Un ex agent de la CIA a enquêté sur la fuite d'Hitler en Amérique du Sud après l’IIème Guerre mondiale

Publié le par Bernard Gasnot

Un ex agent de la CIA a enquêté sur la fuite d'Hitler en Amérique du Sud après l’IIème Guerre mondiale
Un ex agent de la CIA a enquêté sur la fuite d'Hitler en Amérique du Sud après l’IIème Guerre mondiale
Un ex agent de la CIA a enquêté sur la fuite d'Hitler en Amérique du Sud après l’IIème Guerre mondiale

Cette enquête démontre que la mort d'Hitler à Berlin tel que l'histoire l'a retenu est un mythe total. Malgré cela, absolument aucun média de masse français n'a daigné en faire un article. Peut-être parce que les gens se rendraient ainsi compte que si on leur a menti depuis plus de 60 ans sur ce sujet, il doit y avoir bien d'autres sujets qui ont dû subir le même traitement. Car les américains savaient pertinemment ou se trouvait Hitler, les documents déclassifiés du FBI l'attestent.

Malgré cela, rien ne fut tenter pour entreprendre son arrestation et il a pu poursuivre sa vie plusieurs années en Amérique du Sud avec de nombreux autres nazi.

L'enquête commence par la découverte d'un bunker en Argentine et emmènera les enquêteurs dans divers autres endroits comme L'Espagne, les Iles Canaries et la Colombie. Elle est menée par un ancien agent de la CIA, un soldat des forces spéciales spécialisé dans la traque des "cibles de grande valeur", un journaliste d'investigation et un chasseur de nazi. Le second épisode enquête sur des structures en pleine jungle ou des artefacts nazis ont été découverts. Puis l'équipe découvre des tunnels souterrains reliant le bunker d'Hitler et l'aéroport de Tempelhof. Pour rappel, le supposé crane d'Hitler retrouvé à Berlin était en fait celui d'une femme âgée entre 20 et 40 ans. Fawkes

Un documentaire réalisé par l'ancien agent de la CIA , Robert Baer, enquête sur la survie d'Adolf Hitler après la seconde guerre mondiale dont on aurait retrouvé la trace notamment au Brésil et en Argentine. Ce documentaire intitulé «Hitler's escape – truth or legend»,


Il s'appuie, entre autres, sur des centaines de documents secrets communiqués par le FBI en 2014. D'après ces documents, même des années après la fin de la guerre, les enquêteurs du FBI auraient réussi à rassembler des informations sur les endroits où se serait trouvé Hitler, notamment au Brésil et en Argentine.

Selon des témoignages sensationnels contenus dans les fichiers du FBI récemment déclassifiés, Adolf Hitler s'est échappé en sous-marin vers l'Argentine où il aurait vécu dans un ranch fortement gardé à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il aurait souffert d'asthme et d'ulcères, toujours selon les témoignages contenus dans des documents du FBI.

Selon ce document, le FBI de Hoover aurait eu des témoignages déconcertants d'un fugitif argentin ayant affirmé qu'il a aidé Hitler, ainsi que deux femmes et d'autres Allemands a débarqué d'un sous-marin en Argentine environ deux semaines et demie après la chute de Berlin en avril 1945.

L'informateur argentin, qui a donné l'information aux autorités étatsuniennes espérait obtenir l'asile en retour et que son nom ne soit pas nommé dans les journaux.

Il donne une description d'Hitler à un journaliste du Los Angeles Examiner le 29 juillet 1945, disant que le nazi "souffre d'asthme et d'ulcères, a rasé sa moustache...".

L'informateur a même donné des informations précises sur les allées et venues d'Hitler, et déclare : "Si vous allez à un hôtel à San Antonio, en Argentine, je vais prendre des dispositions pour que vous puissiez rencontrer un homme qui vous permettra de localiser le ranch où Hitler est caché". "Il est fortement gardé bien sûr, et vous risquez votre vie si vous y allez."
L'information a été transmise au chef du FBI, J Edgar Hoover, qui l'a transmise au ministère de la Défense.
Hitler et ses compagnons se seraient ensuite rendus par groupe sur les contreforts des Andes du Sud, et se sont ensuite déplacés dans des familles allemandes dans les villages de la région.

Mais dans un fichier daté du 21 septembre 1945, et intitulé la "cachette d'Hitler", il est conclu : "en raison de l'absence d'information suffisante ... il est impossible de continuer les efforts pour localiser Hitler avec le peu d'informations à ce jour."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article