l'histoire de la création des nation unies

Publié le par Bernard Gasnot

Lors du congrès des francs-maçons du 28 au 30 Juin 1917 à Paris, ceux-ci décidèrent de principes directeurs qui furent aussitôt votés : ce fut l'heure de naissance de la Société des Nations qui vit le jour en 1919 à Genève. Les Nations unies naquirent de cette Société des Nations en 1945 à San Francisco. Cette institution créée par les Illuminati représente la plus grande loge franc-maçonnique du monde où doivent se réunir toutes les nations. Ainsi qu'il est écrit dans l'article 4 de Machiavel qui a été mentionné dans la préface, ses fondateurs furent les instigateurs des guerres menées durant ces deux derniers siècles. Quelle ironie du sort de voir, de nos jours, les hommes de toutes les nations demander aux Nations unies d'aplanir les problèmes, d'arbitrer les guerres et d'y mettre fin !

Pour les peuples, l'ONU est l'ami sur lequel ils peuvent compter pour qu'il "prenne les choses en main". Lors de sa fondation, au moins 47 personnes Parmi les délégués américains présents étaient membres du CFR dont David Rockefeller. Il saute aux yeux que l'emblème de l'ONU est un symbole franc-maçonnique. Je vais le décrire ici en le comparant au sceau d'Etat américain franc-maçonnique. (134)

Le globe des Nations unies et la forme circulaire du sceau de l'Etat américain avec l'inscription "Annuit coeptis" ("notre entreprise - en fait, notre conjuration - est couronnée de succès") et en dessous "Novus Ordo Seclorum" ("Nouvel Ordre mondial") montrent le but poursuivi : celui d'une hégémonie mondiale.

Les 33 parcelles du globe des Nations unies et les 33 pierres de la pyramide représentent les 33 degrés du "Rite écossais" des francs-maçons.

Le chiffre 13 qu'on retrouve dans les 13 épis à gauche et à droite du globe, dans les 13 marches de la pyramide et dans les 13 lettres des deux mots "Annuit Coeptis" est le chiffre juif de la chance. Ce chiffre 13 est le chiffre le plus important chez les francs-maçons et a différentes significations. Jésus avait douze disciples et fut lui-même le treizième. Dans la cabale, en numérologie et dans la
13ème carte du tarot, "la mort", ce chiffre 13 symbolise la transformation, l'alchimie, la renaissance, le phénix qui renaît de ses cendres, la connaissance des mystères et donc la faculté de matérialiser ou de dématérialiser, c'est-à-dire la faculté de créer à partir de l'éther (ce que firent Jésus, saint Germain, Bouddha, Hermes Trismegistos, Ramtha et beaucoup d'autres qui, par exemple, matérialisèrent du pain a partir de rien" (de l'éther), ce qu'on appelle la pierre philosophale").

Nous avons, de plus, sur le verso du sceau américain le phénix qui symbolise le chiffre 13. la transformation. Ses ailes ont 13 plumes, ses griffes à droite ont 13 flêches et celles de gauche serrent un rameau de 13 feuilles. Au-dessus de lui se trouve l'inscription "E Pluribus Unum" ("Du multiple à l'un") composée de 13 lettres, surmontée de 13 étoiles présentées sous la forme d'une étoile de David, et sur sa poitrine la bannière aux 13 rayures qui représentent les 13 Etats fondateurs.

Remarque :

Les stations d'essence Dea des "Centrales électriques de la Rhénanie-West-phalie" (RWE) ont pour symbole une pyramide inversée avec 13 rayures. Une autre station d'essence aux Etats-Unis s'appelle "76", 7 + 6 = 13. Vous trouverez des centaines d'exemples si vous vous donnez la peine d'examiner les symboles des firmes. Les produits, la publicité à la télévision, les armoiries d'Etats, les drapeaux, etc.

Le plus grand konzern franc-maçonnique en Amérique, Proeter & Gamble, contient 13 lettres et son emblême est un des plus vieux symboles francs-maçonniques : l'homme entouré d'un cercle avec 13 étoiles devant lui. Il est interressant d'apprendre ce que le directeur général de "Proeter & Gamble" a dit à la télévision en octobre 1984, pendant le "Wisconsin Report, The Phil TV-Show" :

"J'ai conclu un pacte avec Satan. J'ai vendu mon âme en échange d'une expansion économique. (...)" (136)

(Vous trouverez plus d'informations sur l'interprétation des symboles dans "Die Insider" de Gary Allen ou dans la littérature franc-maçonnique.)

Ce Sont les organisations les plus importantes parmi celles que nous connaissons qui touchent à l'économie, à la politique et au capital et qui veulent ériger un "Gouvernement mondial unique".

Un groupe qui est pourtant d'une importance capitale et qui poursuit le même but mais que j'ai passé, jusqu'ici, sous silence, est L'EMPIRE ROCKEFELLER. Il a été traité déjà suffisament dans les deux livres de Gary Allen. Cet empire est la principale source de financement du CFR, de la Commission trilatérale et du Club du Rome.

Vous avez dû vous rendre compte que les mêmes noms reviennent sans arrêt. Il serait intéressant d'avoir une liste des membres du "Conseil des 33" ou du "Conseil des 13". Nous en connaissons, cependant, le but et la façon dont ils veulent le concrétiser. C'est, à mon avis, tout ce qu'il importe de savoir et ce devrait être suffisant.

JohnTodd poursuit dans le livre de Finkenstädt "Eine Generation im Banne Satans" (Une génération ensorcelée par Satan) :

"Si l'on demandait à un grand sorcier quelle est la plus grande sorcière du monde, on obtiendrait la réponse suivante : Ruth Carter Stapleton, la soeur de l'ex-président des Etats-Unis Jimmy Carter. Je ne sais si Jimmy Carter fait partie des francs-maçons. Tous les politiciens aux Etats-Unis en font habituellement partie, car c'est par ce biais qu'ils ont accès aux milieux politiques. Tous les présidents depuis Wilson, président pendant la Première Guerre mondiale faisaient partie des Illuminati, sauf Eisenhower qui était sous leur contrôle. Il y a environ 5000 personnes sur cette Terre qui connaissent bien les Illuminati, et des millions de personnes qui travaillent pour ces personnes-là. Il en est de même pour les francs-maçons. Seuls ceux qui en sont au 33àne degré du Rite écossais savent. Les autres ne savent pas. Ils possèdent toutes les grandes compagnies pétrolières du monde ainsi que toutes les maisons de vente par correspondance aux Etats-Unis et 90% des grandes surfaces. Tous les ordinateurs des caisses des Etats-Unis sont reliés à un ordinateur géant à Dallas, au Texas, appelé "The beast" (la bête). Celui-ci est, à son tour, relié à deux autres ordinateurs à Bruxelles et à Amsterdam, portant, eux aussi, le nom de "The Beast".







Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article