Moscou prend de vitesse les ennemis de la Syrie..... Al’qua CIA/Mossad, découverts aux yeux du monde !

Publié le par Bernard Gasnot

Les USA obligés de reconnaître mondialement que la CIA/Mossad protège les mercenaires du Front Al-Nosra, donc, Al-Qaïda, en Syrie ! Ceux qu’ils appellent sûrement, les civils !

Ils sont en train de nous faire l’aveu et la démonstration mondiale que les attentats du 11 septembre 2001 qui ont eu lieu aux USA, ont bien été orchestrés par la CIA/Mossad, soit par eux-mêmes, et qu’ils ont créé de toutes pièces le mythe d’Al-Qaïda à cette occasion pour leur permettre de fabriquer la peur et faire régner la terreur sur le monde entier, des soi-disant terroristes musulmans !

La peur des populations mondiales du terrorisme soi-disant musulman, leur permettant de porter leur emprise sur le monde et sur les pays qu’ils convoitent au Moyen Orient et en Afrique, afin de fabriquer leur Grand Israël et leur Grand Moyen Orient, à la barbe du Monde !

Du reste, quel est le premier pays qui a été attaqué par BUSH au Moyen Orient ?

L’Irak, sur la base de mensonges et de fausses allégations soutenant que Saddam Hussein détenait soi-disant des armes de destructions massives !

Ils ont porté les mêmes accusations contre Bahar-Al-Assad en Syrie que la Russie a dû combattre !

Qui peut financer tout cela ?

La mafia Khazare de Rothschild !

Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, doit être, en ce moment, dans ses petits souliers, après ses déclarations désastreuses, à l’encontre de la Russie

En effet, il accusait Moscou de parler, simplement, au lieu d’agir. On vient de découvrir que les bombardements russes, n’ont pas, seulement, touché Daech, mais aussi, le Front Al-Nosra, donc, Al-Qaïda, d’où leurs indignations.

Pourquoi les Occidentaux veulent-ils protéger Al-Qaïda, en Syrie ?

Quelques heures après les premiers bombardements, menés par l’armée russe, sur les régions de Homs et de Hama, mercredi 30 septembre, la Russie et les Etats-Unis – ces derniers étant réalistes-, se sont mis d’accord sur la tenue d’une réunion d’urgence, afin d’éviter tout incident militaire entre leurs aviations.

Mis devant le fait accompli, le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, a retrouvé son homologue russe Sergueï Lavrov au Conseil de sécurité de l’ONU, où les deux hommes ont annoncé la nécessité d’une rencontre «entre militaires, aussi vite que possible, peut-être, même, demain», afin d’«éviter tout incident».

La France, larguée, alors que Moscou discute avec Washington, s’agite.

S’appuyant, comme d’habitude, sur des mensonges de la soi-disant opposition syrienne, qui a truqué les images et sa vidéo, avec, bien sûr, le fameux drapeau colonial, des responsables français, en pleurs, déclarent: «Les forces russes ont frappé, en Syrie, c’est, désormais, public, et, curieusement, elles n’ont pas frappé Daech», selon le ministre de la Défense français, Jean-Yves Le Drian.

Laurent Fabius, encore lui, a affirmé avoir «des indications, selon lesquelles les frappes russes n’ont pas visé Daech», ajoutant qu’il «faudrait vérifier quels étaient les objectifs» des avions russes. Les pauvres croient, vraiment, que leurs voix comptent, encore, dans le concert des nations, avec leur attitude frappadingue, à l’encontre de la Syrie ?

Commenter cet article