Ça c’est ce qui s’appelle avoir des convictions  

Publié le par Bernard Gasnot

Jean-luc mélenchon faisait lundi dernier une brillante sortie sur son blog au sujet du départ du gouvernement de christiane taubira où il s’exprimait en ces termes, citant visiblement un démocrate-chrétien belge des années 70 : « quand les dégoûtés s’en vont, il ne reste que les dégoûtants ».un bon moyen de n’avoir à assumer qu’à moitié ses propos… courageux ! il ya quelque il faisait partie de ses dégoutés avant

Le soir même, le Président de la République organisait une petite sauterie à l’Elysée à l’occasion de la venue en France du Président Cubain Raul Castro Mais ça n’a pas gêné Mélenchon pour autant ; au contraire de manger dans la gamelle ! Puis bon…

En fait le matin Jean-Luc Mélenchon vomit la politique de François Hollande et Manuel Valls et le soir il se rend tranquillement comme si de rien n’était à l'Elysée pour un dîner organisé en faveur d’un dictateur… Et tout ça avec le sourire évidemment !

En fait Mélenchon, comme le reste de la gauche, il est efficace et énergique pour dénoncer les venues en France de vilains dictateurs, surtout lorsque la gauche est dans l’opposition, mais il sait aussi divinement se taire lorsqu’il est invité à des dîners organisé en faveur de l’un des derniers dictateurs de la Planète

Mais bon… Etre et passer pour des guignols, ça se cultive

Commenter cet article