Le Parlement européen et la Tour de Babel

Publié le par Bernard Gasnot

Le Parlement européen et la Tour de Babel
Le Parlement européen et la Tour de Babel
Le Parlement européen et la Tour de Babel
Le Parlement européen et la Tour de Babel

LE PARLEMENT EUROPÉEN, UN SITE SINISTRE

Depuis son achèvement en décembre 1999, l'architecture du Parlement européen a fait hausser bien des sourcils et suscité bien des questions.

La tour principale, dénommé bâtiment « Louise Weiss » semble curieuse et moderniste. Pourquoi paraît-t-elle inachevée ? Les promoteurs disent qu'elle reflète le « caractère inachevé de l'Europe ».

Malgré tout, quelques recherches sur le sujet révèlent le sombre et profond symbolisme du bâtiment. Révéler la véritable source d'inspiration derrière le bâtiment Louise Weiss, c'est révéler les croyances ésotériques de l'élite mondiale, ses sombres aspirations et son interprétation des écritures anciennes.

Nous irons droit au but : le bâtiment Louise Weiss est censé ressembler à la peinture de 1563 « La tour de Babel », par Pierre Brueghel l'ancien. L'histoire nous dit que la Tour de Babel ne fut jamais achevée. Le Parlement européen continue ainsi le travail inachevé de Nemrod, l'infâme tyran, qui faisait construire la Tour de Babel pour défier Dieu. Pensez-vous que c'est une bonne source d'inspiration pour une « institution démocratique » ?


Nemrod et la Tour de Babel

L'histoire de Nemrod et de la Tour de Babel apparaît dans de nombreux textes d'anciennes cultures hébraïque, islamique, grecque et dans la Kabbale. Nemrod est considéré comme le fondateur et le souverain du premier empire après le Déluge. Son royaume comprend Babylone (Babel), Uruk, Akkad et Calneh. Il est connu pour être un roi qui tyrannisait le peuple tout en cherchant à éliminer les croyances religieuses.

« C'était maintenant Nemrod qui les excitait pour un tel affront et le mépris de Dieu. Il était le petit-fils de Cham, le fils de Noé, un homme hardi et d'une grande force manuelle. Il les persuada de ne pas s'en rapporter à Dieu, comme si c'était par ses voies qu'ils étaient heureux, mais de croire que c'était leur propre courage qui procurait ce bonheur. Il a graduellement transformé le gouvernement en tyrannie, ne voyant pas d'autre moyen de les détourner de la crainte de Dieu, en leur apportant une dépendance constante à son pouvoir...La multitude était maintenant prête à suivre la détermination de Nemrod, et à estimer que c'était de la lâcheté que de se soumettre à Dieu. »

Selon les récits bibliques, Babel fut la cité qui unit l'humanité, tous parlant une seule langue et tous émigrant de l'est. C'était la ville natale de Nemrod. Il décida que la cité devait avoir une tour si immense que « son sommet toucherait le ciel ». Cette tour n'était cependant pas destinée à un culte et des louanges à Dieu, mais était dédiée à la gloire de l'homme avec le motif de faire un ''nom'' pour les bâtisseurs. La version Midrash de l'histoire ajoute même que les bâtisseurs de la tour auraient déclaré :

« Dieu n'a pas le droit de choisir le monde d'en-haut pour lui-même et de nous laisser ce bas-monde; nous nous bâtirons donc une tour, avec sur le faîte une idole qui tient une épée, de sorte qu'elle semble faire la guerre à Dieu ».

Dieu, voyant la nature blasphématoire de la Tour donna à chacun une langue différente pour créer la confusion. Incapable de continuer le travail, le peuple se dispersa à travers le monde.

Nous y voyons le peuple européen recontruire la Tour de Babel. Voici quelques points à noter : primo nous avons la confirmation que le bâtiment de Louise Weiss a été réellement inspiré par la Tour de Babel. L'affiche recrée la tour exacte de la peinture de Pierre Brueghel l'ancien, veillant même à inclure la partie brisée de la fondation. Là pas de problème. Deuxio, le slogan : ''Europe : de nombreuses langues, une seule Voix'' se réfère à Dieu qui apporte la confusion aux gens avec de nombreuses langues. Le Parlement aura pour effet de contourner la punition de Dieu pour donner une leçon sur l'idolâtrie et l'arrogance. Tertio, regardez de près les étoiles en haut. Ont-elles l'air étrange ? Elles sont à l'envers comme des pentagrammes renversés. Le symbolisme des pentagrammes est extrêmement profond et complexe, mais nous pouvons dire qu'un pentagramme à l'endroit se réfère aux « bonnes orientations » alors qu'un pentagramme renversé évoque les « orientations diaboliques ».


Pour conclure

L'Union Européenne est un super-état qui compte actuellement 27 pays (et plus dans le futur). On attend la même fidélité des pays d'Amérique et d'Asie, qui sont tenus de se réunir sous le même drapeau et la même monnaie pour créer d'autres super-états. Ce sont les blocs de construction vers un gouvernement mondial unique, but activement recherché par l'élite mondiale. Le Parlement Européen est le premier monument qui représente un super-état et il révèle par son intense symbolisme la haine de la religion, des plans pour un nouvel ordre mondial et l'approbation subtile de la tyrannie.





Commenter cet article