réapparue de manière sporadique dans les grandes métropoles ces quinze dernières années, la maladie s’installe aujourd’hui à Brive-la-Gaillarde.

La MST touche des quadras homosexuels, pour la plupart

Dans cette sous-préfecture de Corrèze, une quarantaine de malades ont été diagnostiqués en 2015 alors que la moyenne annuelle était auparavant de deux cas. Le Docteur Bruno Abraham, spécialiste des maladies infectieuses à l’hôpital de Brive, tire la sonnette d’alarme en confiant ces chiffres à France Bleu Limousin.

Ses patients ? Surtout des hommes âgés d’une quarantaine d’années et, pour la plupart homosexuels, précise le Docteur Bruno Abraham. Et d’expliquer ce retour en force de la MST par « un relâchement dans le port du préservatif » ou un mode de transmission beaucoup plus rapide que celui du sida par exemple (un simple contact prolongé suffit)

Commenter cet article

peter emmily 02/04/2017 10:59

I myself have epilepsy. Not to this extreme with grand mail seizures daily, but it still affects me in other ways daily. I am on medicine, which has slowly stopped working and I notice my twitches, blank stares, and memory loss (even in the midst of a sentence) starting to return. The side effects of this drug is noticeable and painful to deal with. It is so strong that if a normal person were to take my dose, they will die of an overdose.when i was going through the internet i come across Owens post thanking Dr Lewis hill for curing his seizure problem, and i got the contact of Dr Lewis hill and i quickly contacted him then he made me to know that the medication is 100% cure, and that was how i got the medicine which i used, after which i went for medical test It worked! Over a year now, i have not show any symptoms of seizure and I believe that am cure permanently if you need his help email him on drlewishill247@gmail.com

jackyscob 31/03/2017 14:43

Hello viewers all over the world am Jacky scob, I want to testify of what Dr Lewis hill did for me. i was having a very notorious and serious sickness called seizure and i was very in lost of hope i never believed i was going to be cured until i meant these great man called Lewis hill who God sent to help me cure my sickness . just a few moment with these great man he cured my infection His herbal remedy is the only permanent solution to Seizure. i want you to know that all hope is not lost until every thing is done if you also have these following infections contact his email drlewishill247@gmail.com

Ken 08/02/2017 23:14

VITAL INFORMATION FOR PEOPLE WITH STD’S.
I suffered terribly from Chlamydia. My treatment was based on western medication which complicated my health challenge. And in spite of that, the various drugs prescribe for me by my doctors were having no effect. The situation was getting worse.

To help myself, I went to the internet in search for a cure, where I read a testimony of someone who had STD but was cured in less than 1 month through Herbal Medication. I contacted the doctor, through email, and fortunately I got a reply and mu drug was sent to me. Within 3 days of use of his Herbal products my I received tremendous improvement. 1 week later my Chlamydia was cured totally.

Perhaps you or you might know anyone who suffers from STD’S, contact the doctor where I found my cure via drajaymohanbose@gmail.com