APRÈS LES VŒUX DE HOLLANDE, LES EXIGENCES DE GATTAZ : PLEINS POUVOIRS POUR LES PATRONS !

Publié le par Bernard Gasnot

Gattaz s’empresse de dicter sa feuille de route au gouvernement. Il récuse un « traitement social du chômage, avec des demi-mesures conjoncturelles qui risquent de faire un flop », pour s’attaquer au fond avec « quatre mesures pour radicalement changer la donne » : des CDI sécurisés mais « qui prévoient en amont les conditions de séparation, par exemple si l’activité chute et un nouveau type de contrat de professionnalisation, simple d’accès et sans condition préalable de diplôme, payé au SMIC avec une partie prise en charge par l’État ».

Donc, toute liberté pour le patronat, les pleins pouvoirs plus des aides de l’État. Et vive l’union nationale derrière lui, Gattaz n’a pas trop de souci à se faire, Entre Valls, Macron, Juppé et autres Sarkozy, c’est à qui sera le plus servile pour le servir, lui et ses amis, contre les salariés.

Commenter cet article