Pourquoi Obama et Kerry ont-ils un tel besoin désespéré de déclencher une nouvelle guerre ?

Publié le par Bernard Gasnot

Un gouvernement de zombies

Quel est l’agenda réel ?

Pourquoi le régime Obama a désespérément besoin de commettre un crime de guerre, malgré les mises en garde faites à l’idiot de la Maison Blanche il y a deux jours par les pays les plus importants du monde lors du Sommet du G20 ?

Quel intérêt puissant pousse l’idiot de la Maison Blanche à agir en dehors de la loi, en dehors de la volonté du peuple américain, en dehors des avertissements de la communauté internationale ?

Le régime Obama a admis, comme le Premier ministre britannique, David Cameron, a dû le faire, que l’on n’a aucune preuve concluante que le gouvernement Assad en Syrie ait utilisé des armes chimiques. Malgré cela, Obama a envoyé le méprisable John Kerry pour convaincre le public et le Congrès sur la base de vidéos, qu’Assad a utilisé des armes chimiques « contre son propre peuple. »

Les deux pires menteurs du monde, Obama et Kerry, disent que c’est Assad qui l’a fait, mais ils admettent qu’ils ne peuvent pas le prouver. C’est ce qu’ils veulent croire, parce qu’ils veulent que ce soit vrai. Le mensonge sert leurs objectifs cachés.

Si Obama et Kerry disaient au public les véritables raisons pour lesquelles ils veulent attaquer la Syrie, ils seraient démis de leurs fonctions.

Le monde entier est au bord d’une guerre, dont les conséquences sont inconnues, pour la simple raison que deux personnes haut placées, dépourvues de toute intégrité, manquant d’intelligence et de compassion, sont déterminées à servir un petit groupe de fauteurs de guerre qui constituent le gouvernement fou et meurtrier d’Israël, et ses haineux agents néo-conservateurs musulmans, qui constituent une cinquième colonne à l’intérieur du régime Obama.

Le gouvernement russe a remis à l’ONU des preuves qui démontrent de façon concluante que c’est Al-Nusra, constitué d’envahisseurs affiliés à Al-Qaïda qui est responsable de l’attaque. Il y a aussi une preuve concluante que les «rebelles» ont des armes chimiques. En outre, un journaliste très apprécié a rapporté, en utilisant des citations directes et les noms des combattants d’al-Nusra, que les armes chimiques ont été données à al-Nusra par l’Arabie saoudite sans instructions d’utilisation appropriées, et qu’une explosion accidentelle est survenue avant qu’al-Nusra ne puisse utiliser les armes fournies par l’Arabie pour un coup monté contre le gouvernement Assad.

Quoi qu’il en soit, les décès ont été causés, c’est malheureux, mais il n’y en a pas plus que les décès qu’Obama a causés en Irak, en Afghanistan, en Libye, au Somalie, au Pakistan, au Yémen, en Egypte et en Syrie. Les décès prouvés dont Obama est responsable sont sans commune mesure avec les décès non prouvés que Barack Obama attribué gratuitement à Assad.

Ce qui est incontestable c’est que les décès des syriens ne se produisent que parce que Washington a lancé l’invasion de la Syrie par des forces extérieures similaires à celles que Washington a utilisées contre la Libye. Quelle que soit la manière dont ces décès surviennent, ils sont le résultat de l’action du régime criminel d’Obama. Si ce régime n’avait pas cherché à renverser le gouvernement syrien, il n’y aurait pas eu de décès par armes chimiques ou par tout autre moyen. C’est une guerre lancée par Washington, Israël, la cinquième colonne de néoconservateur d’Israël à l’intérieur de l’Amérique et de la Maison Blanche, et les médias occidentaux en captivité qui sont achetés et payés par le lobby pro-israélien.

Assad n’a pas commencé la guerre. Le gouvernement syrien a été attaqué par des forces extérieures envoyées par Washington et Israël.

Assad a bien plus de soutien public en Syrie que n’en ont Obama aux États-Unis, Cameron au Royaume-Uni, Hollande en France, Merkel en Allemagne, et Netanyahu en Israël.

L’idiot de la Maison Blanche ne cesse de répéter sa déclaration absurde, comme une poupée parlante désarticulée, que l’usage, non prouvé, par Assad « d’armes chimiques est une menace pour la sécurité mondiale. »

Cher lecteur, qui, outre l’idiot de la Maison Blanche peut être si incroyablement stupide pour croire que la Syrie est une menace pour la sécurité mondiale ?

Si la Syrie est une «menace pour la sécurité mondiale », comme l’Irak était une «menace pour la sécurité du monde», comme l’Iran est accusé d’être une «menace pour la sécurité du monde », quel genre de superpuissance est l’Amérique ? Jusqu’à quel niveau doit descendre le QI, quelle déficience mentale doit frapper le public pour qu’il gobe ces allégations absurdes et hystériques ?

Retournons les déclarations de l’idiot Obama. Pourquoi la menace pour la sécurité mondiale ne serait pas l’attaque de la Syrie par Obama ? Il n’a aucune autorité pour attaquer la Syrie. C’est simplement parce qu’il le veut et juste parce qu’il a diabolisé Assad avec des mensonges sans fin, et juste parce qu’il est la marionnette totale du gouvernement fou d’Israël et de son conseiller néoconservateur à la sécurité nationale, en fait un agent israélien, et juste parce que le ministère de la Propagande, y compris le NPR, répète tous les mensonges d’Obama comme des vérités.

N’y a-t-il pas une menace pour la sécurité internationale quand une superpuissance peut, sur un coup de tête, diaboliser un leader et un pays et enclencher la destruction massive, comme les États-Unis l’ont fait sept fois au cours des douze dernières années ? Il y a des millions de victimes innocentes mais diabolisées de « l’indispensable, exceptionnel USA», la «lumière du monde. »

Oubliez les médias américains, qui ne sont que le ministère de la propagande pour le lobby israélien. Ce que les membres du Congrès et le peuple américain doivent se poser comme question, c’est de savoir pourquoi Obama à la Maison Blanche ne représente que le lobby pro-israélien?

Personne ne soutient une attaque contre la Syrie, sauf le lobby pro-israélien

Pourquoi Obama va ajouter encore un autre crime de guerre dans le palmarès de Washington de ces 12 dernières années ? Ce n’était pas assez d’avoir détruit les vies et les perspectives de millions de personnes en Afghanistan, en Irak, en Libye, en Somalie, au Pakistan, au Yémen et en Egypte ? Pourquoi tuer et détruire les perspectives de vie d’encore plus de millions de personnes en Syrie et d’autres pays dans lesquels la guerre d’Obama pourrait se propager ?

Peut-être que la réponse est que Obama, Kerry, et le fou Netanyahou et sa cinquième colonne de néoconservateurs sont des zombies.

Commenter cet article